Après Gérard Houllier à Lyon et Jacques Santini à Auxerre, la valse des entraîneurs a continué à enfiévrer le championnat de France. Attendu depuis plusieurs semaines, Jean Fernandez, actif à Metz, rejoindra bien Marseille. Les négociations ont été rudes entre les dirigeants de l'OM et le président de Metz, Carlo Molinari quant aux modalités de départ.
...

Après Gérard Houllier à Lyon et Jacques Santini à Auxerre, la valse des entraîneurs a continué à enfiévrer le championnat de France. Attendu depuis plusieurs semaines, Jean Fernandez, actif à Metz, rejoindra bien Marseille. Les négociations ont été rudes entre les dirigeants de l'OM et le président de Metz, Carlo Molinari quant aux modalités de départ. Fernandez, 50 ans, va donc débarquer dans le club de son c£ur. Celui où il évolua en tant que joueur (1975-1980) et où il officia brièvement comme entraîneur (1992). A l'époque, il n'avait pas encore l'étoffe requise pour diriger un club comme l'OM. Aujourd'hui, Fernandez arrive sur la Canebière, fort de ses deux dernières expériences. C'est en effet lui qui fit remonter Sochaux (1999-2002) en 2001 et qui révéla Benoît Pedretti. Et c'est lui aussi qui ramena Metz (2002-2005) en L1 et parvint avec les jeunes du cru à maintenir le club messin. Avant cela, Fernandez avait révélé Zinedine Zidane à Cannes (1985-1990), avant d'officier tour à tour à Nice (1990), Marseille, Lille (1994-1995) et dans de nombreux clubs d'Arabie Saoudite et en Tunisie. " La fin de saison de l'OM a été difficile et ça a pu générer un manque de confiance. Je viens pour la restaurer et tirer la quintessence de cet effectif. Au sortir de cette saison, il n'y a pas de miracle. Il faut se remettre au travail et restaurer un état d'esprit ", a-t-il déclaré à son arrivée. Il s'agit du 13e entraîneur de l'ère Robert Louis-Dreyfus. Pour lui succéder, Carlo Molinari a fait appel à un vieil ami de la maison, Joël Muller, 53 ans, qui a signé un contrat de deux ans. Sans emploi depuis son limogeage de Lens en janvier, Muller rejoint un club où il était resté 11 saisons mais qu'il avait dû quitter il y a quatre ans et demi. " L'objectif des joueurs ne doit plus être le maintien. Je souhaite que Metz ne joue plus le dernier tiers du tableau mais se stabilise, dans un premier temps, autour de la dixième ou douzième place ", a déclaré le président du syndicat des entraîneurs français. Mais le carrousel ne risque pas de s'arrêter de sitôt. Car Bordeaux a également annoncé que Michel Pavon prenait du recul après sa péricardite d'origine virale. Il s'occupera du recrutement. Il sera remplacé par Ricardo, 40 ans, l'ancien défenseur et entraîneur du PSG qui avait pris congé de la compétition française en 1998 pour retourner au Brésil. Seul hic : il ne dispose pas du brevet d'entraîneur français. Le club risque de ce fait 15.000 euros d'amende. Sochaux, qui était le premier club intéressé par le technicien brésilien, n'a pas voulu prendre le risque. Le club du Doubs n'a, il est vrai, pas trop de soucis à se faire puisque son entraîneur actuel Guy Lacombe, annoncé aux quatre coins du pays, est toujours sous contrat. NANCY, récemment promu, a enregistré ses deux premiers transferts : le défenseur Pascal Chimbonda et le médian Youssouf Hadji, qui jouaient tous les deux à Bastia. FRANCK RIBERY, le médian qui n'était plus payé par Galatasaray depuis trois mois, a annoncé qu'il rejoignait Marseille mais les Turcs ne l'entendent pas de cette oreille et réclament 10 millions d'euros. OLIVIER KAPO (Juventus) sera prêté à Monaco. RABIU AFOLAFI (Austria Vienne), l'ancien Standardman, a signé un contrat de quatre ans avec Sochaux. BENOIT PEDRETTI a paraphé un bail de quatre ans avec Lyon. Le médian retrouvera son ancien coéquipier Sylvain Monsoreau. STRASBOURG comptera deux Farnerud la saison prochaine puisque Pontus Farnerud (médian, Monaco), 25 ans, rejoindra son frère Alexander (médian). FRANCK LEBîUF, qui a annoncé sa fin de carrière, est aux prises avec des problèmes avec le fisc. Le défenseur aurait touché 200 000 euros de l'OM, alors qu'il évoluait déjà à Al Saad. Cet argent serait la contrepartie d'un contrat de prestation de services : une mission de conseil et de prospection au Qatar, dont les résultats demeurent un mystère. (S. Vande Velde)