Le Club Bruges est en tête du premier tour, pour la première fois depuis l'introduction des play-offs et grâce à des chiffres impressionnants. Avec 37 points sur 45, c'est le champion d'automne le plus convaincant depuis 2009-2010. Anderlecht détenait le précédent record avec un 35/45 en 2011-2012. Sur base du goal-average, seul Genk avait fait mieux que le Club en 2010-2011 avec +26 (40 pour, 1...

Le Club Bruges est en tête du premier tour, pour la première fois depuis l'introduction des play-offs et grâce à des chiffres impressionnants. Avec 37 points sur 45, c'est le champion d'automne le plus convaincant depuis 2009-2010. Anderlecht détenait le précédent record avec un 35/45 en 2011-2012. Sur base du goal-average, seul Genk avait fait mieux que le Club en 2010-2011 avec +26 (40 pour, 14 contre) contre + 21 pour le Club (33 pour, 12 contre, dont seulement 3 à domicile). La différence avec le reste du G5 est considérable : en neuf saisons, jamais Anderlecht (3e), Genk (6e), le Standard (8e) et Gand (10e) n'ont pris aussi peu de points, ensemble : seulement 89 sur 180 (49,4%), soit sept de moins que le dernier record à la baisse de 2015-2016 (96 sur 180). Deux petits clubs en ont profité pour réaliser leur meilleur premier tour depuis 2009-2010 : Charleroi (2e, soit trois places de mieux que l'exercice précédent) et Saint-Trond (4e, dans le top six pour la première fois). Cinquième, l'Antwerp est le premier promu à intégrer le top six au premier tour. Depuis 2009-2010 toujours, jamais Anderlecht, Genk, le Standard et Gand n'avaient marqué aussi peu que durant les quinze premières journées (78 buts) ni atteint un différentiel aussi bas : à peine +2,75 en moyenne. Anderlecht n'avait jamais inscrit aussi peu de buts au premier tour : 22, dont 9 en 7 matches à domicile. Son différentiel, +5 avec 17 buts contre, est aussi un record à la baisse. Le Standard présente même un chiffre négatif de -3, essentiellement dû à son impuissance devant le but, avec seulement 15 goals, dont seulement 5 en 8 déplacements, ce qui est son bilan le plus faible en neuf saisons. À mettre en exergue : le Standard (2,20), Gand (2,33), Genk (2,53) et Anderlecht (2,60) sont tout en bas du classement des différentiels. Pour assister à des matches spectaculaires, il vaut mieux suivre Eupen (4,20 goals pour et contre), Waasland-Beveren (3,73) et Zulte Waregem (3,53). JONAS CRETEUR