Alors que la direction de la Lazio a interdit aux joueurs de parler à la presse, Gaby Mudingayi est sorti de sa réserve pour démentir une interview publiée par le site anglais de Sky Sport. : " Je n'ai accordé aucune interview dans laquelle j'ai dit qu'il existait la possibilité que je quitte la Lazio à la fin de la saison. Je n'ai jamais parlé à un journaliste anglais car je sais très bien que le club suit tout ce qu'on dit et que forcément la nou...

Alors que la direction de la Lazio a interdit aux joueurs de parler à la presse, Gaby Mudingayi est sorti de sa réserve pour démentir une interview publiée par le site anglais de Sky Sport. : " Je n'ai accordé aucune interview dans laquelle j'ai dit qu'il existait la possibilité que je quitte la Lazio à la fin de la saison. Je n'ai jamais parlé à un journaliste anglais car je sais très bien que le club suit tout ce qu'on dit et que forcément la nouvelle serait répercutée en Italie ". Cette réaction était nécessaire pour calmer les esprits des (chauds) supporters, qui reprochent à la direction de répéter qu'elle bâtit une grande équipe alors qu'elle se sépare régulièrement de ses meilleurs éléments. Et Mundingayi fait partie des chouchous des ultras. Et sa prestation à Cagliari n'a fait qu'alimenter cette passion : : victime d'un méchant coup à la 62, qui a d'ailleurs valu l'exclusion à son adversaire, le médian a continué à se donner à fond malgré la douleur à la jambe avant d'être remplacé à la...90e. Toutefois, ce qui a énervé le président Claudio Lotito c'est la (prétendue ?) menace de Mudingayi : " Je suis heureux à Rome mais je pourrais m'en aller grâce à la nouvelle loi, qui permet de quitter un club moyennant un dédommagement ". Cette référence à la clause FIFA, à exercer entre mai et juin, a de quoi faire bondir Lotito : Mudingayi pourrait partir à l'étranger en versant 1,4 million à la Lazio. Des cacahuètes en comparaison aux sommes que les clubs anglais mettent sur la table pour des joueurs moins expérimentés. Cette affaire intervient alors qu'il y a deux semaines la direction a rencontré les agents du joueur GiovanniBranchini et Carlo Pallavicino afin de discuter une prolongation du contrat (échéance en 2009). A l'issue de l'entrevue les deux parties se sont montrées modérément optimistes. Enfin, Sky Sport a publié des déclarations de Didier Frenay, qui faisait partie du pool d'agents ayant amené le médian en Italie en 2004 : " Des clubs anglais et allemands de premier ordre s'intéressent à Mudingayi ". Mudingayi : " Frenay n'est plus mon manager même si nous sommes restés en bons termes ". Mais cela ne signifie pas pour autant que l'intérêt des clubs anglais ne soit pas réel. Il serait même compréhensible à a partir du moment où Mudingayi a été un des rares joueurs de la Lazio à s'être mis en évidence en Ligue des Champions et, contrairement à d'autres s'est surtout montré très régulier. NICOLAS RIBAUDO