Seuls cinq entraîneurs sont restés en poste. En tête, Francky Dury, à Zulte Waregem depuis 6 ans, 2 mois et 22 jours, et Felice Mazzù, à Charleroi depuis 4 ans, 10 mois et 19 jours. Trois autres ont été engagés l'été dernier : Ivan Leko au Club Bruges, RicardoSa Pinto au Standard et Laszlo Bölöni à l'Antwerp.

Avec 41/90, le Roumain a loupé de peu les PO1, le Portugais a qualifié les Rouches (44/90) et le Croate est en tête avec 67 points, le record du Club depuis la naissances des PO1. Il égale le record établi par d'autres nouveaux, John van den Brom à Anderlecht en 2013 et Guy Luzon au Standard en 2014. Un seul coach a fait mieux durant ses 30 premiers matches depuis 2000 : Trond Sollied, avec 69 points en 2001 pour le Club et 78 en fin de saison, soit 76,5 % contre 74,4 % pour Leko.

D'autres nouveaux ont excellé, à commencer par Glen De Boeck à Courtrai, avec 31/48 soit 65 %. Il n'est coiffé que par Leko (33 sur ces 16 matches) et Yves Vanderhaeghe à Gand (34), qui est le champion du genre depuis son arrivée chez les Buffalos : 44/63 ou 70 %.

Hein Vanhaezebrouck obtient 64 % à Anderlecht. Philippe Clement a obtenu 25/57 (44%) à Waasland-Beveren et 20/33 à Genk (61%). Son successeur à Beveren, Sven Vermant, néophyte, a fait moins bien : 10/27. Adnan Custovic peut être fier de son bilan à Ostende : le Bosnien a pris 35 points sur 69 (51%), ce qui lui vaut une sixième place en 23 matches.

Claude Makélélé présente seulement un taux de 35 % à Eupen mais c'est mieux que Jordi Condom (24%) et il a assuré le maintien. Dennis van Wijk n'y est pas parvenu malgré ses 43 % à Malines, en sept matches, même s'il a fait mieux que Yannick Ferrera, Tom Caluwé et Aleksandar Jankovic.

Les bilan des trois autres nouveaux est moins bon : 41 % pour Jonas De Roeck à Saint-Trond, après le 3/6 de Bartolomé Marquez, 37 % pour Peter Maes à Lokeren après le 0/6 de Runar Kristinsson, et 8 % pour Frank Defays (1/12) à Mouscron, après les 37 % de Mircea Rednic.

Seuls cinq entraîneurs sont restés en poste. En tête, Francky Dury, à Zulte Waregem depuis 6 ans, 2 mois et 22 jours, et Felice Mazzù, à Charleroi depuis 4 ans, 10 mois et 19 jours. Trois autres ont été engagés l'été dernier : Ivan Leko au Club Bruges, RicardoSa Pinto au Standard et Laszlo Bölöni à l'Antwerp. Avec 41/90, le Roumain a loupé de peu les PO1, le Portugais a qualifié les Rouches (44/90) et le Croate est en tête avec 67 points, le record du Club depuis la naissances des PO1. Il égale le record établi par d'autres nouveaux, John van den Brom à Anderlecht en 2013 et Guy Luzon au Standard en 2014. Un seul coach a fait mieux durant ses 30 premiers matches depuis 2000 : Trond Sollied, avec 69 points en 2001 pour le Club et 78 en fin de saison, soit 76,5 % contre 74,4 % pour Leko. D'autres nouveaux ont excellé, à commencer par Glen De Boeck à Courtrai, avec 31/48 soit 65 %. Il n'est coiffé que par Leko (33 sur ces 16 matches) et Yves Vanderhaeghe à Gand (34), qui est le champion du genre depuis son arrivée chez les Buffalos : 44/63 ou 70 %. Hein Vanhaezebrouck obtient 64 % à Anderlecht. Philippe Clement a obtenu 25/57 (44%) à Waasland-Beveren et 20/33 à Genk (61%). Son successeur à Beveren, Sven Vermant, néophyte, a fait moins bien : 10/27. Adnan Custovic peut être fier de son bilan à Ostende : le Bosnien a pris 35 points sur 69 (51%), ce qui lui vaut une sixième place en 23 matches. Claude Makélélé présente seulement un taux de 35 % à Eupen mais c'est mieux que Jordi Condom (24%) et il a assuré le maintien. Dennis van Wijk n'y est pas parvenu malgré ses 43 % à Malines, en sept matches, même s'il a fait mieux que Yannick Ferrera, Tom Caluwé et Aleksandar Jankovic. Les bilan des trois autres nouveaux est moins bon : 41 % pour Jonas De Roeck à Saint-Trond, après le 3/6 de Bartolomé Marquez, 37 % pour Peter Maes à Lokeren après le 0/6 de Runar Kristinsson, et 8 % pour Frank Defays (1/12) à Mouscron, après les 37 % de Mircea Rednic.