Marseille va bien, toute la France s'en réjouit car c'est indiscutablement le club le plus suivi de l'Hexagone. Aucune autre équipe n'affiche à son compteur autant de matches télévisés en L1. Dès lors, vieille rengaine désormais, ses patrons réclament plus d'argent des télés. Christophe Bouchet, le président de l'OM, a bloqué récemment les caméras de Canal + devant le Stade Vélodrome. Le but des Marseillais est d'obtenir l...

Marseille va bien, toute la France s'en réjouit car c'est indiscutablement le club le plus suivi de l'Hexagone. Aucune autre équipe n'affiche à son compteur autant de matches télévisés en L1. Dès lors, vieille rengaine désormais, ses patrons réclament plus d'argent des télés. Christophe Bouchet, le président de l'OM, a bloqué récemment les caméras de Canal + devant le Stade Vélodrome. Le but des Marseillais est d'obtenir la propriété des droits de télévision de leur club. Ils affirment même que leur intention est de continuer au bulldozer s'il le faut. Marseille donne un peu l'impression que la L1, c'est l'OM, rien que l'OM. Il ne serait peut-être pas inutile de lui rappeler que le football français n'est pas mort quand ce club chuta en D2 après l'affaire de corruption VA-OM. Et l'OM, adoré et apprécié, avait alors bigrement écornéle prestige du football français. Il y aura probablement des discussions et d'autres clefs de répartition. Mais si l'OM monte sur ses grands chevaux quand il est question de droits de télévision, il en va autrement quand il s'agit de l'origine des fonds de son sponsor des maillots: KhalifaAirways. Le directeur du club se fait plus discret et cela donne un peu le sentiment que l'OM veut le beurre et l'argent du beurre. Khalifa Airways est sous le contrôle de Rafik Khalifa. En juin 2001, ce dernier a signé un contrat de quatre ans avec l'OM portant sur un total de 15 millions d'euros. Rafik Khalifa est proche des autorités et des grandes familles qui contrôlent l'économie de l'Algérie. Une partie de la presse française a déjà évoqué une origine douteuse des fonds de ce sponsor, de plan de communication du régime algérien via le sport, de couverture financière du blanchiment d'argent, de détournements des pétrodollars du pays par un petit groupe de personnes, etc. Khalifa Airways dément et s'est positionné aussi dans le rugby, le sport automobile, le cinéma et la viticulture où ses investissements sont aussi les bienvenus. L'OM est cependant, et de loin, son action la plus valorisante. Une demande d'enquête parlementaire a été rejetée par la commission des finances de l'Assemblée Nationale. On aimerait que l'OM soit aussi exigeant et précis avec ses sponsors qu'avec les droits de diffusion télévisée. A moins que ce ne soit trop demander? (P.Bilic)