Ce soir, Bruges affronte l'AS Rome en seizièmes de finale de la Coupe UEFA. En championnat, il tentera de reconquérir le titre de champion. Parallèlement, le Club poursuit sa mue. De plus en plus de jeunes élevés dans le sérail intègrent l'équipe Première. D'après Jean- FrançoisdeSart, le sélectionneur de l'équipe nationale Espoirs, c'est le club belge qui travaille le mieux avec les jeunes.
...

Ce soir, Bruges affronte l'AS Rome en seizièmes de finale de la Coupe UEFA. En championnat, il tentera de reconquérir le titre de champion. Parallèlement, le Club poursuit sa mue. De plus en plus de jeunes élevés dans le sérail intègrent l'équipe Première. D'après Jean- FrançoisdeSart, le sélectionneur de l'équipe nationale Espoirs, c'est le club belge qui travaille le mieux avec les jeunes. Mais quelle est la spécificité de l'école brugeoise ? " Je ne sais pas s'il y a une spécificité ", estime HansGaljé, coordinateur de l'école des jeunes depuis 1994. " Mais il est clair que, depuis plusieurs années, nous avons de très bonnes levées. Ce n'est pas un hasard. Cela commence par un bonne équipe de scouting, qui permet d'attirer au Club les jeunes les plus talentueux. On essaie de les faire venir chez nous le plus tôt possible, afin de pouvoir les façonner. Une dizaine de personnes sont chargées du scouting de très jeunes joueurs en deçà de dix ans. On recrute principalement en Flandre Occidentale, mais aussi en Flandre Orientale, dans le Brabant flamand et jusque dans le Limbourg. On n'a rien contre les francophones, ils sont toujours les bienvenus chez nous, mais c'est surtout au niveau des études que cela pose problème. On n'a pas dans la région d'établissements qui dispensent un enseignement en français. Il est aussi important d'avoir un très bon staff d'entraîneurs et de disputer de très bonnes compétitions. On participe évidemment au championnat de Belgique, comme les 17 autres équipes de D1, mais on dispute aussi de grands tournois à l'étranger. On possède actuellement de nombreux joueurs dans les différentes sélections nationales de jeunes, c'est un stimulant et aussi un facteur très intéressant pour les joueurs qui peuvent se mesurer à une opposition étrangère très relevée. Certains de nos jeunes joueurs sont aussi inscrits à l'école Top Sport et reçoivent des entraînements supplémentaires, dispensés par des entraîneurs de la fédération. Tout cela a contribué à amener, au fil des années, une quinzaine de joueurs en équipe Première. Certains y sont toujours, d'autres font désormais le bonheur d'autres équipes, parfois concurrentes. Je songe à HansCornelis (Genk), à KarelGeraerts (Standard) ou à NicolasLombaerts (La Gantoise), ou même à BrianVandenbussche (le gardien de Heerenveen) ou DavyDeFauw (l'arrière droit du Sparta Rotterdam) qui ont tous été formés chez nous. Ces dernières années, on a aussi beaucoup mis l'accent sur l'aspect technique, pour se défaire un peu de ce cliché du joueur brugeois grand et costaud mais à la technique parfois rudimentaire. On ne veut plus avoir à rougir de notre technique lorsqu'on affronte des équipes étrangères. On dispose désormais d'un terrain synthétique et chaque formation de jeunes peut s'y entraîner au moins une fois par semaine. Pour l'apprentissage de la technique, c'est très intéressant. L'évolution vers un football plus fin est déjà perceptible au niveau de l'équipe Première. La préparation physique reste un élément important, mais on est aussi très attentif à la mentalité du joueur. Personnellement, j'ai joué six ans à l'Ajax, mais ce n'est pas pour autant que je veux copier à Bruges le modèle ajacide. La Belgique n'est pas la Hollande, Bruges n'est pas Amsterdam et le Club n'est pas Ajax. La base de jeunes est plus large à Bruges, mais à partir d'un certain niveau, on ne possède plus également qu'une seule équipe par catégorie d'âge : les jeunes provinciaux et