Dimanche, Anderlecht se rend au Gaverbeek, sur les terres de Zulte Waregem. Ces dernières années, c'était une visite de courtoisie car il s'y est imposé à sept reprises en huit matches, parfois même sur un large score : 0-4 en octobre 2015, 0-3 dix mois plus tôt.
...

Dimanche, Anderlecht se rend au Gaverbeek, sur les terres de Zulte Waregem. Ces dernières années, c'était une visite de courtoisie car il s'y est imposé à sept reprises en huit matches, parfois même sur un large score : 0-4 en octobre 2015, 0-3 dix mois plus tôt. Il n'en pas toujours été ainsi. Le 1er septembre 2013, quand les Bruxellois, entraînés par John van den Brom, ont pris le car qui les emmenait à Waregem, ils n'y avaient plus gagné depuis trois fois. Ils devaient prendre leur revanche. Ce qu'ils ignoraient, c'est que dans le vestiaire de l'équipe locale, un joueur était lui aussi avide de revanche : le jeune Thorgan Hazard. Un an plus tôt, dans le sillage de son frère Eden, il avait signé à Chelsea mais il envisageait de s'en aller et Anderlecht semblait être sa destination. En mai, Thorgan avait joyeusement fêté le titre avec les Bruxellois, au Carré de Willebroek. Un contrat de plusieurs années l' attendait au Parc Astrid mais les négociations ont traîné en longueur. Une histoire de managers mais à Bruxelles, une fois que Thorgan eut décidé d'être loué à Zulte Waregem, on a susurré qu'il " avait eu peur de la concurrence. " Il a mis les choses au point ce soir-là. À l'issue d'un match très disputé - trois joueurs ont été exclus -, le marquoir affichait 4-3. Thorgan Hazard, le meneur de jeu de ce Waregem, a inscrit un but et délivré trois assists, sur les goals de D'Haene, Skulason et Berrier, ce dernier ayant marqué le but de la victoire dans le temps additionnel. Hazard a aussi raté un penalty et perdu le ballon permettant à Anderlecht d'inscrire le 3-3. Aleksandar Mitrovic effectuait ses débuts chez les Mauves. Le match de Thorgan n'avait donc pas été parfait. " Thorgan sait très bien qu'il a trop forcé ", a déclaré ensuite Francky Dury. Les supporters pouvaient rêver d'avoir encore pareil joueur. Depuis ce fameux soir aussi, Anderlecht sait que Thorgan n'a peur de personne...