C'est reparti pour une 8e saison de MotoGP sur la RTBF. La discipline partage un point commun avec la F1 : la difficulté pour un Belge de s'y exprimer. Xavier Siméon a focalisé les attentes pendant plusieurs années, avant de migrer vers d'autres challenges. Les espoirs reposent désormais sur les épaules de Barry Baltus (15 ans ! ).
...

C'est reparti pour une 8e saison de MotoGP sur la RTBF. La discipline partage un point commun avec la F1 : la difficulté pour un Belge de s'y exprimer. Xavier Siméon a focalisé les attentes pendant plusieurs années, avant de migrer vers d'autres challenges. Les espoirs reposent désormais sur les épaules de Barry Baltus (15 ans ! ). " Il fêtera son 16e anniversaire le 3 mai et il sera autorisé à rouler en Moto3 ", explique Pierre Robert, commentateur de la discipline " Il aurait pu participer au Grand Prix d'Espagne mais, comme son anniversaire tombe le dimanche, la Dorna a préféré ne pas prendre de risque. " La RTBF célébrera cet anniversaire à sa manière. Baltus a été invité à commenter la course de Moto3 disputée à Jerez. " Nous avons aussi prévu de diffuser un reportage Grand Format dans le Week-end Sportif du 3 mai. " Le Belge sera donc en piste au Grand Prix de France, au Mans, le 17 mai. " Cinq épreuves auront déjà été disputées et rattraper son retard de points sur les premiers sera difficile. Pour lui, le but est de trouver le rythme et d'être prêt pour la seconde saison. Il n'aura que 16 ans et ne doit pas se mettre de pression. " Consciente de la popularité naissante du prodige, la RTBF ne compte pas le lâcher d'une roue. " On lui donnera la parole le samedi après les qualifications, ainsi que quelques jours après la course pour un débriefing. On veut éviter les réactions à chaud qui n'apportent pas le recul nécessaire. " Quant à la programmation du Moto3, 2 et GP, elle sera claire. Tout sera diffusé sur La Deux, sauf si une étape de power-stage en rallye s'incruste en télé. " On sera alors visible sur Auvio, qui propose aussi toutes les courses. Nous serons à l'antenne de 10h50 à 15h10. " Une longue programmation, qui s'explique par le succès de la discipline. " Le MotoGP réalise des audiences moyennes de 100.000 téléspectateurs. Et cette saison s'annonce passionnante. Avant, on se demandait qui allait terminer deuxième derrière Marc Marquez. Ici, je vois Quartarero être le poil à gratter de l'Espagnol et lutter pour le titre. "