Après la défaite en Suisse, vu qu'on s'inquiétait pour la relève en défense en citant des noms comme Zino Van Heusden ou Wout Faes, j'écrivais en décembre que je trouvais ça prématuré. J'ajoutais avoir en tête un gars que j'adorerais voir testé dans un trio défensif, mais que vous me taxeriez d'hurluberlu le jour où je vous le nommerais. Tant pis pour l'hurluberlu, chose promise, chose due, ce jour est arrivé !

Mais faisons durer le suspense. Pour ces trois postes chez nos Diables, derrière les quatre vieux briscards qu'on ne cite plus (deux solides, deux hélas en frigolite...), émerge enfin Dedryck Boyata qui n'est plus un gamin (28 ans). Puis la bouteille à encre : Christian Kabasele, Björn Engels ou Brandon Mechele qui ont des hauts et des bas, Jason Denaeyer qui prend du galon à Lyon, Leander Dendoncker qui peut reculer d'un cran...

Eh bien, dans cette bouteille, j'aimerais ajouter un gars ...qui a 30 ans et a toujours joué pivot/buteur : peut-être pas meilleur que tous les précités, mais peut-être pas moins bon non plus, si un coach et lui-même osaient tenter l'expérience !

Vous n'avez pas deviné ? Alors encore un peu de suspense, mon explication nécessite un détour par les joueurs des flancs. Et je ne parle pas des innombrables footballeurs qui, parce qu'ils ne sont pas arrivés à percer comme flancs offensifs, ont quand même fini par faire une carrière au top comme flancs défensifs, arrières latéraux. Exemple parmi mille : EricGerets n'apparut que fugitivement en équipe première des Rouches comme ailier droit, mais quelle carrière ensuite, une fois posté au back droit !

Mais ici, j'épingle plutôt des gars qui se sont imposés comme flancs offensifs lors d'une première moitié de carrière au top, mais qui, une concurrence surgissant, sont un jour alignés un cran plus bas sur l'échiquier ...et vont y demeurer toute une deuxième moitié de carrière, toujours au top : confer Dario Srna, Antonio Valencia, Alessandro Florenzi, Ashley Young et d'autres... L'an dernier, Zizou a envisagé de faire de Lucas Vazquez le back droit du Real... Et la semaine dernière contre la Norvège, Jesus Navas était celui de l'Espagne...

Pourquoi je vous raconte ça ? Parce que ce passage d'offensif à défensif, ce recul de poste au beau milieu d'une carrière pro, s'il a parfois lieu pour des joueurs de flanc, ne se produit pas pour des joueurs d'axe. Certes, subsistent des avant-centres qui terminent carrière dans de petits clubs, en vivotant comme vieux liberos. Mais je parle ici d'autre chose : à brûle-pourpoint, je suis incapable de citer un buteur confirmé qui, au même niveau de compétition, est installé tout à coup en défense centrale parce qu'on a trouvé meilleur que lui en pointe, et y preste une seconde carrière !

Exemple : si Olivier Giroud est barré en pointe à Chelsea, est-on bien sûr qu'il serait plus mauvais que David Luiz derrière ? En fait, je peux quand même citer un cas ...ou plutôt une : chez les Red Flames comme en club, Aline Zeler fut tout un temps avant-centre et buteuse, puis tout un autre temps défenseuse axiale, avec un égal bonheur !

Alors voilà. Levons le suspense, et marrez-vous : j'aimerais beaucoup voir Laurent Depoitre suivre les traces d'Aline ! En 10 ans de buteur, Depoitre a joliment franchi tous les échelons jusqu'à celui d'aujourd'hui, infranchissable à Huddersfield cette saison : 12 titularisations sur 34, dont 7 matches complets et zéro but, ...c'est la Premier League et ça devient too much pour lui ! Mais avec son 1m91, avec son intelligence articulée sur la théorie du braconnier devenu garde-chasse, ça pourrait faire un très bon arrière central durant quelques saisons encore !

J'y crois, faudrait que le challenge l'excite et que l'occasion se présente en club. Ne me dites pas qu'il sera trop lent, Jan Vertonghen n'est pas une flèche non plus, et nombre d'arrières centraux ont une morphologie analogue. D'ailleurs, celle de Depoitre n'est pas sans rappeler celle ...de Daniel Van Buyten, lequel a fait une grande carrière derrière, en ayant toujours regretté de n'avoir pas planté des buts devant ! Un coin de regret pour n'avoir pas été Depoitre, Daniel ?

