Il va bientôt être réinterrogé suite à un incident survenu dans un night-club à cinq heures du matin, le lendemain de sa victoire contre Wigan. Wayne Rooney ne se préoccupe plus depuis longtemps de ses rencontres avec la police. Auteur de deux buts contre Sheffield, il a porté son capital à sept unités. L'avant de Manchester semble en forme au bon moment. Dimanche, tous les regards seront braqués sur l'affiche United - Chelsea. Qui va marquer ce match au sommet de son empreinte ? Rooney (21 ans) ou Didier Drogba (28 ans) ?
...

Il va bientôt être réinterrogé suite à un incident survenu dans un night-club à cinq heures du matin, le lendemain de sa victoire contre Wigan. Wayne Rooney ne se préoccupe plus depuis longtemps de ses rencontres avec la police. Auteur de deux buts contre Sheffield, il a porté son capital à sept unités. L'avant de Manchester semble en forme au bon moment. Dimanche, tous les regards seront braqués sur l'affiche United - Chelsea. Qui va marquer ce match au sommet de son empreinte ? Rooney (21 ans) ou Didier Drogba (28 ans) ? Rooney a entamé péniblement la saison. Son Mondial a été catastrophique. L'incident qui l'a opposé à son coéquipier Cristiano Ronaldo lui a valu une suspension internationale de deux matches. Peu après, lors du tournoi d'Amsterdam, il s'est comporté comme un sauvage face au FC Porto. La FA a reçu un rapport circonstancié de 23 pages et a suspendu son attaquant pour trois matches de championnat. Les Mancunians ont vivement protesté que d'autres cartes rouges reçues dans des joutes amicales n'avaient pas impliqué la suspension du fautif. En vain. Début septembre, la presse a fait état d'un nouvel incident. Dans un restaurant, l'enfant terrible aurait giflé Michael Gray (Blackburn), coupable d'avoir fait des remarques à propos de l'amie de Rooney, Coleen. Malgré cette tempête, il a plutôt bien entamé le championnat, marquant deux buts contre Fulham (5-1) lors de la première journée, mais les circonstances ont eu raison de lui. Il a craqué. Il a fallu attendre le 28 octobre et le déplacement à Bolton pour que Rooney retrouve le chemin du but. Samedi, il a ajouté deux buts à son compteur. United espère que son avant est enfin lancé. Chelsea, lui, est plus que satisfait de Drogba. Cette saison, les Londoniens ont marqué lors de tous leurs matches (19 en Coupe d'Europe et en championnat) et l'Ivoirien a trouvé le chemin des filets dans dix joutes. Il a inscrit des buts décisifs : le seul goal contre Liverpool et contre Barcelone ainsi que le but égalisateur en Catalogne. D'aucuns craignaient que l'arrivée d' Andriy Shevchenko dans la capitale anglaise lui vaille toute l'attention de son équipe. Il n'en est rien. Drogba a même réalisé un hattrick contre le Levski Sofia et contre Watford. C'était la première fois sous le maillot londonien. Drogba en a été récompensé début novembre avec un nouveau contrat de quatre saisons. Rendez-vous dimanche à 17 heures, heure belge. CHARLTON a limogé Iain Dowie. En mai, celui-ci avait remplacé Alan Curbishley, à la tête du club depuis quinze ans. Motif : mauvais résultats. Récemment, Dowie avait plaidé en faveur de périodes de limogeage correspondant aux deux périodes de transferts. Il sentait le vent tourner. Son adjoint LesReed le remplace mais samedi, il n'a pu renverser la situation. Charlton n'a remporté que deux matches cette saison. NEWCASTLE a salué le retour de Kieron Dyer et du gardien Shay Given. Given a étalé sa classe et Dyer a concrétisé les occasions. Cette année, il a été sur la touche pendant sept mois. MILAN BAROS, qui a marqué pour la Tchéquie, opposée au Danemark, mercredi dernier, est moins rentable à Aston Villa. Le manager Martin O'Neill lui a posé un ultimatum. L'attaquant, qui n'a pas encore marqué cette saison et joue depuis un an et demi pour Villa, a deux mois pour faire ses preuves. EVERTON, qui a posté Andy Johnson dans l'entrejeu samedi, a reçu une mauvaise nouvelle : TimCahill, touché au genou, est out deux mois. L'Australien est le meilleur buteur actuel du club avec sept buts - cinq en cham- pionnat, deux en Coupe. LIVERPOOL a encore calé en déplacement. Steven Gerrard a rejoué dans l'axe. Cette saison, l'international anglais a souvent été déporté sur le flanc droit, où il n'atteint pas son meilleur rendement. Le capitaine n'a pas encore marqué en cham- pionnat. P. T'KINT