Entre les virées en surf, les balades à vélo ou les parties de beach-volley, les plus sportifs n'ont pas vraiment le temps ni l'envie de mettre la main à la crème. Principale raison de leur bouderie : la crainte des textures collantes. Mais plus on bouge, plus on reçoit de rayons et, pour ceux qui ont choisi un sport d'eau ou qui s'agitent sur le sable, la réverbération augmente encore le rayonnement de 20 à 40 %. On brûle plus mais on le sent moins !

Même en brasse coulée, les nageurs ne sont pas à l'abri puisque la mer laisse passer les ultraviolets jusqu'à 20 centimètres sous la surface. Pour convertir ces hyperactifs aux protections solaires, les labos ont inventé des textures aériennes, invisibles, résistantes à l'eau, faciles à étaler, sans effet collant et qui restent fortes en protection. De véritables secondes peaux imperceptibles, dont on oublie la présence, mais qu'on ne rechigne pas à appliquer toutes les deux heures.

Vichy Stick Zones Sensibles SPF 50+, 10,50 euroen pharmacie

La formule, blindée de filtres ultra-performants, garantit un confortable bouclier anti-UVA et anti-UVB. L'huile de ricin, le beurre de cacao et la cire de carnauba nourrissent la peau et la protègent des dégâts cellulaires. Appliquez sans modération sur les zones sensibles : nez, oreilles, pommettes, front et lèvres.

Anthelios SPF 50+ Spray de La Roche Posay

Sans parfum et sans paraben, ce spray est formulé pour s'accrocher à vous, même dans le feu de l'action ! Indispensable pour les sportifs.

Huile Protectrice SPF de Payot, 30,80 euro

Gorgée de filtres, cette huile se vaporise sur le corps et sur les cheveux sans laisser de trace ni d'effet collant. Application à renouveler fréquemment.

Spray Solaire Protecteur Non Gras SPF 15 de Shiseido.

Il se vaporise partout (corps, visage, cheveux) et facilement, dans n'importe quel sens. Sa texture water-resistant légère empêche aussi le sable de coller à la peau.

Crème Visage & Corps SPF 15 de Clinique.

Non acnégénique, 100 % sans parfum, soumis à des tests de photo-allergie et de photo-toxicité. Qui dit mieux ? La formule high-tech aide à calmer et à apaiser la peau des effets de l'exposition au soleil.

PAR BARBARA WITKOWSKA

Entre les virées en surf, les balades à vélo ou les parties de beach-volley, les plus sportifs n'ont pas vraiment le temps ni l'envie de mettre la main à la crème. Principale raison de leur bouderie : la crainte des textures collantes. Mais plus on bouge, plus on reçoit de rayons et, pour ceux qui ont choisi un sport d'eau ou qui s'agitent sur le sable, la réverbération augmente encore le rayonnement de 20 à 40 %. On brûle plus mais on le sent moins ! Même en brasse coulée, les nageurs ne sont pas à l'abri puisque la mer laisse passer les ultraviolets jusqu'à 20 centimètres sous la surface. Pour convertir ces hyperactifs aux protections solaires, les labos ont inventé des textures aériennes, invisibles, résistantes à l'eau, faciles à étaler, sans effet collant et qui restent fortes en protection. De véritables secondes peaux imperceptibles, dont on oublie la présence, mais qu'on ne rechigne pas à appliquer toutes les deux heures. La formule, blindée de filtres ultra-performants, garantit un confortable bouclier anti-UVA et anti-UVB. L'huile de ricin, le beurre de cacao et la cire de carnauba nourrissent la peau et la protègent des dégâts cellulaires. Appliquez sans modération sur les zones sensibles : nez, oreilles, pommettes, front et lèvres. Sans parfum et sans paraben, ce spray est formulé pour s'accrocher à vous, même dans le feu de l'action ! Indispensable pour les sportifs. Gorgée de filtres, cette huile se vaporise sur le corps et sur les cheveux sans laisser de trace ni d'effet collant. Application à renouveler fréquemment. Il se vaporise partout (corps, visage, cheveux) et facilement, dans n'importe quel sens. Sa texture water-resistant légère empêche aussi le sable de coller à la peau. Non acnégénique, 100 % sans parfum, soumis à des tests de photo-allergie et de photo-toxicité. Qui dit mieux ? La formule high-tech aide à calmer et à apaiser la peau des effets de l'exposition au soleil. PAR BARBARA WITKOWSKA