Quatre Italiens ( Carlo Ancelotti, Roberto Di Matteo, Antonio Conte, Maurizio Sarri), deux Portugais ( André Villas-Boas, José Mourinho), un Néerlandais ( Guus Hiddink) et un Espagnol ( Rafael Benítez) : depuis juin 2009, Chelsea a consommé huit entraîneurs de renom. Le regretté Ray Wilkins et Steve Holland, longtemps gardien de la culture des Blues, ont parfois joué les dépanneurs mais le rôle des managers anglais s'arrête là. Avant cela, Glenn Hoddle avait tenu trois ans comme joueur-manager mais son départ remonte déjà à 1996.

À l'époque, Frank Lampard avait 18 ans et jouait à l'autre bout de Londres (West Ham United). De 2001 à 2014, il allait toutefois devenir une des icônes de l'histoire de Chelsea, avec qui il a tout gagné : trois titres, quatre FA Cups, deux League Cups, l'Europa League et la Champions League.

Par la suite, il a encore joué un an à Manchester City et un an et demi à New-York City avant de devenir manager de Derby County où il avait signé un contrat de trois ans. Mais moins d'un an plus tard, quelques semaines après avoir loupé la montée en Premier League, il s'est mis à table avec Chelsea et a signé pour trois ans, avec un salaire de 14 millions à la clef.

Derby County, qui a également vu un adjoint ( Jody Morris) et son préparateur physique ( Chris Jones) partir à Londres, n'a pas mis de bâtons dans les roues de Lampard et a empoché une indemnité de 4,5 millions. " J'ai écouté mon coeur (...). J'ai opté pour l'amour du club et pour l'histoire que nous partageons ", dit Lamps (41 ans), qui sait que la tâche qui l'attend ne sera pas facile.

La saison dernière, Sarri a été très critiqué par les fans mais il a tout de même terminé troisième et remporté l'Europa League. Il semble impossible de faire mieux, d'autant que Chelsea ne pourra pas transférer au cours des deux prochains mercato. Heureusement, Christian Pulisic avait déjà signé en janvier tandis que Mateo Kovacic a été transféré à titre définitif en usant d'une astuce (son arrivée faisait partie d'un package dans le transfert de Thibaut Courtois).

Cela suffira-t-il à faire oublier Eden Hazard ? Pour le moment, Lampard ne veut pas trop y penser. Ce qu'il veut, davantage que ses prédécesseurs, c'est lancer des joueurs formés à l'académie. Et (jusqu'ici) cela plaît à Roman Abramovitch qui, la semaine dernière, a proposé de nouveaux contrats de cinq ans à Ruben Loftus-Cheek et Callum Hudson-Odoi, formés au club. À la demande de Lampard, Joe Edwards (coach des U23) et EddieNewton, chargé de suivre les nombreux joueurs placés en location, ont rejoint le staff. Cela promet de belles histoires pour les prochaines semaines. Comme l'écrit The Guardian : " L'arrivée de Lampard fait plaisir à tout le monde. Mais ça reste un risque car à Derby, il a loupé la montée. "

Quatre Italiens ( Carlo Ancelotti, Roberto Di Matteo, Antonio Conte, Maurizio Sarri), deux Portugais ( André Villas-Boas, José Mourinho), un Néerlandais ( Guus Hiddink) et un Espagnol ( Rafael Benítez) : depuis juin 2009, Chelsea a consommé huit entraîneurs de renom. Le regretté Ray Wilkins et Steve Holland, longtemps gardien de la culture des Blues, ont parfois joué les dépanneurs mais le rôle des managers anglais s'arrête là. Avant cela, Glenn Hoddle avait tenu trois ans comme joueur-manager mais son départ remonte déjà à 1996. À l'époque, Frank Lampard avait 18 ans et jouait à l'autre bout de Londres (West Ham United). De 2001 à 2014, il allait toutefois devenir une des icônes de l'histoire de Chelsea, avec qui il a tout gagné : trois titres, quatre FA Cups, deux League Cups, l'Europa League et la Champions League. Par la suite, il a encore joué un an à Manchester City et un an et demi à New-York City avant de devenir manager de Derby County où il avait signé un contrat de trois ans. Mais moins d'un an plus tard, quelques semaines après avoir loupé la montée en Premier League, il s'est mis à table avec Chelsea et a signé pour trois ans, avec un salaire de 14 millions à la clef. Derby County, qui a également vu un adjoint ( Jody Morris) et son préparateur physique ( Chris Jones) partir à Londres, n'a pas mis de bâtons dans les roues de Lampard et a empoché une indemnité de 4,5 millions. " J'ai écouté mon coeur (...). J'ai opté pour l'amour du club et pour l'histoire que nous partageons ", dit Lamps (41 ans), qui sait que la tâche qui l'attend ne sera pas facile. La saison dernière, Sarri a été très critiqué par les fans mais il a tout de même terminé troisième et remporté l'Europa League. Il semble impossible de faire mieux, d'autant que Chelsea ne pourra pas transférer au cours des deux prochains mercato. Heureusement, Christian Pulisic avait déjà signé en janvier tandis que Mateo Kovacic a été transféré à titre définitif en usant d'une astuce (son arrivée faisait partie d'un package dans le transfert de Thibaut Courtois). Cela suffira-t-il à faire oublier Eden Hazard ? Pour le moment, Lampard ne veut pas trop y penser. Ce qu'il veut, davantage que ses prédécesseurs, c'est lancer des joueurs formés à l'académie. Et (jusqu'ici) cela plaît à Roman Abramovitch qui, la semaine dernière, a proposé de nouveaux contrats de cinq ans à Ruben Loftus-Cheek et Callum Hudson-Odoi, formés au club. À la demande de Lampard, Joe Edwards (coach des U23) et EddieNewton, chargé de suivre les nombreux joueurs placés en location, ont rejoint le staff. Cela promet de belles histoires pour les prochaines semaines. Comme l'écrit The Guardian : " L'arrivée de Lampard fait plaisir à tout le monde. Mais ça reste un risque car à Derby, il a loupé la montée. "