L'Angleterre n'a jamais voulu de l'Euro, elle ne veut plus de l'Europe, elle n'aime pas l'Eurostar. Elle regrette de se faire pénétrer chaque jour par des wagons de " Frenchfrogs ", de " Belgianwaffles " venus chercher un peu de plaisir. Venus chercher un peu d'une autre planète juste à côté de chez eux. Ceux qui survivent à la première traversée de rue risquent de croiser sur le premier trottoir venu un premier chapeau melon et sur le deuxième, une belle crête bien verte, bien droite comme le majeur qu'elle est censée adresser au monde des chapeaux melon.
...

L'Angleterre n'a jamais voulu de l'Euro, elle ne veut plus de l'Europe, elle n'aime pas l'Eurostar. Elle regrette de se faire pénétrer chaque jour par des wagons de " Frenchfrogs ", de " Belgianwaffles " venus chercher un peu de plaisir. Venus chercher un peu d'une autre planète juste à côté de chez eux. Ceux qui survivent à la première traversée de rue risquent de croiser sur le premier trottoir venu un premier chapeau melon et sur le deuxième, une belle crête bien verte, bien droite comme le majeur qu'elle est censée adresser au monde des chapeaux melon. Cela dit, dès qu'on parle foot, les Anglais adorent accueillir du " p'titbelge " ou du " Frenchie ". Question foot, les wagons vont toujours dans le même sens. Sauf de temps en temps, très rarement une voiture de 1re classe fonce vers le continent. Sur la première arrivée cet été était écrit " Perfide Albion ". JoeyBarton débarquait sur la Canebière. Sur la deuxième arrivée cet hiver était écrit " Pays de sa très Gracieuse Majesté ". DavidBeckham posait les pieds sur les Champs-Elysées. Le premier est venu chercher la rédemption. Le second une nouvelle bénédiction. David Beckham et Joey Barton. Le bon, la brute et les truands tout autour. Mal rasé d'un côté, en col blanc de l'autre. La référence cinématographique était tentante mais parlons plutôt de canailles. Le coup est, aussi, bien joué au sud qu'au centre. Jouer est le verbe. Deux hommes qui font le même métier mais pas de la même façon. Un peu comme RobbieWilliams et les SexPistols. C'est de la musique exprimée différemment mais qui peut partager la même scène. Ce sera, espérons-le, le cas ce 24 février. C'est jour de Clasico, jour de PSG-OM. Avec Beckham sous le maillot du PSG. Et, bien sûr, sous le short, un maillot de sa collection. Il est venu pour faire le beau. Pour faire le bon et aussi le bien. Son salaire versé à des associations caritatives. Génial. Vraiment. Même si on sait qu'à cause de la législation française, ce salaire, il l'aurait perdu dans ses impôts. En France, tu payes ta " dime " sur les revenus engrangés sur le territoire mais aussi sur ce que tu gagnes ailleurs. David gagne beaucoup partout. Son contrat à 10 millions d'€ ne lui aurait pas suffi à payer son dû à la société française. Alors autant cibler. Bien vu. Beau coup de pub. Normal, David est le roi de la pub. Jouer dans la plus belle capitale du Monde donne encore plus de valeur au produit qu'il est devenu. Peu importe car Beckham est aussi et toujours un super footballeur. Bon il recevra quand même un pourboire mensuel de 31.000 €. Plus un service de sécurité à 20.000 €. A ce niveau-là, Barton est une meilleure affaire. Joey n'a pas besoin de garde du corps. Tu le cherches, c'est lui qui t'allonge. Comme sur le terrain. Mais Barton c'est pas que cela. C'est aussi un homme et un joueur qui peut faire dans la finesse. Barton a le foot en lui mais pas que ça. Il laisse s'exprimer tout ce que la vie a fait de lui. C'est un franc qui parfois s'oublie. David est plus réfléchi mais ça lui arrive aussi d'oublier l'image qu'il doit afficher. Et puis y a aussi les saucisses. David promène la sienne partout. Joey, lui, se la farcit seulement au petit déjeuner. Dire que certains trouvent le couple Beckham glamour. David ok mais l'autre... La " Becks " semble toujours constipée. Même en vrai, elle semble figée. Comme une égérie de papier. D'ailleurs on se demande en quoi elle inspire son mec. Elle est peut-être le contre-exemple dont il a besoin. Car David, malgré sa fortune et tout le reste, semble être resté un mec bien. On s'en réjouit comme on se réjouit d'un premier duel entre Joey et David. On se réjouit de voir si Barton se fera " Frenchfrogs " face à la " poule aux oeufs d'or ". On parie qu'il y aura du respect car aussi bien la grenouille que la poule sont chez eux sur une pelouse. Leur compatriote CharlesDarwin en est convaincu, on a tous le même ancêtre. C'est l'évolution qui fait les différences. Vive les différences !Jouer à Paris donne encore plus de valeur au produit David Beckham.