A la lecture du résultat vierge du match du 5 novembre, ceux qui n'auraient pas assisté au match ou qui n'auraient vu aucune image télévisée, penseront immédiatement à une rencontre entre deux ténors qui n'aurait, encore une fois, pas tenu ses promesses. Détrompez-vous, le match fut d'une grande intensité et sans une certaine maladresse devant le but et la prestation des deux gardiens et principalement d' Olivier Renard, le score aurait pris des proportions beaucoup plus amples et on aurait qualifié ce duel de grand cru. Sans oublier quelques décisions arbitrales qui ont également empêcher une plus grande production de buts (but valable de Mbark Boussoufa d'une reprise acrobatique m...

A la lecture du résultat vierge du match du 5 novembre, ceux qui n'auraient pas assisté au match ou qui n'auraient vu aucune image télévisée, penseront immédiatement à une rencontre entre deux ténors qui n'aurait, encore une fois, pas tenu ses promesses. Détrompez-vous, le match fut d'une grande intensité et sans une certaine maladresse devant le but et la prestation des deux gardiens et principalement d' Olivier Renard, le score aurait pris des proportions beaucoup plus amples et on aurait qualifié ce duel de grand cru. Sans oublier quelques décisions arbitrales qui ont également empêcher une plus grande production de buts (but valable de Mbark Boussoufa d'une reprise acrobatique mais annulé pour un hors-jeu inexistant, et deux penalties refusés à Milan Jovanovic). Les deux équipes ont évolué dans un esprit offensif et on suppose que la victoire des hommes d' Hugo Broos, vendredi, avait provoqué chez les joueurs une sorte d'obligation de gagner et principalement du côté des Rouches. Par rapport au match de championnat précédent, Frankie Vercauteren remplaçait les blessés Nicolas Frutos et Roland Juhasz poste pour poste par Serhat Akin et Jelle Van Damme. Du côté de Sclessin, Michel Preud'homme était un peu plus frileux en sacrifiant l'attaquant Igor De Camargo pour le milieu offensif Steven Defour. Si le Standard a eu peut-être le plus grand nombre de possibilités devant le but, ce sont les Mauves qui ont hérité des deux chances les plus nettes. Sur le schéma 1, on trouve la première échue à Anthony Vanden Borre. Au départ de l'action, on remarque une transversale d'Akin vers Bart Goor, complètement délaissé par Frédéric Dupré, le numéro 14 d'Anderlecht a tout le temps de centrer. Boussoufa crée de l'espace en attirant Ogushi Onyewu vers le premier poteau alors que Mémé Tchité est à la lutte avec Mohammed Sarr. Le ballon arrive au point de penalty vers ces deux joueurs mais le tackle du défenseur du Standard envoie le cuir en direction de Miguel Areias. Sur cette phase, le latéral gauche portugais commet une erreur de débutant en n'attaquant pas le ballon ce qui permet à Vanden Borre de passer devant et de se retrouver seul face à Renard. Heureusement pour le Standard, VDB fait le mauvais choix de placer à la gauche du gardien qui sort le " tir " miraculeusement des deux pieds. Dans les arrêts de jeu, une contre-attaque permet à Tchité, Mbo Mpenza et Jonathan Legear de se retrouver à trois contre le seul Dupré et bien sûr Renard dans son but. Il est amusant de constater que ce sont les trois anciens Standardmen qui héritent de la balle de match ! Tchité la joue collectif en donnant la passe vers ses deux compères, le ballon est un peu long pour Mpenza et Legear choisit probablement la mauvaise option en reprenant le ballon en un temps. Contrôler le ballon ou jouer collectif avec Mbo aurait sûrement été plus approprié mais la décision est prise en une fraction de seconde. Renard stoppe la frappe croisée du jeune Mauve et sauve un point pour son équipe. A l'instar de Legear, Dupré avait également trois options : il a choisi de reculer pour essayer de temporiser mais seul contre 3 c'est presque impossible. Les deux autres options étaient : faire un bond vers l'avant pour tenter de mettre les deux joueurs adverses en position hors-jeu ou se ruer sur Tchité et d'être anti fair-play en commettant la faute nécessaire avec une carte rouge à la clé. Peu d'entraîneurs lui en voudraient dans pareil cas (qui plus est dans le temps additionnel), mais l'ancien joueur de Zulte Waregem a finalement fait le bon choix puisque son gardien s'est emparé du ballon ! par etienne delangre