Après la défaite en Suisse, vu qu'on s'inquiétait pour la relève en défense en citant des noms comme Zino Van Heusden ou Wout Faes, j'écrivais en décembre que je trouvais ça prématuré. J'ajoutais avoir en tête un gars que j'adorerais voir testé dans un trio défensif, mais que vous me taxeriez d'hurluberlu le jour où je vous le nommerais. Tant pis pour l'hurluberlu, chose promise, chose due, ce jour est arrivé ! Mais faisons durer le suspense. Pour ces trois postes chez nos Diables, derrière les quatre vieux briscards qu'on ne cite plus (deux solides, deux hélas en frigolite...), émerge enfin Dedryck Boyata qui n'est plus un gamin (28 ans). Puis la bouteille à encre : Christian Kabasele, Björn Engels ou Brandon Mechele qui ont des hauts et des bas, Jason Denaeyer qui prend du galon à Lyon, Leander Dendoncker qui peut reculer d'un cran... Eh bien, dans cette bouteille, j'aimerais ajouter un gars ...qui a 30 ans et a toujours joué pivot/buteur : peut-être pas meilleur que tous les précités, mais peut-être pas moins bon non plus, si un coach et lui-même osaient tenter l'expérience ! Vous n'avez pas deviné ? Alors encore un peu de suspense, mon explication nécessite un détour par les joueurs des flancs. Et je ne parle pas des innombrables footballeurs qui, parce qu'ils ne sont pas arrivés à percer comme flancs offensifs, ont quand même fini par faire une carrière au top comme flancs défensifs, arrières latéraux. Exemple parmi mille : EricGerets n'apparut que fugitivement en équipe première des Rouches comme ailier droit, mais quelle carrière ensuite, une fois posté au back droit ! Mais ici, j'épingle plutôt des gars qui se sont imposés comme flancs offensifs lors d'une première moitié de carrière au top, mais qui, une concurrence surgissant, sont un jour alignés un cran plus bas sur l'échiquier ...et vont y demeurer toute une deuxième moitié de carrière, toujours au top : confer Dario Srna, Antonio Valencia, Alessandro Florenzi, Ashley Young et d'autres... L'an dernier, Zizou a envisagé de faire de Lucas Vazquez le back droit du Real... Et la semaine dernière contre la Norvège, Jesus Navas était celui de l'Espagne... Pourquoi je vous raconte ça ? Parce que ce passage d'offensif à défensif, ce recul de poste au beau milieu d'une carrière pro, s'il a parfois lieu pour des joueurs de flanc, ne se produit pas pour des joueurs d'axe. Certes, subsistent des avant-centres qui terminent carrière dans de petits clubs, en vivotant comme vieux liberos. Mais je parle ici d'autre chose : à brûle-pourpoint, je suis incapable de citer un buteur confirmé qui, au même niveau de compétition, est installé tout à coup en défense centrale parce qu'on a trouvé meilleur que lui en pointe, et y preste une seconde carrière ! Exemple : si Olivier Giroud est barré en pointe à Chelsea, est-on bien sûr qu'il serait plus mauvais que David Luiz derrière ? En fait, je peux quand même citer un cas ...ou plutôt une : chez les Red Flames comme en club, Aline Zeler fut tout un temps avant-centre et buteuse, puis tout un autre temps défenseuse axiale, avec un égal bonheur ! Alors voilà. Levons le suspense, et marrez-vous : j'aimerais beaucoup voir Laurent Depoitre suivre les traces d'Aline ! En 10 ans de buteur, Depoitre a joliment franchi tous les échelons jusqu'à celui d'aujourd'hui, infranchissable à Huddersfield cette saison : 12 titularisations sur 34, dont 7 matches complets et zéro but, ...c'est la Premier League et ça devient too much pour lui ! Mais avec son 1m91, avec son intelligence articulée sur la théorie du braconnier devenu garde-chasse, ça pourrait faire un très bon arrière central durant quelques saisons encore ! J'y crois, faudrait que le challenge l'excite et que l'occasion se présente en club. Ne me dites pas qu'il sera trop lent, Jan Vertonghen n'est pas une flèche non plus, et nombre d'arrières centraux ont une morphologie analogue. D'ailleurs, celle de Depoitre n'est pas sans rappeler celle ...de Daniel Van Buyten, lequel a fait une grande carrière derrière, en ayant toujours regretté de n'avoir pas planté des buts devant ! Un coin de regret pour n'avoir pas été Depoitre, Daniel ?