TACTIQUE

La Lazio opère son retour en CL, après treize ans. Ce sont aussi les débuts à cet échelon de Simone Inzaghi (44 ans), qui n'a jamais entraîné d'autre club que les Biancocelesti, qu'il n'a plus quittés depuis 1999. Il y a été employé comme joueur, entraîneur des Espoirs et il est T1 depuis 2016.
...

La Lazio opère son retour en CL, après treize ans. Ce sont aussi les débuts à cet échelon de Simone Inzaghi (44 ans), qui n'a jamais entraîné d'autre club que les Biancocelesti, qu'il n'a plus quittés depuis 1999. Il y a été employé comme joueur, entraîneur des Espoirs et il est T1 depuis 2016. La mauvaise nouvelle, c'est que Tare, le directeur sportif, n'a pas transféré de nouvelle perle alors que la Lazio a perdu la lutte pour le titre dans la dernière ligne droite à cause d'un noyau trop étriqué et trop peu talentueux. La bonne nouvelle, c'est que la Lazio a conservé ses meilleurs joueurs : le défenseur et capitaine Acerbi, le box-to-box Milinkovic-Savic (ex-Genk), pour lequel Lotito, le président, réclame au moins cent millions, le roi des assists, Luis Alberto et le meilleur buteur, Ciro Immobile. On suivra avec intérêt deux vieilles connaissances, Marusic (ex-Courtrai et Ostende), une valeur sûre sur le flanc gauche, et Andreas Pereira, le Brésilien de 24 ans, qui a aussi un passeport belge, et est mis à la disposition de la Lazio par Manchester United.C'est sous le maillot de la Juventus qu'Immobile a effectué ses débuts en Serie A en 2009. Il a ensuite transité par de nombreuses équipes jusqu'à son titre de meilleur buteur avec le Torino en 2013-2014. Ce succès lui a valu un transfert à Dortmund, mais il y a échoué, comme au FC Séville ensuite. En 2016, la Lazio l'a engagé pour remplacer Klose. À trente ans, Immobile est désormais titulaire en équipe nationale, il a été sacré meilleur buteur à deux reprises depuis qu'il joue à Rome. La saison dernière, avec 36 buts, il a même surclassé CR7.