M bark Boussoufa débarque au Sporting au printemps 2006, afin de rehausser le niveau d'Anderlecht, y compris sur la scène continentale. Il ne se distingue pas durant sa première campagne européenne où il doit céder le rôle de leader à un autre transfert, Ahmed Hassan. Il ne dispute l'intégralité d'un match qu'à une reprise et il entame les deux dernières rencontres sur le banc.
...

M bark Boussoufa débarque au Sporting au printemps 2006, afin de rehausser le niveau d'Anderlecht, y compris sur la scène continentale. Il ne se distingue pas durant sa première campagne européenne où il doit céder le rôle de leader à un autre transfert, Ahmed Hassan. Il ne dispute l'intégralité d'un match qu'à une reprise et il entame les deux dernières rencontres sur le banc. Boussoufa ne répond pas davantage aux attentes durant sa deuxième saison. Frankie Vercauteren le sort du match contre Fenerbahçe et ne lui accorde plus que deux entrées tardives. Ensuite, une blessure le prive de quatre matches. Durant cette période, Vercauteren est limogé et remplacé par son adjoint, Ariël Jacobs. La piètre qualité du jeu mauve vaut pas mal de critiques au Sporting. A son retour, contre Bordeaux, Boussoufa se distingue pour la première fois en coupe d'Europe mais il sombre ensuite contre le Bayern. Sa troisième saison s'achève avant même d'avoir commencé contre BATE Borisov. Il n'a inscrit ses premiers buts européens que durant la campagne actuelle. Ses statistiques restent modestes : deux buts et cinq assists en 27 joutes. L'Athletic Bilbao est un club moyen d'un des championnats européens les plus relevés. Jusqu'à présent, Boussoufa a été convaincant face au subtop européen (Bordeaux, l'Ajax) mais a été trop court face à l'élite ultime (Milan, le Bayern, Fenerbahçe, Lyon). Même contre les moins bons, il a rarement fait la différence. 1. 13 septembre 2006 : RSCA-Lille 1-1Sur un corner de Boussoufa, Nicolás Pareja offre l'avantage à Anderlecht. Les Bruxellois gardent pied durant leur meilleure mi-temps, avec un Boussoufa déterminant, qui rate le 2-0 en seconde période. La dernière demi-heure, comme ses partenaires, il est épuisé. DÉCLARATION Mbark Boussoufa : " J'ai apprécié l'ambiance. Nous avons prouvé détenir le niveau de la Ligue des Champions en première mi-temps et franchement, j'espérais davantage de ce match. " 2.26 septembre 2006 : AEK Athènes-RSCA 1-1 Boussoufa montre de jolies choses mais sombre après le repos. Il délivre l'assist du but d'un Nicolás Frutos très en verve. Il est remplacé à dix minutes de la fin, épuisé, notamment à cause du ramadan. 3. 17 octobre 2006 : RSCA-AC Milan 0-1 Brillante première demi-heure de Boussoufa, sans danger. Peu après la pause, Daniele Bonera, le défenseur milanais, est exclu. Même en infériorité numérique, Milan s'impose aisément, sur un long tir de Kaká. DÉCLARATION Frankie Vercauteren : " Mbark n'a pas été mauvais mais il doit savoir que Milan, c'est autre chose qu'un club belge. Frutos, Tchité et Boussoufa doivent jouer différemment contre eux que contre Zulte Waregem. Ces adversaires sont chevronnés et intelligents. " 4. 1er novembre 2006 : AC Milan-RSCA 4-1 Milan joue au chat et à la souris avec Anderlecht pendant une heure. Le but de Roland Juhász à 3-0 réveille les espoirs mais il n'est suivi d'aucun autre goal. Boussoufa dispute une mauvaise première-mi-temps puis une seconde acceptable. Lucas Biglia est le meilleur Bruxellois. 