Comme Lyon et Bordeaux sont davantage focalisés sur la Ligue des Champions, la Ligue 1 offre la part belle aux outsiders. Après Montpellier et Auxerre en tête du classement, c'est au tour de Valenciennes et de Lorient de se mêler aux premières places.
...

Comme Lyon et Bordeaux sont davantage focalisés sur la Ligue des Champions, la Ligue 1 offre la part belle aux outsiders. Après Montpellier et Auxerre en tête du classement, c'est au tour de Valenciennes et de Lorient de se mêler aux premières places. Si le club breton a raté la bonne opération en perdant le derby face à Rennes (1-0), Valenciennes a confirmé son statut de bonne surprise de ce début de compétition en battant Monaco (3-1). Le club nordiste a parfaitement assimilé le changement d'entraîneur. Pourtant, la situation n'était pas facile puisqu' Antoine Kombouaréavait construit une forteresse. Son remplaçant, Philippe Montanier, qui avait fait monter Boulogne-sur-Mer, présente un tout autre profil, privilégiant un système de jeu tourné vers l'offensive (4-3-3). Ainsi, pour battre Bordeaux, Montanier avait osé aligner une défense à trois et un entrejeu renforcé pour bloquer les latéraux bordelais. Pour se préparer à subir face au champion, les défenseurs avaient été obligés de s'entraîner en infériorité numérique pendant toute la semaine, ! Et si la défense tient le coup, elle le doit également à la découverte de la saison : le gardien camerounais Guy Roland Ndy Assembé. A 23 ans, il a profité de la grave blessure du titulaire, Nicolas Penneteau pour s'imposer. Très fort sur sa ligne, il l'est également dans les sorties aériennes. Mais c'est surtout offensivement que VA surprend. Personne ne se doutait qu'après 15 journées, Valenciennes disposerait de la meilleure attaque. Mis à part dans le derby contre Lille, les Nordistes ont marqué au moins un but lors de leurs treize derniers matches. Et Valenciennes est également devenu un spécialiste des matches à l'extérieur (5 victoires), en mettant fin notamment à l'invincibilité de Bordeaux (39 matches sans défaite à domicile). Le recrutement y est pour beaucoup. Sans gros coups, en attirant des jeunes joueurs, Valenciennes a pourtant tapé dans le mille. Tous jouent un rôle. Que ce soit Ndy Assembé (prêté par Nantes), Fahid Ben Khalfallah et Rémi Gomis (Caen), Mamadou Samassa (Marseille) ou Gaëtan Bong (Tours). Même le vétéran Dianbobo Baldé(ex-Celtic) apporte sa pierre à l'édifice. NANTES, en Ligue 2 depuis le début de la saison, a connu une nouvelle crise sous la présidence du controversé Waldemar Kita. Trois défaites et deux matches nuls ont eu raison de l'entraîneur Gernot Rohr, qui avait pourtant réussi son début de championnat. C'est l'ancien entraîneur de Troyes et Strasbourg, Jean-Marc Furlan, longtemps en course pour remplacer Stéphane Demol à Charleroi, qui prendra la succession. BOULOGNE-SUR-MER a fait l'actualité. Non pas pour ses résultats sportifs mais pour la réaction de Bruno Dupuis, le directeur sportif du club qui a assené un coup de tête au directeur de la communication du PSG, Bruno Skropeta après la victoire du PSG à Boulogne (2-5). MEVLUT ERDING, l'attaquant turc du PSG, souffre d'une entorse au genou droit. LA PRESSE française, très discrète suite à la qualification à la Coupe du Monde, a à peine souligné le fait que la France n'était pas tête de série mais a accueilli le tirage au sort avec soulagement, après avoir bénéficié de l'Afrique du Sud, la plus faible tête de série. TOULOUSE qui disputera au Club Bruges la qualification en Europa League a des soucis. Le Téfécédevra enchaîner sept matches en un mois, le tout avec un effectif très amoindri puisque sept joueurs sont à l'infirmerie. KEVIN MIRALLAS a joué 71 minutes contre Sochaux. Rentré à la 61e minute, RolandLamah n'a pas pu empêcher la défaite de ses couleurs. EdenHazard est aussi monté au jeu contre Lyon, à la 65e. Par ailleurs, le président de Lille, MichelSeydoux, a expliqué qu'il allait se débarrasser de plusieurs jours en fin de saison mais que notre compatriote devrait rester. STÉPHANE VANDE VELDE