Un point est déjà éclairci : contrairement à son prédécesseur, Yves Vanderhaeghe ne considère pas Kanu comme un avant-centre. Il a déclaré envisager d'aligner Teddy Chevalier en pointe de l'attaque, pour la profondeur de son jeu. C'est le rôle préféré du Français mais il a finalement préféré le laisser à droite, au poste que lui avait assigné Glen De Boeck. Le nouvel entraîneur courtraisien a rendu Chevalier important d'une autre manière : en l'absence d...