5. 21 novembre 2006 : Lille-RSCA 2-2Vercauteren place Boussoufa sur le banc. A deux reprises, Mbo Mpenza revient à la marque. Peu après l'heure, Boussoufa remplace le buteur, fatigué. Anderlecht est à bout de souffle mais il résiste. DÉCLARATION Mbark Boussoufa : " J'ai été surpris mais ça peut arriver. Je ne vais pas m'arrêter là-dessus. L'entraîneur a choisi une autre option et je dois m'incliner. " 6. 6 décembre 2006 : RSCA-AEK Athènes 2-2 Hassan est préféré à Boussoufa derrière les attaquants. Quand il entre au jeu, à l'heure, Anthony Vanden Borre et Frutos ont offert une avance confortable à Anderlecht, ce qui n'empêche pas les Grecs d'égaliser. Anderlecht est éliminé. DÉCLARATION Mbark Boussoufa : " Globalement, cette campagne est décevante. Nous sommes derniers et à domicile, nous avons laissé filer notre avance à deux reprises. Nous avons parfois baissé les bras. (...) J'étais content de mon début en Ligue des Champions mais ensuite, j'ai décliné. Malgré tout, ce fut une chouette expérience. " 7. 15 août 2007 : Fenerbahçe-RSCA 1-0Anderlecht souffre mais est la meilleure équipe après le but turc. Biglia dirige l'équipe. L'Argentin et Hassan rivalisent avec les Turcs mais Boussoufa est invisible. 8. 29 août 2007 : RSCA-Fenerbahçe 0-2Peu après le coup d'envoi, le champion de Turquie ouvre la marque. Sur un corner dévié, Mateja Kezman prend Daniel Zitka à contre-pied. Bruxelles hurle au hors-jeu, à tort : Boussoufa est resté sur la ligne de but. Il botte un coup franc sur la latte puis est remplacé à l'heure, accompagné d'un concert de huées. DÉCLARATION Mbark Boussoufa : " Anderlecht s'est souvent qualifié pour la Ligue des Champions mais nous avons failli. Mon remplacement était logique et je m'en accommode. " 9. 20 septembre 2007 : RSCA-Rapid Vienne 1-1 Serhat Akin est titularisé pour la première fois. L'attaquant turc est un des meilleurs et il conclut une des rares bonnes attaques. Sur le banc, Boussoufa n'entre au jeu que dans les dernières minutes. 10. 4 octobre 2007 : Rapid Vienne-RSCA 0-1 Vercauteren préfère Jelle Van Damme à Bart Goor et à Boussoufa à gauche. Comme à Bruxelles, Serhat est l'homme du match. Il inscrit le but qui qualifie les Mauves pour la phase en poules de la Coupe UEFA. Boussoufa joue dix minutes. Il a l'occasion de doubler la marque : un premier tir est dévié de la ligne et l'autre touche le poteau. 11. 13 février 2008 : RSCA-Bordeaux 2-1 Boussoufa fait forte impression. Il se meut bien entre les lignes et les Français doivent souvent commettre des fautes pour l'arrêter. Jan Polák, la révélation, et Mpenza offrent la victoire au Sporting. DÉCLARATION Mbark Boussoufa : " C'était mon meilleur match européen pour Anderlecht. Nous n'avons certainement pas volé notre victoire. Le 2-1 n'est pas un résultat idéal mais il nous offre malgré tout des perspectives. " 12. 21 février 2008 : Bordeaux-RSCA 1-1 Anderlecht court derrière le ballon et les faits jusqu'à ce que Boussoufa conquière le cuir et trouve Thomas Chatelle, qui offre l'avantage aux Bruxellois, à la surprise générale. Boussoufa semble ressuscité. Il retrouve son football en un temps et ses actions élégantes. Il provoque les fautes et, à la grande frustration des défenseurs français, Matthieu Chalmé est exclu. DÉCLARATION Mbark Boussoufa : " Après le match aller, on a déclaré que c'était mon meilleur match pour Anderlecht. Celui-ci a été encore meilleur. J'ai tout réussi. " 13. 