D'une saison à l'autre, Galatasaray a conservé l'essentiel de ses forces vives. La seule différence marquante se situe dans son milieu de terrain où, pour la deuxième fois en autant d'années, le club stambouliote a fait grand ménage. Au printemps 2000, on se souviendra qu'il remporta la Coupe de l'UEFA avec une charnière centrale constituée d' Okan et du régisseur roumain Gheorghe Hagi. L'année passée, ce duo fut rempla...

D'une saison à l'autre, Galatasaray a conservé l'essentiel de ses forces vives. La seule différence marquante se situe dans son milieu de terrain où, pour la deuxième fois en autant d'années, le club stambouliote a fait grand ménage. Au printemps 2000, on se souviendra qu'il remporta la Coupe de l'UEFA avec une charnière centrale constituée d' Okan et du régisseur roumain Gheorghe Hagi. L'année passée, ce duo fut remplacé par la paire formée de Suat Kaya et de Yalcin Sergen. Cette fois, après des combinaisons mixte et turque, le staff technique des Sang et Or s'est prononcé pour un tandem brésilien formé de Joao Casemir Batista Marques et de Jorge Felipe Loureiro. Celui-ci est complété sur les flancs par deux joueurs qui faisaient déjà figure de certitudes ces dernières années: Umit Davala (qui tenta toutefois une courte expérience à l'AC Milan) et Ergun Penbe du côté gauche. Un autre élément que le nouvel entraîneur Fatih Terim (il s'est lié pour 4 ans à Galatasaray en mai dernier après des expériences dans le Calcio à la Fiorentina et chez les Rossoneri) a ramené dans ses bagages du Stade Giuseppe Meazza est l'arrière droit Mohammed Adama Sarr. Celui-ci a pris aujourd'hui la place d' Emre Belozoglu comme latéral droit dans une arrière-garde dont les autres composantes étaient déjà là aussi, par le passé: les centraux Bülent Korkmaz et Vedazt Inceefe ainsi que le back gauche Hakan Unsal (revenu des Blackburn Rovers). Cette défense monte bonne garde devant une autre valeur sûre: le gardien Faryd Mondragon. Aux avant-postes, Galatasaray compte aussi sur deux joueurs qui ont fait leurs preuves par le passé: Arif Erdem et Hasan Göktan Sas. Par rapport à la défunte campagne, on notera que les Turcs se sont surtout armés en profondeur puisqu'ils disposent de solutions de remplacement non négligeables avec Umit Karan, Elvir Balic et Emre Asik. Ils peuvent également compter sur quelques recrues de valeur mais qui doivent encore se familiariser à la réalité ambiante: l'attaquant brésilien Christian Correa Dionisio, prêté par Bordeaux, ainsi que le défenseur mexicain Sergio Almaguer. Dans tous les cas, cette équipe évolue en 4-4-2, la marque de fabrique de son coach, Fatih Terim. Entraîneur: Fatih TerimGalatasaray a de nouveau fait grand ménage dans l'entrejeu