Réflexion entendue après l'annonce du Ballon d'or de Luka Modric : " On élit un joueur dont on a parfois l'impression qu'il dort pendant la moitié des matchs ". Excessif mais pas vraiment faux. Cela dit, quand il se réveille... Cela donne des rêves éveillés qui peuvent empêcher de dormir heureux ses adversaires. Un petit bout d'homme qui peut te donner des cauchemars. La vraie question, ce sont les critères. Donner un titre individuel à un serviteur d'un sport collectif.
...