6 mars 2008 : RSCA-Bayern 0-5Anderlecht subit la loi du plus fort. Marcin Wasilewski est exclu. Au repos, le score est de 0-2, la messe est dite. Boussoufa sombre avec les autres. Anderlecht n'est même pas capable de limiter la casse. 14. 12 mars 2008 : Bayern -RSCA 1-2Jacobs laisse Van Damme et Boussoufa au repos, dans la capitale bavaroise. Sacha Iakovenko et Bouba Sare débutent. Zitka est mitraillé mais il ne s'avoue vaincu qu'à une seule reprise. Serhat et Iakovenko refont le retard et offrent la victoire aux Mauves. A l'heure, Boussoufa remplace Iakovenko. 15. 30 juillet 2008 : RSCA-BATE Borisov 1-2 Hernán Losada et Boussoufa préparent le but de Guillaume Gillet mais la joie d'Anderlecht est de courte durée. Wasilewski fauche un Biélorusse, est exclu et l'arbitre accorde un penalty à BATE. Boussoufa peine contre ses excellents visiteurs. En fin de match, le gardien l'empêche d'égaliser, d'un arrêt sublime. 16. 6 août 2008 : BATE Borisov-RSCA 2-2 Anderlecht est à nouveau en infériorité numérique aux trois quarts du match. Cette fois, c'est Nemanja Rnic qui est exclu. Biglia et Polák marquent, sans pouvoir éviter l'élimination d'Anderlecht. Matías Suárez est brillant mais s'occasionne une grave blessure. DÉCLARATION Mbark Boussoufa : " Je sais que je n'ai pas encore atteint le sommet de ma forme. Ce n'était encore que le deuxième match important de la saison. On ne peut s'attendre à ce que tous les joueurs soient déjà affûtés. " 17. 28 juillet 2009 : RSCA-Sivasspor 5-0 Suárez ne marque pas. Boussoufa, Chatelle, Frutos et Tom De Sutter (à deux reprises) s'en chargent. Face à un vice-champion turc mou, Boussoufa fait ce qu'il veut. Son association avec Suárez est prometteuse. 18. 4 août 2009 : Sivasspor-RSCA 3-1Plus de trace de la supériorité belge de la semaine précédente. Anderlecht est rapidement mené 2-0 mais revient dans le match sous l'impulsion de Boussoufa et de Polak. Le ballon est mal dégagé sur un coup franc de Boussoufa et Van Damme marque. Une qualification sans gloire. 19. 19 août 2009 : Lyon-RSCA 5-1Anderlecht est balayé à tous les niveaux. Boussoufa n'en touche pas une. Le but de Suárez est la seule éclaircie du match. DÉCLARATION Mbark Boussoufa : " Je n'ai pas souvent eu le ballon mais j'ai souvent couru entre les lignes. D'accord, ce n'était pas suffisant. L'équipe a été surclassée. " 20. 25 août 2009 : RSCA-Lyon 1-3Nouvelle humiliation pour Anderlecht mais Lyon est charitable et met le frein à main. Suárez marque du point de penalty. Boussoufa rate une occasion toute faite. 21. 17 septembre 2009 : Dinamo Zagreb-RSCA 0-2 Jacobs opte pour une tactique prudente. Anderlecht ne peut revendiquer de but jusqu'à ce qu'il obtienne un coup franc, loin du rectangle. Boussoufa se prépare mais le capitaine, Olivier Deschacht, désigne Víctor Bernárdez. Le défenseur hondurien marque. Un sprint impressionnant de Romelu Lukaku, qui est entré au jeu et dispute ses premières minutes en coupe d'Europe, détermine l'issue du match en permettant à Jonathan Legear de marquer. DÉCLARATION Mbark Boussoufa : " Je savais que ce serait difficile. L'entraîneur m'avait prévenu que je n'aurais pas souvent le ballon. J'ai surtout comblé les brèches. " 22. 