En seconde partie de saison, plusieurs soirées de Champions et d'Europa League ont battu des records d'audience. A quoi l'attribuez-vous ? Aux affiches ? Aux changements à la présentation ?

A plusieurs facteurs. Ces deux compétitions ont une notoriété de plus en plus en forte. La Champions League est au top avec ses clubs, ses joueurs et ses enjeux. L'Europa League poursuit sa maturation et plusieurs clubs belges y ont performé. Le second élément, c'est le public, de plus en plus connaisseur et qui veut voir de l'action. Enfin, il y a le bon travail des équipes autour de Stéphan...

A plusieurs facteurs. Ces deux compétitions ont une notoriété de plus en plus en forte. La Champions League est au top avec ses clubs, ses joueurs et ses enjeux. L'Europa League poursuit sa maturation et plusieurs clubs belges y ont performé. Le second élément, c'est le public, de plus en plus connaisseur et qui veut voir de l'action. Enfin, il y a le bon travail des équipes autour de Stéphane Pauwels et Anne Ruwet, avec des consultants et des commentaires de bon niveau. Je comprends son envie car il est le plus apte à animer un talk dans notre paysage télé. On y a pensé mais il y a une marge entre le rêve et la réalité. Quelle place aurait ce programme dans notre grille ? Quel serait le budget ? Nous sommes loin d'une mise en place. Nous n'avons pas soutenu sa web-tv parce que nous la voyions comme un laboratoire mais parce que Stéphane est de la maison et parce que son émission apporte du trafic sur notre site web. Nous envisageons d'ailleurs d'autres développements à l'avenir. Précision : quand nous avons perdu les Diables, nous n'avions même pas pu remettre d'offre. Ici, c'est différent. Nous avons proposé une somme et c'est l'UER, une structure avec laquelle il n'est pas évident de concourir, qui a gagné l'appel. Mais non, concurrencer la RTBF n'est pas impossible. Tout dépend de la stratégie : la nôtre est de miser principalement sur le foot européen de clubs. En reconduisant l'Europa et la Champions League, nous nous sommes déforcés. Nos moyens ne sont pas illimités. C'est pareil pour la RTBF : si elle voulait vraiment la Champions League, elle obtiendrait. Mais ce serait au détriment d'autres produits. Les Mondiaux (Qatar et Russie) ne nous intéressaient pas. Par contre, nous gardons un oeil sur d'autres produits (qualifications entre 2018 et 2022, Euro 2020). Cela semble loin mais ce sont des dossiers qui se négocient à l'avance. PAR SIMON BARZYCZAK" Stéphane Pauwels est la personne la plus apte à animer un talk télé sur le foot. "