C'est con, ces Espagnols ne sont pas que bons, on ne gagne jamais une compétition de foot en n'étant que bons, faut aussi du bol et ils en ont : David Villa nous a refait le coup de la Suède (2-1, 92' au dernier Euro), sur centre de Daniel Güiza qui avait lui-même fait le coup face à la Grèce (2-1, 88' au dernier Euro). Dommage que René Vandereycken n'ait pas songé à faire entrer Silvio Proto devant au lieu de Guillaume Gillet derrière, ça aurait pu faire 2-1 pour nous et dans l'autre sens, suite à un centre + coup de tête magique de ce buteur qu'est désormais Silvio !
...

C'est con, ces Espagnols ne sont pas que bons, on ne gagne jamais une compétition de foot en n'étant que bons, faut aussi du bol et ils en ont : David Villa nous a refait le coup de la Suède (2-1, 92' au dernier Euro), sur centre de Daniel Güiza qui avait lui-même fait le coup face à la Grèce (2-1, 88' au dernier Euro). Dommage que René Vandereycken n'ait pas songé à faire entrer Silvio Proto devant au lieu de Guillaume Gillet derrière, ça aurait pu faire 2-1 pour nous et dans l'autre sens, suite à un centre + coup de tête magique de ce buteur qu'est désormais Silvio ! Allez, je rigole, tout va mieux, même dans les gazettes, entre les Diables et leur public ! Preuve irréfutable au terme des quatre premiers matches qualificatifs : ranc£ur et irritation se sont déplacées de l'entraîneur-qui-entraîne-mal à l'arbitre-qui-arbitre-mal ! Solidarité retrouvée, compassion même, vu que nous avons toujours le choix de notre coach, mais jamais du referee qu'on nous refile ! Tout va mieux quant au climat, fort bien, passons l'hiver au chaud jusqu'au printemps, lequel sera deux fois bosniaque et mystérieux (28 mars et 1er avril) ! Mais ne hurlons pas prématurément " Hosannah, Renouveau, Nelson Mandela, nous voilà ! " : restons lucides, jetons un coup d'£il implacable, sans c£ur s'il le faut, sur résultats et classement. Le point gagné en Turquie vient hélas d'être reperdu face à l'Espagne. Sur le seul plan des chiffres, notre performance actuelle est de n'avoir pas encore fauté face aux deux minus-sur-papier, alors que la Turquie a laissé des plumes en Estonie. Les Diables ont donc fait jeu égal, et surtout danger égal, avec les champions d'Europe :... pour se retrouver battus, hé oui, je rappelle qu'il vaut mieux ne pas aimer le foot si l'on n'aime pas la cruauté ! Voire aussi l'injustice, remember le but valable et annulé de Marouane Fellaini : un but qui rendra plus ridicule encore, d'Ostende à Arlon réunis, l'entêtement systématique et récemment ré-exprimé de Michel Platini quant au recours à la vidéo ! Platoche qui radote entre autres radotages que ça va amener des temps morts, alors qu'il n'a pas fallu trois secondes pour que la télé nous dise que Marouane n'était pas hors-jeu ! Une défaite injuste ai-je lu, des Belges dégoûtés, mais tout ça est vieux comme le foot et pas près de changer ! Rapport à l'arbitrage, la bonne attitude (ardue à acquérir) est celle que rappelait récemment Abdel El Abar, joueur emblématique de l'Excelsior Virton d'hier et chouette gars aujourd'hui encore : faut entrer sur le terrain en partant du principe qu'on va jouer à 11 contre 12, puis mordre sur sa chique en toute circonstance ! En prenant connaissance de notre onze, si j'avais dû parier sur une gaffe défensive (joliment exploitée par Andres Iniesta, restons admiratifs !), ce n'est pas sur Fellaini que j'aurais misé, je l'avoue, d'autres me fichaient trouille plus grande. Bon, je m'attendais à l'habituelle surprise du chef, les voies du Seigneur René sont impénétrables, ça ne m'a qu'a moitié surpris de revoir Daniel Van Buyten. Mais je le confesse, ma bouche est restée plus bée que celle de Jean-François de Sart en découvrant la titularisation d' Anthony Vanden Borre ! Puissance et technicité pour un bel apport offensif ET pas de gaffe derrière,... le grand de Gênes a super bien joué, j'admets et je veux rêver, peut-être que son euro est enfin tombé ! Et ce serait tant mieux, ça ne me dérange pas d'être sidéré, contredit par les faits... En réalité, moins que les choix souvent sidérants de VDE (et c'est pas fini !), c'est l'absence d'explication de ces choix par VDE lui-même qui m'irrite intensément. Pourquoi de nouveau Van Buyten ? Pourquoi Vanden Borre et plus Gillet ? Pourquoi Filip Daems avant Jelle Van Damme ? Pourquoi Gillet à la 87e ? Dans la tête du sélectionneur, tous ces choix ont à coup sûr des raisons mais il ne les fournit jamais, préférant se draper dans un mutisme supérieur, préférant se vexer quand on les lui demande. Comme si l'on faisait intrusion scandaleuse dans sa vie privée, comme si l'on osait prendre des nouvelles d'un herpès ou d'hémorroïdes ! Alors qu'il est de son devoir de répondre et d'expliquer, parce que le coach national a un rôle pédagogique à jouer : vis-à-vis de nous tous, footeux du peuple belge, pour nous faire progresser humblement, certes sans espoir de rivaliser, vers la science qui est sienne...par bernard jeunejean