Mercredi passé, ManuelPellegrini est retourné au Madrigal pour affronter Villarreal avec le Real Madrid. Il s'y est imposé 0-2. Le sous-marin jaune, lui, a du mal à refaire surface. Il n'a pas encore remporté la moindre victoire. Le départ de son ancien commandant de bord lui a ôté ses repères.
...

Mercredi passé, ManuelPellegrini est retourné au Madrigal pour affronter Villarreal avec le Real Madrid. Il s'y est imposé 0-2. Le sous-marin jaune, lui, a du mal à refaire surface. Il n'a pas encore remporté la moindre victoire. Le départ de son ancien commandant de bord lui a ôté ses repères. Pour Ernesto Valverde, son successeur, ce n'est peut-être qu'une question de temps. Pellegrini avait disposé de cinq ans pour imprimer sa griffe. La mission de Valverde est de poursuivre l'£uvre du Chilien tout en y apportant, si possible, certaines améliorations. " Le plus difficile, pour un entraîneur, est d'imposer une philosophie de jeu ", estime-t-il. " A Villarreal, elle est déjà présente, je ne vois donc pas la nécessite d'en changer. " Depuis le départ de JuanRomanRiquelme, Pellegrini était toujours resté fidèle au même schéma tactique à Villarreal : un 4-4-2 fixe, avec deux demis défensifs, et deux attaquants au profil très différent : l'un, grand et costaud, doté d'un tir puissant ( JosebaLlorente) et l'autre, plus petit, au jeu rapide et vertical ( NihatKahveci ou GiuseppeRossi). Sur papier, le rôle de milieu de terrain organisateur n'existait pas, mais dans les faits, le très complet MarcosSenna le remplissait. Les transferts réalisés cet été indiquent que Valverde a effectivement opté pour des joueurs au profil similaire à ceux que recherchait Pellegrini. Nilmar (ex-Internacional Porto Alegre) a le profil de l'attaquant de pointe et JonathanPereira (ex-Santander) est petit, rapide et très technique. Deux profils opposés et complémentaires, donc. Le 4-4-2 est aussi le système de prédilection de Valverde. Les petites différences se marquent dans l'animation : l'ancien entraîneur de Bilbao, de l'Espanyol et de l'Olympiakos ne recherche pas l'équilibre à tout prix, il est à vocation plus offensive et accorde beaucoup d'importance au jeu par les flancs. Là où Pellegrini choisissait d'accélérer ou de ralentir en fonction du contexte du match, Valverde veut démarrer pied au plancher dès la première minute. Encore faut-il que les résultats suivent. RAFAEL VAN DER VAART (26 ans) a fait sa réapparition sur les pelouses. Il a joué un quart d'heure à Villarreal, mercredi passé. KAKÁ (27 ans) a commencé le match contre Ténériffe sur le banc, samedi passé. Monté au jeu en 2e mi-temps, il a néanmoins inscrit le 3e but de son équipe. Les deux premiers avaient été l'£uvre de KarimBenzema. SÉVILLE s'est hissé à la 3e place grâce à une 4e victoire d'affilée : 0-4 à Bilbao sur des buts de Renato, AlvaroNegredo, FrédéricKanouté et JesusNavas. Les Basques, eux, ont subi leur 2e défaite d'affilée alors qu'ils avaient entamé le championnat par un 9 sur 9. BARCELONE a poursuivi sa marche triomphante : 0-2 à Malaga, qui n'a plus gagné depuis la 1e journée. Les Blaugranas ont 15 points sur 15, tout comme le Real Madrid. MAXI RODRIGUEZ (28 ans) a-t-il sauvé la peau de son entraîneur AbelResino en égalisant à la 90e minute à Valence ? Jeudi, le président EnriqueCerezo était descendu dans les vestiaires pour rassurer tout le monde : " Moi, poser un ultimatum ? Jamais de la vie ! Abel restera en place jusqu'en fin de saison ", avait-il déclaré. On sait ce que cela signifie habituellement. Car l'Atletico n'a toujours pas gagné cette saison et compte 3 points sur 15. UNAIEMERY, l'entraîneur de Valence, serait également menacé selon une partie de la presse. Le club ché reste sur un 2 sur 9 malgré deux matches à domicile. Deux partages concédés dans les arrêts de jeu, contre Valence et Gijon. LES U20 de LuisMillaont commencé le Championnat du Monde de la catégorie par un 8-0 contre... Tahiti Dont trois doublés de Aaron, N'Sué et Kike. DANIEL DEVOS