Le Shakhtar a perdu sa couronne. Après quatre titres de champion d'Ukraine consécutifs, il a échoué à la deuxième place de Premier-Liha en 2020-2021. Les Mineurs ont terminé à onze longueurs du Dynamo Kiev. C'est pourquoi ils doivent passer par le troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions. Mais si elle...

Le Shakhtar a perdu sa couronne. Après quatre titres de champion d'Ukraine consécutifs, il a échoué à la deuxième place de Premier-Liha en 2020-2021. Les Mineurs ont terminé à onze longueurs du Dynamo Kiev. C'est pourquoi ils doivent passer par le troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions. Mais si elle veut accéder à la phase de groupes de la C1, la formation orange et noire devra se défaire de Genk. Pour diriger son équipe première, le Shakhtar s'est attaché les services de Roberto De Zerbi, arrivé en provenance de Sassuolo. Outre ses bons résultats sur le plan comptable, l'entraîneur italien s'est distingué grâce au football pratiqué par son équipe. Fait de relances courtes et de combinaisons en triangles, le jeu des Neroverdi a assuré le spectacle sur les pelouses de Serie A. Un numéro qui a convaincu les dirigeants ukrainiens de miser sur lui. Roberto De Zerbi peut compter sur un noyau de qualité, porté par des jeunes talents comme Manor Solomon, Tetê ou encore Dodô. Cet été, le club de Donetsk a encore cultivé sa fibre brésilienne puisque Pedrinho (Benfica) et Marlon (Sassuolo) ont rejoint les rangs des Taupes, tout comme Lassina Traoré (Ajax Amsterdam). Mardi prochain, Genk et le Shakhtar croiseront le fer à la Luminus Arena. John van den Brom et ses joueurs affronteront une équipe talentueuse, animée par un esprit revanchard après une saison moins probante. Les Limbourgeois sont prévenus.