En août dernier, Toulouse vivait son heure de gloire : un tour préliminaire de Ligue des Champions contre Liverpool. Juste récompense d'une saison 2006-2007 qui vit le Téfécédécrocher la troisième place de Ligue 1. Huit mois plus tard, les Toulousains sont en position de reléguables. Les hommes d' Elie Baup n'ont pas su gérer les lendemains de victoire. En cause ? Des nombreuses blessures : Paulo César, Dominique Arribagé, Jérémy Mathieu, Johan Elmander, Bryan Bergougnoux et le Suédois Jon Jonsson. Comme l'écrit La dépêche de Toulouse : " La meilleure équipe du TF...

En août dernier, Toulouse vivait son heure de gloire : un tour préliminaire de Ligue des Champions contre Liverpool. Juste récompense d'une saison 2006-2007 qui vit le Téfécédécrocher la troisième place de Ligue 1. Huit mois plus tard, les Toulousains sont en position de reléguables. Les hommes d' Elie Baup n'ont pas su gérer les lendemains de victoire. En cause ? Des nombreuses blessures : Paulo César, Dominique Arribagé, Jérémy Mathieu, Johan Elmander, Bryan Bergougnoux et le Suédois Jon Jonsson. Comme l'écrit La dépêche de Toulouse : " La meilleure équipe du TFC évolue à l'infirmerie. De quoi se poser des questions sur la préparation de l'été ". Cependant, une équipe qui atteint la Ligue des Champions sait que les échéances augmentent et doit doubler les postes. Mais, à chaque fois qu'une équipe française de l'acabit de Toulouse a atteint la Coupe d'Europe, elle n'a pas su gérer la multiplication des matches. Lille, Nancy et Montpellier ont subi le même sort. Se pose alors la question du recrutement. Toulouse est passé complètement à côté de ses transferts. Seul l'ancien Nantais Mauro Cetto (qui sort d'une relégation) a trouvé une place dans le onze. André-Pierre Gignac, Hérita Ilunga et Jonsson n'ont rien apporté. A cela s'ajoutent les pauvres performances des piliers de la saison passée. Elmander, le buteur suédois, est un peu l'arbre qui cache la forêt. " Le déchet technique individuel est trop important et l'équipe ne peut fonctionner que si onze joueurs en excellente forme physique tirent ensemble dans le même sens ", continue La dépêche. Enfin, le Téfécéest sans doute la formation française qui a le plus pâti de l'effet CAN. Le Camerounais Achille Emana et le Guinéen Fodé Mansarésont deux pions indispensables à la formation de Haute-Garonne. Et quand cela va mal, les divergences de vues refont surface. Comme celle entre Baup et le président Olivier Sadran, qui a refusé de transférer Julien Sablé. Un an après avoir refusé la venue de Fabien Barthez. " Le président a montré les dents car c'est lui qui signe les chèques. Et depuis quelque temps, malgré les défaites, Baup reste positif. Il est 17e et assez rusé pour savoir qu'il ne peut pas tenter le bras de fer ", expliquait l'ancien joueur Pascal Despeyroux dans les colonnes de France Football. Sans parler de bagarres entre joueurs. Bref, tous les symptômes d'un club en crise... CAEN marque le pas et vient de subir deux lourdes défaites. Conséquence : l'entraîneur et les joueurs ont décidé de boycotter la presse. " Oui, ce sont des professionnels mais ce sont avant tout des hommes ", a lancé le président Jean-François Fortin dans la défense de ses troupes. SAINT-ÉTIENNE continue à jouer les vaudevilles. L'entraîneur stéphanois Laurent Roussey accuse ses joueurs de l'avoir lâché. Mais il pointe aussi le recruteur Omar da Fonseca et a eu des mots lourds de sens après la défaite contre Strasbourg : " Cette défaite fera plaisir à beaucoup de personnes à Saint-Etienne ". Les noms de Luis Fernandez et de Frank Sauzée circulent dans le Forez. Mais Roussey a encore retardé l'échéance en gagnant 4-0 contre Nancy. ABDES OUADDOU, le défenseur et capitaine de Valenciennes, a été victime d'insultes à caractère raciste lors de Metz-Valenciennes (2-1). Le supporter fautif a été arrêté. A noter qu'il s'agissait de la première victoire de Metz à domicile cette saison. JÉRÉMIE JANOT, le gardien de Saint-Etienne, blessé à l'épaule, ne se fera pas opérer. Son retour se fera donc début avril. NICE et Valenciennes pistent le défenseur du Brussels, Steve Colpaert. KEVIN MIRALLAS n'a pas participé à la victoire de Lille face à Rennes. STéPHANE VANDE VELDE