Derrière les casernes, on ne le dira pas tout haut, mais on commence à rêver des PO1. Ce serait une belle récompense après les efforts fournis ces derniers mois. Malines a remporté la Coupe de Belgique et le titre en D1B et l'entraîneur, Wouter Vrancken, est parvenu à composer un noyau équilibré malgré les mois mouvementés vécus par le club et la longue incertitude qui a plané sur son avenir. L'entrepreneur Dieter Penninckx, propriétaire et actionnaire majoritaire de Malines depuis juillet dernier et la vente des parts d' Olivier Somers, a un grand mérite dans la réussite actuelle du club.
...

Derrière les casernes, on ne le dira pas tout haut, mais on commence à rêver des PO1. Ce serait une belle récompense après les efforts fournis ces derniers mois. Malines a remporté la Coupe de Belgique et le titre en D1B et l'entraîneur, Wouter Vrancken, est parvenu à composer un noyau équilibré malgré les mois mouvementés vécus par le club et la longue incertitude qui a plané sur son avenir. L'entrepreneur Dieter Penninckx, propriétaire et actionnaire majoritaire de Malines depuis juillet dernier et la vente des parts d' Olivier Somers, a un grand mérite dans la réussite actuelle du club. Malines surfe en réalité sur les succès et l'adrénaline de l'année 2019. Le fait que le club lutte pour un billet en PO1 dépasse déjà largement les attentes. Les résultats des prochaines journées seront donc particulièrement intéressants à suivre, d'autant plus que Malines va disputer une série d'affiches à domicile, contre le Standard, La Gantoise, Anderlecht, Waasland-Beveren et Eupen. Le KaVé doit aussi se déplacer à Charleroi, au Cercle Bruges, à Saint-Trond et, lors de la dernière journée, à Genk. Malines espérait avoir pallié la perte de Tim Matthys, qui a mis un terme à sa carrière, avec le transfert de Geoffry Hairemans. Matthys utilisait son excellente technique de frappe et sa profondeur pour servir Igor de Camargo (six buts en onze titularisations). Mais l'ancien chouchou de l'Antwerp n'a pas réussi à s'imposer, d'autant que le capitaine Onur Kaya, auteur de trois buts et six assists, s'exprime mieux quand il peut se déporter sur le flanc. Heureusement, Nikola Storm compense ce problème sur l'aile gauche. L'Ivoirien William Togui (23 ans) a su faire preuve d'opportunisme avec sept buts en onze matches débutés. Malines est plus faible à domicile qu'en déplacement, où les Sang et Or ont récolté 19 points sur 33. Seul le Club fait mieux avec 22 sur 27. Parmi les succès malinois, il y a une jolie victoire 1-2 au Standard. Mais à la maison, malgré des succès contre Genk et l'Antwerp, chaque fois sur le score de 3-1, le gardien Yannick Thoelen et ses coéquipiers n'ont pris que la moitié des (trente) points, ce qui les classe dixièmes sur seize. Si Malines veut à nouveau faire peur à ses visiteurs, il va falloir progresser. Au premier tour, l'équipe a soufflé le chaud et le froid, enchaînant par exemple un nul 2-2 contre Mouscron et une pénible raclée 0-5 contre un Club Bruges trop puissant pour lui. Le médian de 28 ans est crucial pour l'équilibre de l'équipe. Après une suspension de deux ans suite à un contrôle positif à la cocaïne, il est bien revenu et personnifie la grinta et la rage de vaincre qu'exige l'entraîneur. Le défenseur central de 28 ans, arrivé en juillet de Sarpsborg 08 (Norvège), comptait bien prendre la place de Thibaut Peyre ou d' Arjan Swinkels. L'international trinidadien (40 caps) s'est surtout distingué par des interventions douteuses. Emmenée par certains vieux grognards de l'élite, Igor De Camargo en tête, l'équipe du Malinwa est celle qui aligne le onze le plus vieux de l'élite. La moyenne d'âge des joueurs utilisés par Wouter Vrancken est de 27,5 ans. En s'appuyant sur certains grands formats, le KaVé aime forcément utiliser la voie des airs. Les promus disputent ainsi 44,8 duels aériens par match, un chiffre que n'atteint aucune autre formation de l'élite nationale. Le pourcentage de centres réussis par Onur Kaya cette saison. Aucun autre centreur ne peut se targuer d'une telle précision au sein du championnat. Ancien meilleur passeur de D1A, le Belgo-Turc n'a rien perdu de son coup de patte.