La semaine dernière, la plainte du Croate Ante Aracic contre le Brussels a été examinée devant le tribunal du travail, qui rendra son jugement début octobre pour ce qui concerne le premier volet de la plainte, à savoir le paiement des salaires et primes dus (114.000 euros). " Le club a bien montré des fiches de paye établies par un secrétariat social mais pas les preuves des paiements ", dit Me Emmanuel de Wagter, le con...

La semaine dernière, la plainte du Croate Ante Aracic contre le Brussels a été examinée devant le tribunal du travail, qui rendra son jugement début octobre pour ce qui concerne le premier volet de la plainte, à savoir le paiement des salaires et primes dus (114.000 euros). " Le club a bien montré des fiches de paye établies par un secrétariat social mais pas les preuves des paiements ", dit Me Emmanuel de Wagter, le conseil du défenseur. " Le seul montant avéré et prouvé est une somme de 5.000 euros donnée en prêt à titre personnel par le vice-président du club. " Dans un autre volet de la plainte, Aracic réclame 180.000 euros de compensation d'indemnité de rupture du contrat de deux ans. Enfin, le joueur espère recevoir un million de dommages et intérêts à titre provisionnel : étant donné qu'il a joué en Champions League avec son employeur précédent, le Slavia Prague, il a vu sa cote dégringoler. La quiétude qui sied normalement à un prétoire a dû faire place à une agitation certaine lorsque l'avocat du club sis à Molenbeek, Bruno Blampain, fit état d'un certificat médical daté du 31 août 2007 signé du docteur X faisant état " qu'Ante Aracic était inapte à jouer et devait être mis en incapacité de travail " (l'argument du Brussels est que le joueur savait qu'il souffrait de pubalgie chronique avant de signer son contrat). Cela a fait bondir le conseil du joueur : " Dès le début du mois de septembre, Aracic s'est entraîné normalement. Il a disputé un match amical à Sedan le 7 et là il s'est blessé. Le 17, à la demande du kiné du Brussels, docteur X l'a examiné. Il lui a donné un certificat qui lui octroie 15 jours de repos parce qu'il avait un problème aux adducteurs. Dans le certificat du 17, le même médecin ne fait aucune allusion à celui du 31 août. " De son côté, Johan Vermeersch prétend qu'Aracic a passé un examen médical avant d'être engagé et c'est le joueur qui a fortement insisté pour jouer à Sedan. " Pour ce qui concerne les paiements, nous n'avons rien à nous reprocher : le Brussels a suivi au pied de la lettre les prescrits de la loi en la matière. " Quant à la somme bloquée sur un compte bancaire à la demande d'Aracic, le tribunal des saisies a reporté à demain, jeudi, sa décision concernant la levée ou le maintien de cette décision. GUY LASSOIE