Mars LUNDI 30

Un mec de projet. Le Pays de Waes génère les chercheurs d'or. Après les roubles de Maâzou, Georges Leekens opte pour les pétrodollars : 550.000 euros pour deux petits mois à Al Hilal, en Arabie Saoudite. Tel le serpent Kaa, Long Couteau a hypnotisé l'émir du coin, qui lorgnait aussi Scolari et Tigana. Et si Leekens kiffe le narghilé, il rempilera pour un an et 1,6 million d'euros. Comme Aad de Mos (passé par Al Hilal, en 2003-04), Georges est un homme de c£ur et de projet. C'est son 17e club en 25 ans...
...

Un mec de projet. Le Pays de Waes génère les chercheurs d'or. Après les roubles de Maâzou, Georges Leekens opte pour les pétrodollars : 550.000 euros pour deux petits mois à Al Hilal, en Arabie Saoudite. Tel le serpent Kaa, Long Couteau a hypnotisé l'émir du coin, qui lorgnait aussi Scolari et Tigana. Et si Leekens kiffe le narghilé, il rempilera pour un an et 1,6 million d'euros. Comme Aad de Mos (passé par Al Hilal, en 2003-04), Georges est un homme de c£ur et de projet. C'est son 17e club en 25 ans... Silenzio stampa. Chacun s'est passé le mot, personne ne parle à la presse. Hein Van Haezebrouck signe pour trois ans à Genk, mais ne dit rien : " Par loyauté pour Courtrai ". Jacky Mathijssen ne veut pas réagir à l'annonce de sa fin de mandat : " Je ne suis au courant de rien ". Après Belgique-Bosnie, Gaby Mudingayi a lu les gazettes, et se tait dans toutes les langues : " Je mérite du respect, je ne suis pas un nobody ". Vincent Kompany n'a pas joué, mais la boucle aussi. Sans doute le secret médical. René Vandereycken a le masque, mais c'est une habitude. Thérapie de groupe. Entre eux, les Diables se parlent un peu. Fellaini anime les 25 minutes de débriefing d'après-Bosnie. Le grand Marouane est si colère que sa tignasse s'agite : " Jouer avec des longs ballons c'est stupide. " Simons rectifie : " On pouvait aussi jouer au sol. " Pour une fois, Wesley Sonck la boucle, c'est vrai qu'il n'y a pas de micros. Et le coach, il a dit quoi ? On ne sait plus. Le soir, Yves De Winter passe son baptême : il chante et raconte une vanne pourrie devant le groupe. Après la baguette magique, la tondeuse. Mouscron sauvé, la boule de cristal fait place à la boule à zéro. Comme promis, les joueurs se rasent le ciboulot. Avec Lepoint comme coiffeur de service Welcome to Sarajevo. Les Diables logent dans l'hôtel d'un mafieux notoire, qui croupit en taule. A 3 h 46, Sonck et Stijnen sont réveillés par un séisme de 4.2 sur l'échelle de Richter. Defour n'a rien capté, Bébé Steven ronflait du sommeil du juste. Le soir, les Diables s'entraînent au stade olympique : sous la pelouse, les cadavres de la guerre civile... Merci les Diables. De Camargo revient à Sclessin avec la cheville en compote, il est out pour un mois. Fellaini met Everton sur Jovanovic, lequel refuse Panathinaikos. Après ça, pensez donc que Bölöni va postuler chez les Diables. Les soldes de mars. Bruges lève les options de Sonck, Clement et De Vlieger - ou comment faire du neuf avec du vieux. A Anderlecht, Papy Stany Vlcek a moins la cote : il va retrouver sa belle ville de Prague. Le Roland pas furieux. Le manager des licences, Roland Tis, boucle son premier examen, pour lui tous les dossiers sont en ordre. Même Mouscron. A l'Union belge, tout va toujours bien. La carte djeun'. Le Standard patauge contre une sélection française de joueurs sans contrat (1-1). Bölöni éructe sur Mangala et Da Silva qui ont brossé la fin du match. Arnor Angeli (18 ans) signe pro pour deux ans : il vient d'Anderlecht, et son paternel a le c£ur mauve. D'ailleurs le prénom découle de Gudjohnsen. Lucas est rital. Biglia tient son passeport italien, il va pouvoir signer en Italie ou en Espagne. Si ça intéresse quelqu'un... Le René Show. A sa (dernière ?) conférence de presse d'avant-match, Vandereycken pète la forme. " Je suis content que peu de gens me comprennent, c'est bon signe ", lâche ce grand incompris qui fait de même avec ses joueurs : " Je n'ai jamais demandé de balancer de longs ballons ". Sympa pour le collectif. Avant cette chute mémorable sur l'objectif 4/6 : " Prendre 4 points en un match, c'est impossible ". Standing ovation. Cacophonie à l'unisson. C'est bien connu, en chaque supporter sommeille un coach. Entre dirigeants de la Fédé, c'est aussi très compliqué. Le président De Keersmaeker annonce : " En Bosnie, seul le résultat compte ". Le patron technique Philippe Colin rectifie : " D'abord voir du jeu ". Et le DG Philips, en bon entremetteur, mélange tout : " Quand on joue bien, le résultat suit. " Pas sûr, ça. Tu vas partir ou quoi ? Espinoza fait la une d' A Bolà : Bibendum est annoncé à Benfica. A la presse belge, le garçon dit qu'il reste pour ses enfants ; à la radio équatorienne, il dit qu'il signe à la Luz. L'art de la surenchère. N'est-ce pas Luciano ? La pêche au (très) gros. Chaque année, le 1er avril stimule nos amis footeux. Très en forme, Mogi Bayat annonce les retours de Dufer et Ciman, et le départ du prochain Dakar dans le bourbier carolo. Moins inspiré, Tubize