1er octobre 2009 : RSCA-Ajax 1-1 Boussoufa réalise quelques exploits techniques contre ses anciennes couleurs mais sans la moindre efficacité. L'Ajax ne prend pas la peine de tuer le match et va s'en mordre les doigts. En fin de partie, alors qu'Anderlecht est réduit à dix, suite à l'exclusion de Van Damme, Legear égalise au terme d'un éclair génial de Lukaku, le seul Mauve à avoir été menaçant. DÉCLARATION Mbark Boussoufa : " Avec Wasilewski, Polák et Frutos, nous aurions évidemment eu plus de possibilités mais en leur absence, je pense davantage en termes collectifs. Ce n'est pas toujours moi qui dois casser la baraque. Si l'entraîneur est content, moi aussi. " 23 22 octobre 2009 : Timisoara-RSCA 0-0 Spectacle décevant. Boussoufa et Suárez ratent des occasions franches. DÉCLARATIONS Ariël Jacobs : " Je ne comprends pas sa dernière action, juste avant le coup de sifflet final. Suárez a créé une brèche, la défense l'a suivi et Bous avait toute la place requise. Pourquoi a-t-il encore effectué une passe ? Je suis déçu car Boussoufa aurait pu être le roi de la qualification ce soir. " Mbark Boussoufa : " Je suis ainsi fait. Je dois devenir plus égoïste. "24. 5 novembre 2009 : RSCA-Timisoara 3-1 Anderlecht ne parvient pas à démanteler la défense roumaine. Seul Suárez marque, sur penalty. Boussoufa inscrit ensuite un but de la tête. Legear ajoute un troisième but dans les arrêts de jeu. DÉCLARATIONS Ariel Jacobs : " Il n'est pas anormal qu'il ne joue pas toujours au même niveau. Il comprend les critiques car il ne peut nier la réalité. Je lui ai dit de retirer les aspects positifs des commentaires et de montrer ce qu'il valait vraiment car nous savons tous qu'il possède les qualités requises pour être décisif à ce niveau également. " Mbark Boussoufa : " J'ai été dominant. Vous voyez, je peux être décisif en Coupe d'Europe. "25. 2 décembre 2009 : RSCA-Dinamo Zagreb 0-1 Off-day complet pour le Sporting, qui compromet sa qualification pour les 16es de finale de l'Europa Ligue. Anderlecht semble paralysé et Zagreb concrétise froidement son occasion. 26. 17 décembre 2009 : Ajax-RSCA 1-3 Anderlecht danse à l'Amsterdam Arena. L'Ajax est knock-out avant même la mi-temps grâce à deux buts de Lukaku. Legeaer glisse le numéro trois au-delà la ligne. Boussoufa est impliqué dans les trois buts et un de ses tirs heurte la transversale. DÉCLARATION Mbark Boussoufa : " Nous avons très bien joué collectivement et je fais simplement partie de cet ensemble. Nous avons été particulièrement brillants en première mi-temps. J'ai été impliqué dans les trois buts. Dommage que je n'aie pas pu en inscrire un aussi. En voyant mon tir heurter la latte, je me suis demandé pourquoi ce ballon n'avait pu atterrir quelques centimètres plus bas ! " 27. 18 février 2010 : Bilbao-RSCA 1-1 Les Mauves créent la surprise à San Mamés : ils mènent 0-1 jusqu'à la 58e minute après le but d'un grand Biglia à la 34e. Kouyaté et Legaer ont explosé ! Boussoufa, aligné derrière Lukaku ( Kanu était milieu gauche) a aussi joué très juste et failli marquer. DÉCLARATION Mbark Boussoufa : " On a mieux joué au football que les Basques, mais on a couru derrière eux en deuxième mi-temps. Moi aussi,... et c'est dès lors impossible d'avoir le même rendement offensif. "l par jan hauspieMbark n'était pas mauvais mais il doit savoir que Milan n'est pas comme un adversaire belge. (Frank Vercauteren après Milan, 2006)