Le directeur sportif du Cercle Bruges, François Vitali, a instauré une prime éthique, un usage qu'il amène de France : ceux qui ne commettent aucune infraction à une vingtaine de règles éthiques reçoivent cette prime mensuelle. Or, le montant est considérable, d'après le coordinateur général Marc Vanmaele.

" Soyons clairs : nous ne voulons pas instaurer une mentalité scolaire mais les joueurs doivent respecter les valeurs du Cercle. Un joueur qui connaîtrait un mauvais jour ne doit pas non plus se faire de souci. La saison passée, nous n'avons supprimé sa prime éthique à un joueur qu'à une seule reprise et nous avons donné un avertissement écrit à un autre. "

Parmi ces règles, il est interdit de participer, sous quelque forme que ce soit, à des paris, des pronostics ou des jeux d'argent liés directement ou indirectement à la compétition à laquelle le Cercle prend part. C'est un thème sensible, puisque le sponsor principal qui orne les maillots du Cercle n'est autre que Napoleon Sports & Casino, une société qui organise " des paris, des pronostics et des jeux d'argent ".

" Nous en sommes parfaitement conscients ", répond Vanmaele. " Nous venons même de décider de ne plus vendre de maillots ornés du nom de Napoleon Sports & Casino aux jeunes, dans notre boutique. Ces maillots ont été commandés en janvier et sont déjà imprimés mais quand ils sont arrivés, nous avons décidé, de commun accord avec le sponsor, d'en commander de nouveaux avec le slogan "we beat as one", pour des raisons éthiques.

Nous essayons d'être responsables sur le plan social, à tous points de vue. En automne, nous allons aussi mettre sur pied une conférence durant laquelle nous allons exposer à tous nos jeunes joueurs et à leurs parents les dangers des paris. C'est un débat très actuel. L'ancien footballeur Arne Nilis viendra expliquer comment il est devenu accro aux paris et quelles ont été le conséquences de son assuétude."

Le directeur sportif du Cercle Bruges, François Vitali, a instauré une prime éthique, un usage qu'il amène de France : ceux qui ne commettent aucune infraction à une vingtaine de règles éthiques reçoivent cette prime mensuelle. Or, le montant est considérable, d'après le coordinateur général Marc Vanmaele. " Soyons clairs : nous ne voulons pas instaurer une mentalité scolaire mais les joueurs doivent respecter les valeurs du Cercle. Un joueur qui connaîtrait un mauvais jour ne doit pas non plus se faire de souci. La saison passée, nous n'avons supprimé sa prime éthique à un joueur qu'à une seule reprise et nous avons donné un avertissement écrit à un autre. " Parmi ces règles, il est interdit de participer, sous quelque forme que ce soit, à des paris, des pronostics ou des jeux d'argent liés directement ou indirectement à la compétition à laquelle le Cercle prend part. C'est un thème sensible, puisque le sponsor principal qui orne les maillots du Cercle n'est autre que Napoleon Sports & Casino, une société qui organise " des paris, des pronostics et des jeux d'argent ". " Nous en sommes parfaitement conscients ", répond Vanmaele. " Nous venons même de décider de ne plus vendre de maillots ornés du nom de Napoleon Sports & Casino aux jeunes, dans notre boutique. Ces maillots ont été commandés en janvier et sont déjà imprimés mais quand ils sont arrivés, nous avons décidé, de commun accord avec le sponsor, d'en commander de nouveaux avec le slogan "we beat as one", pour des raisons éthiques. Nous essayons d'être responsables sur le plan social, à tous points de vue. En automne, nous allons aussi mettre sur pied une conférence durant laquelle nous allons exposer à tous nos jeunes joueurs et à leurs parents les dangers des paris. C'est un débat très actuel. L'ancien footballeur Arne Nilis viendra expliquer comment il est devenu accro aux paris et quelles ont été le conséquences de son assuétude."