C'est reparti pour le " MagicCircusEuropeanTour ". Rendez-vous avec les dieux du stade rassemblés sur la terre magique aux nuances vertes par le Dieu pognon. Manchester City-Chelsea est la première affiche épinglée sur mon mur des exaltations. Bienvenue au City of Manchester Stadium, temple de la finance en culotte courte. Lieu divin où, magie du sport, ce sont les studs qui sont acérés plutôt que les dents.
...

C'est reparti pour le " MagicCircusEuropeanTour ". Rendez-vous avec les dieux du stade rassemblés sur la terre magique aux nuances vertes par le Dieu pognon. Manchester City-Chelsea est la première affiche épinglée sur mon mur des exaltations. Bienvenue au City of Manchester Stadium, temple de la finance en culotte courte. Lieu divin où, magie du sport, ce sont les studs qui sont acérés plutôt que les dents. La valeur marchande des joueurs de ces deux clubs est de 835.000.000 €. Bienvenue au " Ca$hico ". Depuis son arrivée à Stamford Bridge il y a 11 ans, RomanAbramovich a acheté pour 1.160.000.000 € de joueurs. 1/11e de sa fortune personnelle. Cheik Mansour jongle, lui, avec 21 milliards d' €. Ce qui lui permet d'offrir un salaire moyen de 135.000 € par... semaine. Si la tête vous tourne, c'est l'ivresse des sommets. D'indécence pour certain, de fuite logique de capitaux pour d'autres. Manchester City est le club sportif qui paye le mieux au monde. Devant les NY Yankees. Du foot au baseball, l'amour du jeu passe par la démesure. Ce dimanche, dans le jeu, le placement était à court terme et surtout sans aucune prise de risque. Le trader des bleus foncés ne voulait pas perdre, celui des bleus clairs n'a pas osé tout faire pour gagner. Face à JoséMourinho, la quête du " Jackpot " se révèle souvent une prise de risque qui tourne à la déroute. Une déroute qu'avaient subie quelques heures plus tôt les autres Mancuniens. Une équipe à deux philosophies. Créatrice et flamboyante devant, auto-destructrice et affligeante derrière. Une sorte de " Galactiques " qui en rappelle d'autres. 11 joueurs mais pas d'équipe. Une révolution. Une perte d'identité dans ce club au passeport noirci de tampons certifiant les triomphes. Un de ceux qui ont fait la légende de Manchester United partage mon ascenseur. Avec moi et quelques fans de City. Moyenne d'âge 70 ans mais l'humour est juvénile. GaryNeville se fait chambrer. Il réplique avec classe et finesse. Ce type me paraît beaucoup plus séduisant en costard qu'en équipement. Notre Eden Hazard national, lui, c'est la totale. Totale classe. Ce mec est exceptionnel. Un bonheur pour les yeux, l'âme et les oreilles. Eden vient toujours à notre micro. Toujours avec le sourire, toujours prêt à participer à une bonne vanne. Jamais susceptible. En fait, trop conscient qu'il est béni des dieux. Eden qui aperçoit MickaëlLandreau, qui va jouer pour la première fois les interviewers : " Eh, gros, qu'est-ce que tu fous là ? " Entre anciens coéquipiers, Landreau n'est même pas surpris. Il le sera beaucoup plus quand Mourinho le prendra dans ses bras et prendra de ses nouvelles. Il ne l'a jamais entraîné mais veut lui montrer du respect. C'est ça, Mourinho, le sens de la famille, celle des grands champions. José est de bonne humeur. Plus pour longtemps. L'attaché de presse de Chelsea lui glisse quelques mots à l'oreille. José se ferme, change de discours. ESPN aura une autre version du match que la BBC. Dans son oreille a glissé l'écho de ManuelPelligrini, hurlant en sourdine dans un autre micro : " Chelsea a joué comme Stoke, comme une petite équipe sans moyens qui ne veut pas perdre ". L'ingénieur n'a pas tort, le Spécial One le sait mais ne l'avouera jamais. Moi, je vous avoue mon supplice quand on me demande de choisir entre ThibautCourtois et Eden Hazard. Nouvelle règle de la Premier League : un joueur par club et par télévision. Je choisis Eden, une fois de plus j'ai bien fait même si Thibaut est aussi un mec cool qui passe de l'anglais à l'espagnol avec le même sourire. Après, je dois choisir entre " VinceTheKing " et " MangalaTheNew Prince ". Je choisis la nouveauté sans oublier que Vince s'est toujours comporté en seigneur avec nous. Les Belges sont sympas. En fait, ces mecs sont bien éduqués. Eliaquim l'est aussi. Normal il est passé par Namur et Liège. Le défenseur le plus cher de l'histoire du foot anglais a été monstrueux pour ses débuts. Parfois l'argent fait le bonheur de tous. De ceux qui les payent pour jouer et de ceux qui payent pour les regarder. Le foot est vraiment un sport formidable. ?Face à Mourinho, la quête du jackpot se révèle souvent une prise de risque qui tourne à la déroute.