L'annonce du retrait de Gérard Houllier à Lyon a lancé le début de la valse des entraîneurs. Sur les 20 clubs de l'élite, pas moins de huit ont changé d'entraîneur lors des quinze derniers jours. Alain Perrin n'a pu refuser le challenge lyonnais ; Frédéric Hantz qui cherchait un défi plus corsé, a quitté Le Mans pour rejoindre Sochaux.
...

L'annonce du retrait de Gérard Houllier à Lyon a lancé le début de la valse des entraîneurs. Sur les 20 clubs de l'élite, pas moins de huit ont changé d'entraîneur lors des quinze derniers jours. Alain Perrin n'a pu refuser le challenge lyonnais ; Frédéric Hantz qui cherchait un défi plus corsé, a quitté Le Mans pour rejoindre Sochaux. Comme Le Mans n'a pas encore dévoilé le nom du successeur d'Hantz, on pensait le carrousel quelque peu calmé. Mais l'annonce de la démission à Lens de Francis Gillot, abattu par la Ligue des Champions ratée, allait le relancer. Pour le remplacer, le club nordiste s'est tourné vers un vieux briscard. Guy Roux, 68 ans, qui se partageait entre les jeunes d'Auxerre et ses occupations de consultant médiatique, a quitté l'AJA où on ne lui proposait aucun autre poste que celui d'ambassadeur du club, pour rejoindre le Nord. Peu importe son âge, lui se sent d'attaque. " A une période où il y a trop de retraités et pas assez de cotisants, on devrait être très content sur le plan social puisque je paye des deux côtés. Je suis en plein forme et je me sens jeune ", a-t-il déclaré dans le bihebdomadaire France Football. Le syndicat des entraîneurs français a en tout cas vivement réagi puisque les statuts prévoient qu'on ne peut plus entraîner à plus de 65 ans. Roux, qui a gagné quatre Coupes de France et un titre de champion, n'a jamais entraîné d'autre club qu'Auxerre. A Lens, il partira donc quelque peu dans l'inconnu. Toute valse comprenant plusieurs temps, celle des entraîneurs français n'a pas dérogé à la règle. Plus au sud, c'est Bordeaux et Monaco qui ont fait la une. Ricardo, qui, en deux ans, a qualifié les Girondins en Ligue des Champions et leur a offert une Coupe de la Ligue, est parti à Monaco. Pour lui succéder, Bordeaux a fait appel à Laurent Blanc, qui cherchait un club depuis deux ans. GERNOT ROHR, l'ancien entraîneur de Nice, part pour Ajaccio (Ligue 2). JUSSIE, l'attaquant brésilien de Bordeaux, restera en Gironde. Le club a levé l'option et lui a offert un contrat de quatre ans. DAVID JEMMALI a prolongé son contrat d'un an à Bordeaux. CARLOS SANCHEZ, un milieu de terrain offensif colombien de 21 ans, a signé pour quatre ans à Valenciennes. Il aura comme équipier Johan Audel, un attaquant venant de Lille. SYDNEY GOVOU a expliqué le malaise de l'équipe lyonnaise dans Lyon Mag : " GérardHoullier et Jean-Michel Aulas ont décidé de proclamer Juninho star de l'équipe. Quand, dans un vestiaire, vous sentez une différence de traitement entre lui et les autres, ça crée des tensions. Depuis des années, on formait une vraie famille à Lyon, mais, cette saison, ça n'a plus été le cas. Ce statut de star qu'on lui a imposé lui a mis trop de pression. Pendant les matches, il voulait trop être le sauveur. Au bout d'un certain temps, les autres joueurs n'écoutaient plus Juninho. Quand on était menés au score, en tant que capitaine, il essayait de nous remotiver mais ça ne marchait plus. Quand il nous disait - Allez, allez les gars, on y va, nous on pensait - Allez, vas-y tout seul.NANTES, relégué en Ligue 2, cherche de nouveaux repreneurs. Raynald Denoueix, l'entraîneur du dernier titre des Canaris, a été contacté. En attendant, le président actuel Rudi Roussillon a démissionné de son poste et a laissé sa place à Luc Dayan, l'ex-homme fort de Lille. KANGA AKALE a reçu son bon de sortie de l'AJ Auxerre. LIONEL LETIZI (33 ans) a prolongé son contrat de deux ans à Nice. DIMITRI PAYET, seule révélation à Nantes, s'est engagé avec Saint-Etienne. Le prix du transfert est estimé à 4 millions d'euros. BENJAMIN NIVET, le milieu de terrain de Troyes, évoluera la saison prochaine à Caen. STéPHANE VANDE VELDE