L'ailier Faïz Selemani a enfin pu disputer un match officiel pour Courtrai. Un juge a contraint l'Union belge de football à lui donner le feu vert. La fédération a refusé, dans un premier temps, à cause du changement de club discutable forcé par le Comorien en août. L'Union Saint-Gilloise, son club précédent, lui avait refusé l'accès à une séance avec le noyau A. Selemani s'est emparé de l'incident, invoquant une " raison grave " de rompre son contrat à Bruxelles. D'après l'Union, il avait agi en accord avec Courtrai.
...