Si le court avantage ramené d'Irlande (0-1) ne permet pas aux Bleus de crier victoire, on voit difficilement la bande à Domenech ne pas valider ce soir son billet pour l'Afrique du Sud. Les Bleus ont ramené de Croke Park, où l'enfer n'a jamais été au rendez-vous, une belle dose de confiance.
...

Si le court avantage ramené d'Irlande (0-1) ne permet pas aux Bleus de crier victoire, on voit difficilement la bande à Domenech ne pas valider ce soir son billet pour l'Afrique du Sud. Les Bleus ont ramené de Croke Park, où l'enfer n'a jamais été au rendez-vous, une belle dose de confiance. Au-delà du but (chanceux) de Nicolas Anelka, comment expliquer le succès français ? Certes, les forces en présence ne sont pas les mêmes. Domenech peut compter sur des joueurs offensifs émergeant au pinacle européen (Henry, Anelka, Gourcuff) ce que Giovanni Trapattoni n'a pas. Oui, Hugo Lloris a sorti à plusieurs reprises le grand jeu alors que l'axe central défensif (Gallas-Abidal) a fait preuve, une nouvelle fois, de fébrilité. Mais si la France a maîtrisé son sujet (62 % de possession de balle), il faut surtout pointer au milieu le duo Diarra. Le Bordelais, Allou Diarra, titulaire en l'absence de Jérémy Toulalan, a sorti ses grands compas pour le travail de sape. Lassana Diarra a, lui, donné les impulsions, surtout en deuxième période après 45 premières minutes imprécises. Le Galactique est toutefois devenu indispensable au 4-2-3-1 des Bleus. Le match en Serbie, où la France a ramené un partage (1-1) à 10 contre 11, l'a consacré grâce à ses nombreuses récupérations, sa qualité dans le jeu court-jeu long, et ses facultés physiques tant dans les duels que dans les courses. Aujourd'hui, Lass fait l'unanimité en sélection comme au Real Madrid. Quand les Merengue ont voulu faire peau neuve cet été et se racheter quasi une nouvelle équipe, Diarra restait incontournable. Arrivé en janvier 2009 pour 20 millions d'euros de Portsmouth, ce milieu de terrain passé par Chelsea et Arsenal s'est directement imposé en Espagne. Après plusieurs flops à la succession de Makélélé (Graversen, Mahamadou Diarra ou Emerson), Lassana serait pour nombreux observateurs la version améliorée de l'actuel capitaine parisien. Chez les Bleus, on loue son gros caractère (parfois difficile) de gagneur qui devrait l'imposer à court terme comme un taulier des Bleus. Et pourquoi pas former une paire Diarra-Gourcuff aussi complémentaire et célèbre que celle Makélélé-Zidane... NICOLAS SARKOZY encourage façon 2.0. Le président français a mis sur sa page Facebook un message de soutien à l'équipe de France quelques heures avant que celle-ci n'affronte l'équipe d'Irlande " Les Bleus ont plus que jamais besoin du soutien entier de leur public. Soyons derrière eux pour qu'ils continuent à nous faire rêver et qu'ils portent haut les couleurs du sport français ", a-t-il adressé. PANCRATE n'est plus sous contrat avec le Paris-SG depuis juin dernier et entreverrait le bout du tunnel. Après avoir a été en contact avec Sochaux, Nantes, Strasbourg, et le club gallois de Cardiff, l'ex-attaquant parisien pourrait trouver son bonheur outre-Manche. Agé de 29 ans, il est parti effectuer un essai à Newcastle, relégué en L2 anglaise, et pourrait y signer un contrat de trois ans et demi. Laurent Robert (34 ans) a fait le chemin inverse et s'entraîne depuis trois mois avec la réserve du PSG. L'ancien milieu parisien se dit " prêt à jouer gratuitement pour le PSG ". Ce geste est pour l'instant resté sans suite. MANGALA a disputé vendredi passé son premier match sous la vareuse de l'équipe de France Espoir face à la Tunisie (1-1) à Tours. Le Standardman a été remplacé à trois minutes du terme. Il n'a pas pu doubler son quota de sélections puisqu'il a été annoncé blessé pour affronter la Slovénie. CRIS a fait son retour en sélection brésilienne face à l'Angleterre. Le défenseur lyonnais avait pourtant déclaré, après la Coupe du Monde 2006, vouloir prendre ses distances avec la Seleçao. HATEM BEN ARFA serait dans le collimateur de Portsmouth. La lanterne rouge anglaise voudrait attirer le Marseillais (souvent réserviste sous Deschamps) dès janvier 2010. Les Pompey's lorgnent également vers Loic Rémy, international et attaquant de Nice. Thomas Bricmont