Rarement le Giro n'a été aussi spectaculaire que lors de c...

Rarement le Giro n'a été aussi spectaculaire que lors de cette 103e édition. Alors que les grands favoris ont tous sombré, la faute à un manque de forme, à la malchance ou au Covid, c'est finalement le Britannique de 25 ans, Tao Geoghegan Hart, qui a décroché le maillot rose final à Milan.