Cette semaine, je voudrais aborder le sujet du Beerschot. Voilà un club qui est dans de graves soucis financiers. Déjà en début de championnat, les joueurs n'étaient pas payés à temps et malgré ça, on a autorisé le club à transférer au mercato hivernal. Et il ne s'en est pas privé, une bonne dizaine de joueurs sont arrivés en janvier. C'est incompréhensible. En faisant cela, on encourage le surendettement. Jamais ces transferts n'auraient dû être acceptés. En plus, cela fausse la compétition. Un club sain comme le Cercle n'a pas acheté en janvier, au contraire, ils ont perdu Eidur Gudjohnsen et ils vont certainement descendre. Ce n'est pas juste. Par le passé, on a...

Cette semaine, je voudrais aborder le sujet du Beerschot. Voilà un club qui est dans de graves soucis financiers. Déjà en début de championnat, les joueurs n'étaient pas payés à temps et malgré ça, on a autorisé le club à transférer au mercato hivernal. Et il ne s'en est pas privé, une bonne dizaine de joueurs sont arrivés en janvier. C'est incompréhensible. En faisant cela, on encourage le surendettement. Jamais ces transferts n'auraient dû être acceptés. En plus, cela fausse la compétition. Un club sain comme le Cercle n'a pas acheté en janvier, au contraire, ils ont perdu Eidur Gudjohnsen et ils vont certainement descendre. Ce n'est pas juste. Par le passé, on a tué des clubs comme La Louvière dont la situation financière était moins catastrophique que celle des Anversois. Le fait que des dirigeants de clubs soient dans la commission est incompréhensible. Ils sont juge et partie et cela crée du copinage. C'est comme Philippe Collin qui est patron de la Commission Technique alors que c'est un dirigeant d'Anderlecht. Ce n'est pas une attaque contre lui mais c'est le système qui n'est pas bon. En France, si cela se passait de la sorte, ce serait la guerre totale. Il faudrait prendre exemple sur eux et créer une DNCG (direction nationale du contrôle de gestion) avec en son sein des gens extérieurs au monde du foot, des fiscalistes, des réviseurs d'entreprises. Des personnes qui seraient capables de dire non et d'envoyer un club en D2 si nécessaire comme ça a été le cas par le passé avec l'OM. Au niveau de l'Union Belge, les résultats des Diables sont un peu l'arbre qui cache la forêt. Sur le plan marketing et commercial, la fédération joue très bien le coup et c'est tant mieux mais niveau foot, il y a encore beaucoup de manquements. On a récemment accueilli Sepp Blatter en grandes pompes alors que tout le monde sait que c'est le fossoyeur du foot mondial. Au lieu de lui faire une arrivée de star, la fédé ferait mieux de garder ses forces et son énergie pour le foot amateur. Pas seulement en construisant des terrains synthétiques et des buvettes mais aussi en mettant sur pied un système de détection national avec des gens qui ont une réflexion neutre et indépendante. Niveau foot, les postes d'arrières latéraux posent toujours problèmes chez les Diables. A gauche, Jan Vertonghen dépanne bien mais à droite, je n'ai toujours pas été convaincu par Toby Alderweireld. Pour moi, la solution pourrait être Anthony Vanden Borre s'il retrouve une certaine rigueur et de la stabilité à Anderlecht. S'il est bien dans sa tête, il est capable de matchs phénoménaux comme il l'a déjà montré face à l'Espagne. C'est le seul véritable arrière droit qui pourrait convenir. J'espère qu'une solution sera trouvée d'ici le match contre les Croates car ils savent très bien que c'est là que se situent nos points faibles. Je voudrais aussi pousser un coup de gueule sur le fait qu'on ait fait jouer certains diablotins le week-end dernier par -5. C'est dangereux de jouer dans de telles conditions. En parlant de jeunes, un petit clin d'oeil au tournoi de la RUSAS qui aura lieu le week-end prochain. J'encourage tout le monde à aller voir des matches là-bas et dans d'autres tournois de jeunes qui vont bientôt avoir lieu. Le foot c'est ça aussi. PROPOS RECUEILLIS PAR JULES MONNIER " Vanden Borre est la solution au poste d'arrière droit ! "