QUEL EST LE CLUB ANGLAIS IDÉAL ?

" A la fin du mercato d'été, Tottenham avait fait une offre de 20,2 millions d'euros mais le club londonien s'était heurté à une fin de non-recevoir d'Anderlecht ", dit l'agent Harald Svain, très actif sur le marché anglais. " Le refus de la direction anderlechtoise était compréhensible. Les Bruxellois n'avaient plus l'occasion de se retourner à ce moment et spéculaient sans doute sur une augmentation de la valeur du joueur. Les Spurs sont encore intéressés aujourd'hui mais ils ne sont manifestement pas les seuls sur la balle. Chelsea parle toujours de Lukaku en termes de futur Drogba et Manchester City pousse à la charrette aussi. Par rapport aux deux autres, on peut même parler d'une certaine tradition belge chez les Citizens, puisque Vincent Kompany et Dedrick Boyata y font partie de l'effectif, sans compter qu'un Dani...

" A la fin du mercato d'été, Tottenham avait fait une offre de 20,2 millions d'euros mais le club londonien s'était heurté à une fin de non-recevoir d'Anderlecht ", dit l'agent Harald Svain, très actif sur le marché anglais. " Le refus de la direction anderlechtoise était compréhensible. Les Bruxellois n'avaient plus l'occasion de se retourner à ce moment et spéculaient sans doute sur une augmentation de la valeur du joueur. Les Spurs sont encore intéressés aujourd'hui mais ils ne sont manifestement pas les seuls sur la balle. Chelsea parle toujours de Lukaku en termes de futur Drogba et Manchester City pousse à la charrette aussi. Par rapport aux deux autres, on peut même parler d'une certaine tradition belge chez les Citizens, puisque Vincent Kompany et Dedrick Boyata y font partie de l'effectif, sans compter qu'un Daniel Van Buyten est passé chez eux. Reste à voir si, vu son jeune âge et la concurrence, Lukaku y aurait davantage de possibilités que dans un club comme Tottenham justement où on se pousse moins des coudes devant. Je pense aussi qu'un club du sub-top comme les Spurs est plus indiqué pour Lukaku, à ce stade de sa carrière, qu'un club du sommet. " " Il ne faut évidemment plus nous présenter Lukaku ", admet Wolfgang Geiger, chef du département scouting d'Hoffenheim. " On suit le football belge depuis des années et c'est nous qui avions acquis Demba Ba à l'Excelsior Mouscron en 2007. Lukaku, c'est hors de notre portée. Seul le Bayern Munich pourrait sortir plus de 20 millions pour un joueur de ce calibre mais à cette hauteur-là, il préférera plutôt une valeur confirmée. Dortmund aurait peut-être les moyens de s'offrir un Lukaku mais il a choisi de se rabattre sur le Brugeois Ivan Perisic, qui coûtera nettement moins. " " Tous les clubs des grands championnats européens sont intéressés par Romelu Lukaku mais seul un nombre restreint peut se payer ses services ", observe Eric Guerit de la cellule de recrutement du Stade Rennais. " Nous avons ciblé Christian Benteke et Matias Suarez mais il en va là de quelques millions d'euros. En revanche, la tête de Lukaku est mise à prix pour 20 millions au bas mot. A ce tarif-là, tout le monde doit décrocher en France. Même Marseille ou Lyon qui ont des budgets avoisinant les 150 millions d'euros. Quand on consent un tel débours, il faut aussi que le joueur soit immédiatement rentable. Or, rien n'est moins sûr avec ce garçon qui n'a pas encore 18 ans. Chez nous, les clubs sont d'autant moins enclins à faire des folies que c'est toujours le flou concernant les droits télé. Ces dernières années, plus de 50 % du budget des clubs provenait de cette manne mais le nouveau contrat serait revu à la baisse. A 6 ou 8 millions, le joueur trouverait preneur, c'est certain. Mais Anderlecht ne le laissera jamais filer pour ce montant. " Gerrit de Craen, scout du FC Twente : " On est limité financièrement. Cinq millions pour un gars comme BryanRuiz, c'est vraiment le max. On ne joue pas dans la même pièce que les ténors européens. Lukaku, il aurait fallu le prendre plus tôt, comme l'Ajax l'a fait avec Jan Vertonghen ou Toby Alderweireld. Mais à ce moment-là déjà, on aurait été dépassé par la concurrence étrangère puisque dès 14-15 ans, le joueur figurait sur les tablettes de Chelsea et Arsenal. S'il était trop cher pour nous à ce moment, il est évidemment impayable aujourd'hui. Je ne pense pas non plus qu'il aurait été tenté par l'aventure chez nous, ou ailleurs aux Pays-Bas, vu les clubs qui ont fait montre d'intérêt. Pourtant, il pourrait parfaire sa formation chez nous. Voyez Cheikh Tioté, qui a complété son bagage à Twente avant d'exploser à Newcastle. " Graziano Piagnarelli, scout de Genoa : " A l'occasion de la double confrontation entre l'Ajax et Anderlecht la saison dernière Lukaku m'avait franchement épaté. Je me suis fait la réflexion qu'il était hors d'atteinte pour nous. Seuls les gros bras en Italie étaient selon moi en mesure d'insister. Mais aujourd'hui, tout le monde semble partir du principe que le joueur ralliera la Premier League. Je peux comprendre le point de vue du joueur qui a la morphologie pour tirer son épingle du jeu en Angleterre. En Italie, ce serait moins évident pour lui. Car ici, il ne suffit pas d'avoir un physique de déménageur pour réussir, il faut aussi des qualités techniques dans la surface. Et à ce niveau, il y a encore beaucoup de travail avec Lukaku. C'est un diamant brut qui doit être poli. Mais pourra-t-il briller partout ? Ce n'est pas gagné d'avance. Je suis mitigé. Il aura toujours la puissance mais je doute qu'il sera assez fin pour émerger dans un championnat latin. "