Dans le groupe 7, qui intéresse au plus haut point les Diables Rouges, l'Espagne accueillait la Serbie & Monténégro au stade Vicente Calderon de Madrid, mercredi passé. Elle avait besoin d'une victoire pour prendre la tête du groupe, mais n'a réussi qu'un partage 1-1. Raul avait pourtant ouvert la marque à la 18e minute, mais MatejaKezman a égalisé à la 69e. Du coup, l'Espagne reste deuxième. Et si ce résultat ne remet pas directement en question la participation des hommes de LuisAragonés aux barrages, ...

Dans le groupe 7, qui intéresse au plus haut point les Diables Rouges, l'Espagne accueillait la Serbie & Monténégro au stade Vicente Calderon de Madrid, mercredi passé. Elle avait besoin d'une victoire pour prendre la tête du groupe, mais n'a réussi qu'un partage 1-1. Raul avait pourtant ouvert la marque à la 18e minute, mais MatejaKezman a égalisé à la 69e. Du coup, l'Espagne reste deuxième. Et si ce résultat ne remet pas directement en question la participation des hommes de LuisAragonés aux barrages, pour beaucoup d'Espagnols, ce n'est pas suffisant : ils ont été habitués à se qualifier directement sans problème et les barrages, outre le risque d'élimination qu'ils comportent, seraient considérés comme un affront. Le quotidien madrilène Marca n'a pas hésité à comparer la Seleccion au... Titanic ! " L'Espagne est au football ce que le Titanic est aux bateaux ", a écrit un éditorialiste. Sport, un quotidien catalan, a titré de son côté : " L'Espagne aux soins intensifs ". Dans les rangs des joueurs aussi, la grogne s'installe. FernandoTorres, le jeune attaquant de l'Atletico Madrid qui avait été titularisé en raison de la blessure de FernandoMorientes, a mal accepté d'être remplacé à la 53e minute, dans son stade : " Luis Aragonés me connaît, puisqu'il a travaillé à l'Atletico Madrid. Pourtant, il ne m'accorde pas la confiance que je mérite ". Raul semblait s'être déjà résigné à l'idée de devoir passer par les barrages. Seul le sélectionneur semble encore croire à la qualification : " La Serbie & Monténégro va au devant de deux matches difficiles, en Lituanie et contre la Bosnie-Herzégovine. De notre côté, on se déplace à Bruxelles et on accueille Saint-Marin. Mais il est clair qu'il faudra un six sur six ". Bref, pour l'Espagne comme pour les Diables Rouges, la victoire sera impérative le 8 octobre au stade Roi Baudouin. (D. Devos) ZINéDINE ZIDANE, qui vient d'effectuer son retour en équipe de France, s'est blessé aux adducteurs lors du match en Irlande et sera indisponible pendant trois semaines. Pas de chance pour le Real Madrid ! RAÚL avait été laissé sur le banc, samedi, et le Real Madrid a subi sa première défaite du championnat : 2-3 contre les néo-promus du Celta Vigo, alors que les nouvelles recrues SergioRamos et Robinho jouaient pour la première fois devant leur public. SAMUEL ETO'O, l'attaquant camerounais du FC Barcelone, s'est blessé jeudi à l'entraînement dans un choc tête contre tête avec un jeune équipier. Souffrant d'un traumatisme crânien, il a dû rester en observation à l'hôpital pendant 24 heures mais a pu réintégrer le groupe pour le week-end. IVAN DE LA PENA a été renvoyé de l'entraînement de l'Espanyol par son coach Miguel Angel Lotina, samedi matin. BUTEURS : 1. Batrkero (Real Sociedad), Eto'o (Barcelone), Romeo (Osasuna), Ronaldo (Real Madrid) 2 buts. D.Devos