Positif

Le nouveau défenseur rouche est un élément à classer dans la catégorie des joueurs " physiques " Il excelle dans les duels défensifs et sa formation de joueur axial lui permet de très bien rivaliser dans le 1 contre 1 alors qu'il évolue désormais sur le flanc droit. Il connaît ses limites et c'est quelqu'un qui recherche l'efficacité avant tout plutôt que le beau geste.
...

Le nouveau défenseur rouche est un élément à classer dans la catégorie des joueurs " physiques " Il excelle dans les duels défensifs et sa formation de joueur axial lui permet de très bien rivaliser dans le 1 contre 1 alors qu'il évolue désormais sur le flanc droit. Il connaît ses limites et c'est quelqu'un qui recherche l'efficacité avant tout plutôt que le beau geste. L'ancien zèbre possède une excellente frappe de balle du pied droit. On se souvient de quelques tirs lointains qui ont mis en difficulté pas mal de gardiens. Son shoot est puissant et d'une grande pureté du cou du pied. Quand il parvient à déborder sur son aile, sa technique de frappe l'autorise à délivrer d'excellents centres. Ceux-ci sont plutôt tendus plein pied qu'enroulés avec force de l'intérieur du pied. Le jeu de tête défensif fait partie de ses qualités spécifiques. Son rôle actuel le place moins souvent en situation de duel aérien mais quand il doit couvrir son arrière latéral droit surmonté sur un centre venant de l'autre flanc, il est rarement pris en défaut. Il s'appuie sur un timing et une détente de très bon niveau. Sa mentalité est excellente. Il fait preuve d'un engagement physique quasiment irréprochable. Son mental lui permet de rebondir en cas de coup dur et ses prestations mitigées au Club Bruges ne l'ont pas empêché de très bien prester à Courtrai. C'est la preuve d'un caractère bien trempé car il aurait pu ruminer cet échec relatif. Son tackling est de très bon niveau grâce en grande partie à une excellente technique. Qui plus est, il y met tout son coeur et son intervention glissée côté droit met en péril de nombreux adversaires cherchant à déborder vers l'extérieur. Même si le règlement le permet de moins en moins, il est capable aussi de tackler vers l'avant sur le ballon. Par contre, il a parfois tendance à se jeter trop vite au sol. Tactiquement, son positionnement est souvent très bon dans le sens latéral. Il a tendance à bien resserrer vers l'intérieur, sa formation axiale n'y étant pas étrangère. Il couvre très bien son arrière central droit en ayant un positionnement très proche de lui. Par contre, dans la profondeur, son alignement n'est pas toujours idéal. Il commence à avoir une belle expérience de la D1 et il fait montre de beaucoup de métier dans les duels corps à corps. Il utilise très bien les bras pour passer devant son adversaire direct et pour anticiper sur le ballon. Il parvient à se placer entre le cuir et son opposant et ainsi faire écran pour empêcher celui-ci de se saisir de la sphère. Il possède un très bon sens de l'anticipation. Cette qualité lui permet de passer devant son adversaire et ainsi, de déclencher la contre-attaque où son envie d'aller vers l'avant est rarement prise en défaut. Laurent est doté de qualités techniques moyennes. Quand il joue simplement, il est rarement mis en difficulté. Par contre, quand le pressing adverse est intense, il ne trouve pas facilement la solution par un geste technique l'autorisant à s'en sortir dans les petits espaces. Sa conduite de balle, quand il effectue de longs raids, est correcte mais quand il doit se faufiler entre plusieurs adversaires, cela manque de fluidité et son jeu comporte alors pas mal de déchets. Sa vitesse de démarrage et de pivotement n'est pas digne des défenseurs les plus véloces. Une fois lancé, il rivalise avec beaucoup d'attaquants puissants mais il est susceptible d'être mis en difficulté face à des adversaires très vivaces et très techniques. Dans ces cas-là, il lui arrive de se montrer très agressif face à des joueurs qui adorent provoquer en 1 contre 1. Ses contrôles de balle ne sont pas réalisés de manière naturelle. On peut dire qu'il ne fait pas partie des joueurs les plus élégants de la planète foot. Son jeu en un temps manque parfois de précision et il préfère d'ailleurs évoluer en contrôle-passe qui présente beaucoup plus de sécurité. C'est un joueur qui doit avoir le jeu devant lui pour donner la pleine mesure de ses capacités. Il est mis en difficulté quand il reçoit une passe avec un adversaire dans son dos et dans une situation où il doit se retourner en possession du ballon. Il a besoin d'espaces. Il est promis à un bel avenir s'il confirme au Standard ses prestations de la saison dernière en tant que back droit. Le challenge qui l'attend à Sclessin n'est pas des plus faciles car il doit remplacer le Brésilien Marcos Camozzato, un joueur aux caractéristiques très différentes. Les connaisseurs risquent de faire des comparaisons quant au style et à la manière de jouer. De plus, les supporters doivent oublier un joueur qui a fait partie intégrante des deux récents titres de champions. Tous ces éléments pourraient lui compliquer la vie. Son jeu de tête offensif peut être qualifié de moyen. S a présence dans les 16 mètres manque de consistance. Dans ce domaine, il fait face à des adversaires beaucoup plus robustes que lui (1m82, 69kg). Et avec sa frappe, marquer 4 buts en 135 matches est une moyenne plutôt mitigée. Mais c'est mieux que Camozzato : un seul but ! Son pied gauche est beaucoup moins performant que le droit. Il rencontre plus de problèmes face à un adversaire qui rentre dans le jeu par rapport à un joueur ayant tendance à déborder côté extérieur. Il éprouve des difficultés à se concentrer à 100 % durant 90 minutes. Il a parfois des moments d'absence qui risquent de coûter très cher à son équipe surtout en tant que défenseur. Né en 1963, Etienne Delangre joua comme défenseur au Standard de 1981 à 1992 (267m en D1 et 6b, champion en 82 et 83). Ex-chargé de cours à l'Ecole du Heysel, il coacha de la P1 à la D1 (Charleroi). par étienne delangre