La question s'est posée le 13 janvier, à l'occasion du gala du Footballeur FIFA de l'Année à Zurich. Des représentants du PSG, aux mains de richissimes Qataris, ont approché Philipp Lahm (30 ans), l'arrière droit du Bayern, élu dans l'équipe du monde 2013. Le capitaine du puissant club bavarois a reçu une proposition simple et brève : s'il avait envie de jouer à Paris, il n'avait qu'à faire signe. Le président Nasser Al-Khelaifi se ferait un plaisir d'ouvrir grands les cordons de sa bourse et de négocier le volet financier.
...

La question s'est posée le 13 janvier, à l'occasion du gala du Footballeur FIFA de l'Année à Zurich. Des représentants du PSG, aux mains de richissimes Qataris, ont approché Philipp Lahm (30 ans), l'arrière droit du Bayern, élu dans l'équipe du monde 2013. Le capitaine du puissant club bavarois a reçu une proposition simple et brève : s'il avait envie de jouer à Paris, il n'avait qu'à faire signe. Le président Nasser Al-Khelaifi se ferait un plaisir d'ouvrir grands les cordons de sa bourse et de négocier le volet financier. L'international allemand, reconverti au milieu défensif par Pep Guardiola, n'a pas voulu de l'aventure. Mieux même, ce professionnel accompli préfère la stabilité. Il a donc prolongé son contrat au Bayern, valable encore deux ans, jusqu'en 2018. " C'est définitif : c'est mon dernier engagement de club en tant que joueur ", a expliqué Lahm au Kicker. " J'achèverai ma carrière active au Bayern, comme je l'ai toujours souhaité. " Lahm a entamé ses négociations avec le club en avril mais les deux parties ont décidé de les conclure avant le début du Mondial. Le Bayern conserve ainsi un monument. Après Franz Beckenbauer et Georg Schwarzenbeck, il est le troisième capitaine à avoir grandi à Munich. Thomas Müller (24 ans), qui a brillamment entamé la Coupe du Monde, reste également en Bavière. Malgré l'intérêt de son ancien entraîneur, Louis van Gaal, qui rejoint Manchester United au terme du Mondial, il a prolongé son contrat jusqu'en 2019. Pourtant, ces derniers mois, il avait souvent déclaré faire banquette un peu trop souvent. Le meilleur buteur du Mondial 2010 est en fait victime de sa polyvalence : il joue avec un égal bonheur en attaque, en décrochage et sur le flanc droit. Il a donc demandé à Karl-Heinz Rummenigge, le président du conseil d'administration, l'assurance que le Bayern le considérait comme un pilier pour les années à venir. L'assurance est solide : il va former la pierre angulaire d'une équipe qui joue la Ligue des Champions chaque année, avec ambition, de concert avec le buteur polonais Robert Lewandowski (25 ans), ravi au Borussia Dortmund, et le gardien Manuel Neuer (28 ans). " J'ai le sentiment de pouvoir jouer un rôle important dans les projets du club. Depuis 2000, Je me sens bien ici. J'y suis chez moi. Le Bayern opte pour la continuité. " Les clubs étrangers y réfléchiront donc à deux fois avant d'approcher des joueurs bavarois. Pourtant, le Real Madrid essaie de débaucher le médian Toni Kroos (24 ans), en fin de contrat dans un an, comme Claudio Pizarro, MitchellWeiser et TomStarke. 26 joueurs sont sous contrat à long terme, à l'image de Bastian Schweinsteiger (29 ans), le symbole de l'équipe, même si des blessures l'ont perturbé cette saison et qu'il n'a pas encore reconduit son bail, qui vient à échéance en 2016. PAR FRÉDÉRIC VANHEULE