L'ambiance est visiblement à la décontraction ce mercredi dans les studios de Be TV, chaussée de Louvain. C'est la 6e journée de Ligue des Champions, et donc la 12e soirée pour les équipes de la chaîne cryptée, désormais bien rodées. Il est 19 heures, elles prendront l'antenne dans une heure, après les traditionnelles répétitions. ChristopheDessy, habitué de Be, est venu saluer une rédaction qu'il a beauco...

L'ambiance est visiblement à la décontraction ce mercredi dans les studios de Be TV, chaussée de Louvain. C'est la 6e journée de Ligue des Champions, et donc la 12e soirée pour les équipes de la chaîne cryptée, désormais bien rodées. Il est 19 heures, elles prendront l'antenne dans une heure, après les traditionnelles répétitions. ChristopheDessy, habitué de Be, est venu saluer une rédaction qu'il a beaucoup fréquentée en tant que consultant avant de prendre la direction de Club RTL. ArielJacobs est là aussi mais pour toute la soirée. Chez Be TV, c'est une première pour lui. Le choix de l'invité n'est pas le fruit du hasard, à en voir les autres consultants qui accompagneront la présentatrice ChristineSchréder : le journaliste et coach adjoint des Espoirs Jean-François Remy ; Giovani Bozzi, à la tête de Liège Basket ; Ariel Jacobs et AlbertCartier. Un peu à la bourre, ce dernier prend les répètes en marche. Pas de souci, le consultant agréé qu'il est connaît la musique. Fidèle à l'époque Canal+, la tendance est à l'expertise. Les consultants sont là pour livrer leurs pensées tactiques. Le match phare du soir, Manchester United-Benfica, sera, lui, commenté par le bouillonnant duo PhilippeAlbert- BrunoTaverne sur place à Old Trafford. Donc, les commentaires seront fleuris. " Avec Bruno, c'est toujours l'enfer ! ", dixit Schréder. 20 h 45, début des rencontres. Remy emmène Jacobs en régie pour décortiquer Manchester-Benfica. Cartier s'isole pour un exercice journalistique périlleux : il suivra deux rencontres à la fois, Milan-Lille et Porto-Arsenal, et montera les deux résumés matches pour la deuxième partie de soirée. Bozzi, lui, accompagne le spécialiste basket de Be TV, Pierre Vandersmissen. Fin des matches, on récapitule sur le plateau. M. Buts, comme l'appelle Christine Schéder, rejoint l'assemblée. La fatigue aidant, les langues se délient. Les jeux de mots fusent : " On a eu des buts de Chatskikh et Hutch - ( NDLR : Hutchinson) ", " Christiansen ne fait aucun cadeau, même à la St-Nicolas ! ". Voilà pour SergeRadermacher. Quant à la présentatrice, elle s'emmêle les pinceaux. " C'est simple : il faut gagner du côté de Porto et d'Arsenal, mais ils peuvent se contenter d'un partage ". Il ne reste plus qu'à conclure la soirée, hors caméra et autour d'une bonne bière canette. T.B.