Samedi, Francis De Nolf, le président de Knack Roulers, s'est adressé à quelque 80 membres, parents et entraîneurs. Le thème : les comportements déplacés. Il a pris les choses en mains, les autres responsables éprouvant des difficultés à parler de ce sujet. " Je me suis sérieusement fâché ", raconte-t-il. " Nous travaillons là-dessus depuis l'année dernière. Deux membres du club ont suivi un cours, que nous avons acheté. Nous avons établi un code de comportement mais quel en est l'intérêt si les victimes ne savent pas que nous voulon...

Samedi, Francis De Nolf, le président de Knack Roulers, s'est adressé à quelque 80 membres, parents et entraîneurs. Le thème : les comportements déplacés. Il a pris les choses en mains, les autres responsables éprouvant des difficultés à parler de ce sujet. " Je me suis sérieusement fâché ", raconte-t-il. " Nous travaillons là-dessus depuis l'année dernière. Deux membres du club ont suivi un cours, que nous avons acheté. Nous avons établi un code de comportement mais quel en est l'intérêt si les victimes ne savent pas que nous voulons les aider ? On ne peut pas scander à la fois One team, one family et attendre. Et non, jusqu'à présent, nous n'avons pas reçu de plainte mais faut-il en attendre pour passer à l'action ? " Initialement, De Nolf ne trouvait pas qu'effectuer la présentation lui-même était une bonne idée. Il s'est donc adressé au Centre international d'éthique du sport et a demandé si une personne pouvait venir parler de la problématique. " On m'a répondu qu'il valait mieux que ce soit une personne du club. J'ai finalement décidé de m'en charger. C'est mieux que rien. " Le président roularien a pris contact avec différences instances afin de réaliser une présentation aussi précise que possible. " Le Centre m'a bien aidé. J'aurais préféré revoir toute la présentation avec eux mais ils ne possèdent pas assez d'effectifs pour assister tous les clubs sportifs belges. Cet organe n'est manifestement pas habitué à répondre aux questions des clubs à ce propos : il travaille davantage au niveau des fédérations. " Durant son speech, le président a déclaré : " Knack Roulers ne doit pas se croire meilleur que les autres. Nous faisons partie de la société et des problèmes peuvent surgir chez nous aussi. 17 % des jeunes Flamands sont confrontés à des comportements sexuels déplacés. Ce serait un miracle si aucune des personnes présentes ici n'en avait jamais rencontré. " De Nolf a enchaîné avec l'atelier " Sport avec des limites " et le fameux système de drapeaux. On présente des descriptions de scènes qui obtiennent, sur base de plusieurs critères, un drapeau vert, jaune, rouge ou noir. De Nolf a montré un cliché sur lequel des jeunes sportifs prennent des photos de coéquipiers sous la douche ou en train de se rhabiller. " Si vous faites ça et que vous postez les photos sur Facebook, vous êtes dans la zone rouge. Ce n'est vraiment pas correct. " De Nolf espère lancer un mouvement. " D'autres clubs peuvent me contacter. Nous ne voulons pas garder cette présentation pour nous. Les comportements abusifs sont empreints de recoins, de nuances et de zones grises. Tout être humain peut receler un coté noir. Cet exercice est donc nécessaire. " KRISTOF DE RYCK