régionaux ont été supprimés pour mieux se consacrer à l'élite, c'est un système pyramidal. Je crois que le résultat est appréciable : peu d'équipes de D1 ont le droit de se targuer d'avoir autant de produits du cru dans leur noyau A. On pourrait même ajouter à la liste ci-dessous un nouveau jeune, MatthiasTrenson, qui a intégré le noyau A en janvier afin de s'aguerrir au rythme d'entraînements plus intensifs et de briguer, éventuellement, une place parmi les grands la saison prochaine. C'est un défenseur gaucher capable de jouer sur le flanc gauche et dans l'axe ". Olivier De Cock (30 ans, 1m83, 70 kg, arrière droit, a toujours joué à Bruges) " Il a débuté sa carrière ici alors que je n'étais pas encore au Club, mais je l'ai malgré tout encore fréquenté alors qu'il jouait dans les équipes de jeunes. On pourrait croire, au vu de sa morphologie, qu'il correspond à l'archétype du Brugeois physique, mais il n'est pas dénué de technique. C'est un très bon footballeur, et lorsqu'il est affûté physiquement, il est capable d'apporter beaucoup de danger en phase offensive. Il aime monter le long de sa ligne. En Scolaires, il jouait flanc droit dans l'entrejeu, et en Juniors, il a évolué en défense centrale, toujours avec un rôle de constructeur. Il est devenu arrière droit en arrivant en équipe Première et a été repris chez les Diables à ce poste, mais sa saison actuelle a été contrariée par les blessures ". Birger Maertens (25 ans, 1m82, 85 kg, arrière central, arrivé à Bruges en 1994 en provenance de Varsenare) " Il est actuellement en très grande forme et s'est imposé comme défenseur central. Il a progressé à force de jouer au plus haut niveau, y compris en Ligue des Champions. Le fait d'être devenu une valeur sûre de l'équipe lui a aussi donné confiance. Il s'est calmé et ne prend plus autant de cartons qu'avant. Et, forcément, il a aussi acquis de l'expérience. Fort sur l'homme, bon à la relance et en remontée de ballon ". Gunther Vanaudenaerde (22 ans, 1m79, 75 kg, arrière latéral, arrivé à Bruges en 1999 en provenance de Lissewege, Blankenberghe et Cercle) " Il a profité des blessures de De Cock et de Michael Klukowski pour saisir sa chance, tantôt comme arrière droit, tantôt comme arrière gauche. Je le préfère à droite car il est droitier. Très habile ballon au pied, il peut encore améliorer son jeu de position et son engagement dans les duels. Offensivement, il devrait encore apporter davantage qu'il ne le fait actuellement, mais ce n'est qu'une question de temps : au fur et à mesure qu'il prendra confiance, il osera s'aventurer davantage en zone offensive ". Jason Vandelannoite (19 ans, 1m76, 82 kg, arrière central, arrivé à Bruges en 1994 en provenance de Zulte Waregem) " Cette saison, il a pleinement profité des chances qui lui ont été offertes suite aux blessures d'autres joueurs. C'est un garçon plein d'audace, capable de très bien jouer au football. Ces dernières semaines, il a conquis ses galons de titulaire et confirme. Pour un défenseur central, il n'est pas très grand, mais il a un bon timing et une bonne détente, qui lui permettent d'être efficace dans le trafic aérien. Il est aussi assez costaud et assez rapide. Il peut se débrouiller défensivement et offensivement. D'ailleurs, lorsqu'il était plus jeune, il a souvent joué comme attaquant ". Kevin Roelandts (23 ans, 1m86, 81 kg, milieu de terrain, a toujours joué à Bruges) " Il a toujours été un footballeur très habile, ballon au pied, mais a toujours eu un tempérament un peu volatile. Minime ou Cadet, il a régulièrement fallu le rappeler à l'ordre. Jeunesse semble désormais s'être passée, et c'est tant mieux, car c'est un joueur qui possède un potentiel très intéressant. Contre le Brussels et le Lierse, il a été à deux reprises le meilleur homme sur le terrain. A Roulers, il avait joué comme flanc gauche : ce n'est pas sa place de prédilection. Il