Ça semblait être une certitude ces quatre dernières saisons : celui qui signait les meilleurs résultats en PO1 s'emparait du titre. Ça avait été le cas d'Anderlecht en 2016-2017 (21 sur 30), du Club Bruges en 2015-2016 (22 sur 30), de Gand en 2014-2015 (20 sur 30) et d'Anderlecht en 2013-2014 (22 sur 30). Les Mauves avaient également été les meilleurs en 2011-2012 (18 sur 30) et en 2009-2010 (24 sur 30).
...

Ça semblait être une certitude ces quatre dernières saisons : celui qui signait les meilleurs résultats en PO1 s'emparait du titre. Ça avait été le cas d'Anderlecht en 2016-2017 (21 sur 30), du Club Bruges en 2015-2016 (22 sur 30), de Gand en 2014-2015 (20 sur 30) et d'Anderlecht en 2013-2014 (22 sur 30). Les Mauves avaient également été les meilleurs en 2011-2012 (18 sur 30) et en 2009-2010 (24 sur 30). Jusqu'à cette saison, le champion n'avait pas été le meilleur du tour final à deux reprises : Anderlecht en 2012-2013 (troisième avec 15 sur 30) et Genk en 2010-2011 (deuxième avec 19 sur 30). Le Sporting détient donc les records, positifs et négatifs en PO1, avec 24 points en 2010 et 15 en 2012-2013. Cette année, le Club peut glaner moins de 15 unités. Le champion a 12 points sur 27 et doit donc battre Gand dimanche pour égaler le score d'Anderlecht en 2012-2013. 15 points, ça serait aussi peu que la saison passée en PO1 et seulement trois points de plus que la moins bonne campagne de PO1 de l'histoire du Club : 12 sur 30 en 2009-2010. Il avait alors terminé quatrième. Les hommes d' Ivan Leko, qui comptent 46 points sur 72 au classement général, devront aussi battre les Buffalos s'ils ne veulent pas entrer dans l'histoire des PO1 comme le champion comptant le moins de points depuis l'introduction du système. Ce record négatif est détenu par Gand et Anderlecht (49 sur 75 en 2014-2015 et en 2012-2013). Autre fait saillant : le Club est le premier champion depuis Anderlecht il y a cinq ans à conquérir le titre après avoir emmené le championnat à l'issue du premier tour et au Nouvel-An. S'il a malgré tout souffert, c'est surtout parce que depuis 2009-2010, aucun champion n'a connu pareil fléchissement à partir du 1er janvier, dans le dernier volet du championnat régulier et en PO1, par rapport aux résultats précédents : avant la trêve, le Club a établi un record de 53 sur 63 (84%). Puis il a pris 14 sur 27 (52%), ce qui représente une huitième place sur un classement virtuel de neuf matches, et 15 -ou moins- sur 30 (50%) en POI.