Anderlecht fera, ce mercredi, ses adieux à la Ligue des Champions. Ce match face au Real, Georges Heylens aurait voulu que les Mauves le préparent sur un ton plus prestigieux que ce qu'ils ont montré la semaine dernière à Rome.
...

Anderlecht fera, ce mercredi, ses adieux à la Ligue des Champions. Ce match face au Real, Georges Heylens aurait voulu que les Mauves le préparent sur un ton plus prestigieux que ce qu'ils ont montré la semaine dernière à Rome.Georges Heylens : Je n'ai pas compris le 5-3-2 si prudent du Sporting alors qu'il n'avait rien à perdre, si ce n'est l'image de marque acquise dans ce tournoi. Pourquoi les champions de Belgique n'ont-ils pas décidé de jouer sans complexe, comme Leeds l'avait fait à Bruxelles? Mais bon, en n'alignant que quatre défenseurs, Aimé Anthuenis se serait sans doute senti obligé de laisser De Boeck sur le banc... C'est apparemment inconcevable dans son esprit et je ne comprends toujours pas ses motivations. Surtout quand De Boeck reconnaît lui-même qu'il ne se sent pas bien depuis plusieurs semaines. Est-ce une bonne chose d'aligner un joueur traumatisé dans un match européen? C'est encore plus incompréhensible quand le joueur en question est le dernier rempart de l'équipe. La charnière centrale Doll-Ilic du match aller contre la Lazio avait en tout cas été méchamment plus performante que la défense de la semaine dernière. On devine que vous n'avez pas non plus compris la non-titularisation de Stoica?Evidemment que ça m'échappe! Quand Anthuenis comprendra-t-il une fois pour toutes que ce joueur doit être aligné d'emblée? Cela permet de le retirer éventuellement du jeu en cours de match s'il n'est pas à son affaire. Et par la même occasion de donner du temps de jeu à un Dindane ou un Youla. Dindane ne joue que de très petites parties de match et il se sent alors obligé de montrer sa valeur au monde entier, en quelques minutes. Dans ces cas-là, il est surtout dangereux... pour son équipe. Stoica aura encore des hauts et des bas, mais il doit entamer les matches même quand il est en petite forme car lui au moins sait faire la différence. Il hésite à prolonger son contrat et je le comprends. J'ose espérer que le Sporting ne commettra pas l'erreur de le laisser partir trop tôt. Ce serait une très mauvaise chose pour le club, mais aussi pour le joueur. Alin doit poursuivre sa mue en Belgique et ne pas faire la même erreur que Scifo, qui était parti trop tôt en Italie. Stoica n'est pas encore totalement prêt pour un championnat d'un niveau plus élevé que le nôtre. Le match à la Lazio a, quelque part, résumé les problèmes rencontrés par Anderlecht dans cette Ligue des Champions : le cas De Boeck, le cas Stoica et la problématique du gardien de but...Exactement. On s'est rendu compte que les vieilles lacunes étaient toujours évidentes. De Boeck est un bon joueur pour le championnat de Belgique. Idem pour Milojevic, qui n'est pas capable - comme un De Wilde - de prendre des points pour son équipe sur la scène européenne. De Wilde a commis des erreurs en Ligue des Champions, mais c'est aussi grâce à lui qu'Anderlecht a pu participer au premier, puis au deuxième tour.Le match Real-Leeds a suscité bien des commentaires.Raul et Figo m'ont déçu: leur comportement antisportif n'est pas digne de leur talent. Mais je peux pardonner au premier d'avoir marqué de la main et au second d'avoir pris volontairement un carton jaune, tellement ils ont de la classe. On dira qu'il ne s'agissait que d'un petit moment d'égarement. Cela ne leur arrive jamais, on passe donc l'éponge. Le but de Raul pourrait relancer la nécessité de l'introduction de la vidéo dans l'arbitrage. Dans un cas pareil, on se rend compte que l'idée n'est pas saugrenue du tout.Que retenez-vous des autres matches de la semaine dernière?Valence m'a une fois de plus impressionné en s'imposant 0-5 sur le terrain de Sturm Graz. Finalement, c'est à l'extérieur que les Espagnols ont montré les meilleures choses depuis le début de cette saison. La semaine passée, l'organisation de leurs contre-attaques frisait la perfection. Les Autrichiens méritent aussi un coup de chapeau: qui avait prévu qu'ils seraient toujours en lice pour une qualification à l'entame du tout dernier match? Dans l'autre rencontre du Groupe A, le Panathinaikos m'a bien plu face à Manchester. Il a fallu un tout grand Barthez pour éviter une victoire grecque. Mais quelle fragilité dans l'axe de la défense de Manchester! Stam a eu des problèmes du début à la fin. Si même ce défenseur peut passer complètement à côté d'un match, un gars comme De Boeck peut être rassuré: ça n'arrive pas qu'à lui (il rit). La Corogne est menée 0-3 contre le PSG puis s'impose 4-3: formidable!On a vu deux matches dans un seul. Un excellent PSG pendant une heure, puis un ouragan nommé Deportivo qui a tout balayé sur son passage. Mais il est inconcevable qu'un équipe comme le PSG encaisse quatre buts conçus de la même manière, avec à chaque fois une reprise de la tête victorieuse. N'y avait-il pas un défenseur de grande taille capable de couper les trajectoires sur les ballons hauts, comme cela doit être le cas dans toutes les équipes de haut niveau?Galatasaray a assuré sa qualification: une surprise?Non. Je verrais très bien cette équipe dans le dernier carré. Si pas en finale!Le Bayern, Arsenal et Lyon vont se disputer les deux places qualificatives dans le Groupe C, ce mercredi.Chaque équipe sait qu'en cas de victoire, elle passera en quarts. Le Bayern m'a déçu la semaine dernière face à un très bon Lyon qui ne volerait pas sa place en quarts. Arsenal a également souffert contre le Spartak et il a fallu une reprise de la tête d'un Henry extraterrestre pour faire basculer le match. Il s'élève plus haut que tout le monde et place le ballon où il l'avait décidé: la classe.Seul Alavés paraît certain de la qualification en Coupe de l'UEFA, après le match aller.C'est vrai que les autres duels restent indécis. Le PSV garde une chance contre Kaiserslautern, mais une défaite 1-0 à l'aller est toujours difficile à gérer. Barcelone a fait le plus dur contre le Celta Vigo, mais cette équipe a une fameuse réputation à domicile. Quant à Liverpool, il a encore démontré à Porto qu'il pouvait redevenir un grand d'Europe et marcher sur les traces de Manchester.Pierre Danvoye