est polyvalent mais brille surtout dans un rôle central en milieu de terrain " Jeanvion Yulu-Matondo (20 ans, 1m78, 69 kg, attaquant, arrivé à Bruges en 2001 en provenance de Ans et Mouscron) " C'est le seul francophone parmi les jeunes formés au Club, mais pas le seul parmi le noyau A, bien sûr. Je me souviens encore d'un match de jeunes qu'il avait disputé avec Mouscron contre Bruges, et durant lequel il avait brillé de mille feux. Le lendemain, il s'est présenté dans mon bureau accompagné d'un cousin, un certain... Nzelo Lembi. Ce dernier m'a demandé : - Vouslereconnaissez ? J'ai répondu : - Biensûr, ilnous aassassinéhier ! Pour une raison qui ne me regarde pas, il souhaitait quitter l'Excel et venir au Club. Il est très rapide, témoigne d'une saine agressivité et n'hésite pas à aller au duel. Il a une bonne détente, un bon jeu de tête, est capable de dribbler un homme. Un jeune attaquant prometteur ". Vincent Provoost (22 ans, 1m80, 74 kg, milieu de terrain, arrivé à Bruges en 1995 en provenance de Kachtem) " Il avait un moment été question de le prêter à un autre club, car il était barré en Première, mais il est finalement resté. C'est un garçon au potentiel physique impressionnant, capable de parcourir de nombreux kilomètres sur le terrain. Il est très fort dans la récupération du ballon, mais doit faire face à une sérieuse concurrence à son poste de prédilection ". Stijn Stijnen (24 ans, 1m88, 81 kg, deuxième gardien, arrivé à Bruges en 2000 en provenance de Runkst et Hasselt) " C'est un Limbourgeois, qui nous a été renseigné par Luc Beyens, lorsqu'il était entraîneur à Hasselt. Malheureusement, il avait déjà 18 ans lorsqu'il est arrivé à Bruges. On n'a donc pas pu lui enseigner les bases dès son plus jeune âge et il accusait un certain retard technique, qu'il s'est toutefois efforcé de rattraper à force de travail. Lorsqu'il a pu jouer en équipe Première cette saison, il a démontré d'énormes qualités, suffisantes pour qu'on puisse lui faire confiance la saison prochaine et laisser partir Tomislav Butina. Dans quelques mois, il deviendra probablement le n°1 " Glenn Verbauwhede (20 ans, 1m87, 80 kg, troisième gardien, arrivé à Bruges en 1997 en provenance de Zulte Waregem) " Morphologiquement, Stijn et Glenn sont deux gardiens assez semblables : grands, élancés, athlétiques. Glenn est arrivé à Bruges à 12 ans. Le grand public ne le connaît pas encore très bien, car il attend son heure aux portes de l'équipe Première, mais les spécialistes lui reconnaissent déjà de grandes qualités, qu'il a démontrées avec les Espoirs lorsqu'il a remplacé Silvio Proto. Mouscron s'est un moment intéressé à lui, et cela n'aurait sans doute pas été mal s'il avait acquérir de l'expérience en D1, mais la saison prochaine, il sera au moins n°2 à Bruges ". Dieter Van Tornhout (21 ans, 1m89, 88 kg, attaquant, arrivé à Bruges en 1996 en provenance de Nevele et Aalter, prêté au Sparta Rotterdam pour les six prochains mois) " Je crois que c'est très intéressant pour lui d'acquérir de l'expérience en D1 néerlandaise. Je constate qu'il est régulièrement titulaire, et d'après les commentaires, on est content de lui aux Pays-Bas. C'est un centre-avant puissant, fort de la tête, capable aussi de jouer dos au but ". Bart Vlaeminck (21 ans, 1m78, 70 kg, milieu de terrain, arrivé à Bruges en 1996 en provenance de Oostkamp, prêté à Roulers pour les six prochains mois) " Il évolue un peu dans le même registre que Kevin Roelandts, derrière les attaquants, parfois un peu décentré à droite. Chez les -19 ans, il a inscrit énormément de buts comme milieu offensif. Il crée des occasions pour les autres attaquants, mais est capable de s'ouvrir lui-même le chemin du but. Techniquement très fort, bonne frappe. Malheureusement, il a commencé sa période roularienne par une blessure. Il devrait bientôt recevoir sa chance là-bas ". DANIEL DEVOS