Depuis la fin du championnat euphorique du Sporting de Charleroi, c'est le calme plat du côté du Mambourg. Le marché des transferts ne s'est pas vraiment emballé suite à la volonté des dirigeants de conserver l'essentiel des forces vives. Pourtant, après avoir perdu un pilier défensif en la personne d'Ibrahim Kargbo, Charleroi pourrait se séparer de Bertrand Laquait pressenti à Marseille. Sans oublier le départ de Laurent Macqu...

Depuis la fin du championnat euphorique du Sporting de Charleroi, c'est le calme plat du côté du Mambourg. Le marché des transferts ne s'est pas vraiment emballé suite à la volonté des dirigeants de conserver l'essentiel des forces vives. Pourtant, après avoir perdu un pilier défensif en la personne d'Ibrahim Kargbo, Charleroi pourrait se séparer de Bertrand Laquait pressenti à Marseille. Sans oublier le départ de Laurent Macquet, parti frustré du Sporting. L'occasion de se pencher sur l'avenir de l'ancien médian zébré. Je savais qu'avec ce qui s'était passé avec Mogi Bayat, je ne reviendrais pas sur ma décision de quitter le club. Quitte à rejoindre un cercle moins huppé, de descendre en 2e division ou de gagner moins d'argent ailleurs. Je reviendrai en Belgique pour mon déménagement. J'en profiterai pour aller saluer mes anciens coéquipiers. Je suis surpris de n'avoir rien reçu comme proposition écrite de la part des clubs belges. On est encore tôt dans la saison des transferts mais j'étais en fin de contrat et je restais sur une bonne saison avec les Zèbres. Mais, les clubs ne savent pas où ils vont. Certains comme Mouscron doivent jongler avec des problèmes financiers. Oui mais pas de Belgique. D'ailleurs, je devrais connaître le nom de mon prochain employeur dans les prochains jours. Je passe en effet des tests médicaux le 18 juin dans un club où on me propose un contrat de trois ans Non. Je préfère ne pas trop en dire car cela peut capoter comme cela m'est déjà arrivé lorsque j'étais à Cannes. Je peux juste signaler qu'il s'agit d'un club étranger de D1. Ce n'est ni en France, ni en Belgique. Je profite de la fin de mes vacances en République Dominicaine. Puis je rejoins mon futur club pour les tests. Et après je retourne à Cannes pour le baptême de ma fille. Je devrai également passer par la Belgique fin juin et j'en profiterai pour me reconnecter avec le football belge. Car la compétition se terminait le samedi et dès le dimanche, je filais vers Cannes. Je ne suis donc au courant de rien. Tiens, il y a du neuf à Charleroi ? Ça, c'est étonnant. Et c'est une perte pour le Sporting. (S. Vande Velde) S. Vande Velde