Quel que soit le verdict des playoffs 2, le bilan 2009-2010 des Carolos ne sera pas un grand cru. Peu de victoires, des C4 d'entraîneurs, une baisse d'assistance plus prononcée que jamais, des bidouillages avec la Fédération, des conflits entre supporters et direction, des déclarations maladroites et/ou agressives de la direction, et une image qui continue à s'écorner.
...

Quel que soit le verdict des playoffs 2, le bilan 2009-2010 des Carolos ne sera pas un grand cru. Peu de victoires, des C4 d'entraîneurs, une baisse d'assistance plus prononcée que jamais, des bidouillages avec la Fédération, des conflits entre supporters et direction, des déclarations maladroites et/ou agressives de la direction, et une image qui continue à s'écorner. On trouve toutefois quelques signes positifs et des raisons d'espérer : Eclosion de deux joueurs régionaux. Cyprien Baguette, originaire de La Louvière et formé en partie à Charleroi, s'est révélé dans le but. Alessandro Cordaro, natif de la même région et arrivé de Mons l'été dernier, peut aussi être crédité d'une saison valable. Un pas dans la bonne direction dans un club où l'identité régionale avait complètement disparu. Beaucoup de jeunes Belges sur les feuilles d'arbitre. Récemment contre Anderlecht, on en comptait huit : Baguette, Nicola Hatefi, Jan Lella, Hervé Kage, Pelé Mboyo, Cordaro, Massimo Moia et Cédric Ciza. La semaine dernière face à Lokeren, il y en avait encore un en plus : Samuel Fabris. La mode française touche peut-être à sa fin. De nombreux internationaux. Charleroi a délégué ou délègue encore régulièrement des joueurs dans les sélections d'âge. Baguette, Kage, Moia et Cordaro en Espoirs ; Lella en -20 ; Hatefi, Fabris et Ciza en -19. Un buteur malgré tout. Charleroi a une des moins bonnes productions offensives de D1 mais Cyril Théréau joue la tête du classement des buteurs. Il ne fait pas une grande saison mais est peut-être le joueur le plus volontaire de l'équipe. Deux joueurs en Premier League. C'était inespéré au vu du premier tour calamiteux mais la direction l'a fait : placer Geoffrey Mujangi Bia et Adlène Guédioura en prêt à Wolverhampton. Soit ils reviennent et le Sporting devrait profiter de leur expérience, soit ils sont vendus à un prix déjà négocié et les caisses se rempliront encore un peu plus. Bientôt un nouveau stade. La démolition progressive du Stade du Pays de Charleroi commencera dans les prochains mois mais il y a un projet de déménagement et les plans sont séduisants. A Marchienne, le Sporting évoluera dans un vrai espace multisports. Nouvelle dynamique populaire en vue ?