Le staff technique qui a rendu son punch à l'équipe à partir de novembre a subi un changement : étonnamment, le contrat de Staelens, le bras droit de De Boeck, n'a pas été reconduit. Le club avait l'intention de poursuivre sa collaboration avec lui mais les négociations ne se sont pas bien déroulées et il est remplacé par O'Loughlin.
...

Le staff technique qui a rendu son punch à l'équipe à partir de novembre a subi un changement : étonnamment, le contrat de Staelens, le bras droit de De Boeck, n'a pas été reconduit. Le club avait l'intention de poursuivre sa collaboration avec lui mais les négociations ne se sont pas bien déroulées et il est remplacé par O'Loughlin. Le onze de base qui a loupé de peu les PO1 et la finale de la coupe a perdu le médian gaucher Makarenko (acheté par Anderlecht) et l'avant-centre Perbet, que le Club ne loue plus. Le défenseur central Kumordzi est suspendu pour quatre mois, jusqu'au 14 septembre, suite à un contrôle antidopage positif. Le contrat du médian offensif De Smet n'a pas été prolongé. En revanche, Courtrai a levé l'option d'achat sur l'extérieur droit Attal mais l'a revendu avec bénéfice à Nice. D'autres joueurs du noyau A ayant joué régulièrement ont disparu : l'avant-centre Papazoglou, l'extérieur gaucher Verboom, les défenseurs axiaux Kovacevic et Palmer-Brown ainsi que deux jeunes sans contrat professionnel : le gardien Galens et Pupe, un défenseur central. Les nouveaux venus ? De Smet (gardien), Camara (médian défensif), Mboyo (avant), Kanu (médian gaucher), Toualy (extérieur gaucher) et Naderi (défenseur gaucher). Ezekiel (avant-centre) va bientôt arriver. Courtrai est paré dans le but : Kaminski reste sur une excellente saison et Bruzzese est une bonne doublure. De Smet est un jeune talent prometteur. La dernière ligne est pour le moment la moins étoffée. L'arrière droit Rougeaux, également susceptible de jouer dans l'axe, n'est pas encore rétabli de son atteinte aux ligaments croisés et Van Loo a subi une opération au coeur. Azouni, un médian central, et Ouali, un ailier, peuvent également jouer là. La défense centrale est donc privée de Kumordzi pour les six premières journées. Lepoint, un médian central grand, fort et chevronné, le remplace en duo avec Kagelmacher. Naderie est un défenseur central gaucher prometteur qui peut aussi jouer à l'arrière gauche, un poste auquel le petit et vif D'haene est devenu une certitude. Devant la défense, Courtrai a perdu un pion important, Makarenko, qui évoluait aux côtés de Van Der Bruggen mais il récupère Rolland, guéri de sa blessure au genou et qui, une fois revenu à son meilleur niveau, doit être un remplaçant de valeur. Kanu est un médian gaucher expérimenté, qui peut également être aligné à ce poste. D'autres entrent en ligne de compte : Azouni et le jeune médian défensif Camara. La saison passée, Ajagun était une certitude au milieu offensif. Il perd peu de ballons, est travailleur et a un bon tir. Stojanovic est un médian offensif doté du sens du but. Ivanof et Hoxha sont issus des équipes d'âge et ont une large marge de progression. Chevalier peut remplacer Perbet mais De Boeck l'a aligné avec succès sur le flanc droit la saison passée. Mboyo est costaud mais n'est pas un avant typique : il a besoin de plonger partout et d'avoir beaucoup de contacts avec le ballon. On ne sait pas encore dans quel système Ezekiel va être intégré car il obtient son meilleur rendement avec un deuxième attaquant. Ouali est une certitude sur le flanc, Toualy est un jeune. Ivanof est aussi susceptible de joueur sur le flanc. Le manque de véritables défenseurs est frappant, comme l'exotisme des transferts. Sans oublier les arrivées de Kanu, Ezekiel et Mboyo, qui doivent apporter un plus, en principe, même s'ils ne restent pas sur leurs meilleures saisons à l'étranger. On ignore le niveau qu'ils vont atteindre et comment cette diversité va pouvoir s'accorder. Courtrai veut préserver la stabilité acquise la saison dernière. Compte tenu du difficile calendrier initial, il faut aussi voir comment vont évoluer les relations entre l'entraîneur et la direction car De Boeck a paru mécontent du cours des choses pendant la préparation.