révèle un accord avec l'AC Milan : rachat des installations brabançonnes pour 55 millions d'euros et transferts de Gattuso et Seedorf. Sur son site perso, Steven Defour lâche qu'il rejoint Leekens à Al Hilal, et une gazette limbourgeoise titre sur Wesley Sonck, qui jouera en Bosnie en tenue de combat. Un site spécialisé débusque la dernière réforme d'Ivan De Witte : le foot du samedi soir est déplacé l'après-midi, comme en Angleterre. Avantage : moins de frais d'éclairage et de police, plus d'audience le soir pour les résumés télé. Enfin, chaque match des Diables sera désormais coaché à distance par un T1 élu une heure avant le coup d'envoi, et communiquant ses directives par oreillette à Maître René. Plausible. C'est par où l'Afrique du Sud ? Passez le match aller au papier calque : les Diables dégustent en Bosnie grâce à une défense de récréation (2-1). Le Soulier d'Or voit rouge, mais René y croit encore. La Belgique a bien créé le surréalisme. Dans les vestiaires, Simons et Pocognoli se bouffent le nez, Stijnen tire les ficelles. Les sponsors de la fédé ont échappé au carnage : on les a refoulés à l'entrée du stade, car leurs tickets étaient dans le bloc bosniaque. Heureux hommes. And the winner is... Retour de Zenica, la Commission technique pose trois colles à Réné : " Pourquoi tant de longs ballons ?", " Qui a fait le scouting en Bosnie ?" et " Pourquoi Stijnen ne sort-il pas sur les balles aériennes ?" Cela rigole pas chez la bande à Collin... Pour le limogeage, on verra plus tard. Sur www.unibet.com, ça délire ferme : on cite Blazevic, Laudrup, Bilic, Grant, Brylle, Pfaff et... Brusselmans, un romancier flamand. De Keersmaeker sort un truc rien qu'à lui : " Il n'y a plus de petit pays, mais nous en sommes devenu un. " La preuve : Nike renonce à son contrat, il veut " des gagnants " (sic). Difficile à contrer. François-Mogi, même combat. L'affaire Oulmers inspire Pierre François : le Standard réclame de l'Union belge des indemnités pour les blessures de Defour et de Camargo. Zenica, c'était pas si mal finalement. D'ailleurs, Defour s'entraîne déjà sans douleur. Ce ket a un truc. Anthuenis a paumé sa patte de lapin. Pied cassé pour le capitaine du GB Anvers Kurt Van Dooren : saison terminée. A l'infirmerie, il retrouve De Man, Wamfor, Cruz et Malki. Aimé, ta moyenne va chuter. Une bonne nouvelle quand même : ton contrat de deux ans est prêt. Pour te faire atteindre 67 ans. Heysel ivoirien. Copa Boubacar retrouve Lokeren après le funeste Côte d'Ivoire-Malawi : 22 morts et 132 blessés écrasés contre un muret. " On ne savait rien, on ne nous a informés que le soir à l'hôtel. " Lors de Juventus-Liverpool, Platini lui aussi ignorait tout... Talents multiples. Rnic excelle dans le balayage à 50 m, il prend deux matches pour son ippon de Malines. L'après-midi, associé à Deschacht, il gagne l'atelier badminton imagine par coach Ariel. Van Holsbeek discute avec Perisic. Il y a trois ans, le Sporting avait déjà loupé le joyau croate. Pas deux fois ? Au Brussels, tout va bien. Le tribunal étudie la liquidation du club pour solde impayé à un ex-joueur. Rien de changé : les joueurs actuels ne sont plus payés depuis février, et sont en grève depuis deux jours. Top secret. Cordaro signe trois ans à Charleroi. Promis juré : ça vient de se faire. Alain Lommers va passer l'encre du contrat au carbone14. Les Zèbres signent aussi Grégory Griset, le buteur de l'US Centre. Ses modèles ? Cristiano Ronaldo et... François Sterchele. Wasyl est heu-reux. La Ligue Pro s'inspire de la Premier League : les suspensions ne tomberont qu'après cinq cartons jaunes. Motivation : " On s'est rendu compte que les arbitres sanctionnaient plus vite. " CQFD. Le Rocher plutôt que la mine. John Collins a bien fait de garder son appart' à Monaco : il aurait déjà signé à l'AS local pour la saison prochaine, et veut emmener Habibou sous son kilt. Communiqué à l'amiable. Les avocats se sont mis d'accord, Jacky Mathijssen retrouve sa langue et fait son bilan brugeois. " La décision du Club est logique vu les résultats, mais j'ai bien travaillé pendant deux ans, sur la méthode comme sur le relationnel. " Si c'était pour dire ça... Globalisation. Sherjill McDonald est sur les tablettes de Dortmund. Dans la Ruhr, ils en ont marre de la saucisse. Sortez couverts. Vilain coup de boule(s) pour Van Haezebrouck : son Français Fontenette est opéré de l'entrejambes pour un coup viril en Réserve. Comment happer le chaland. Roulers fait tous ses matches à moitié prix. A Tubize, le duel contre les Roulariens sera gratuit à l'achat d'un billet pour Anderlecht. Et à Mouscron, ticket supplémentaire offert pour les abonnés contre Mons : un sauvetage, ça se fête ! Le Cercle tourne carré. Malgré la fidélité retrouvée de De Boeck, le Cercle disjoncte encore : cinquième défaite de rang à Zulte-Waregem (3-1). Avec ses trois changements gagnants à la pause, Dury gagne le duel des coaches de demain. Trophée raciste ? Pour chausser le Soulier d'Ebène, mieux vaut ne pas être blanc. Les nominés 2009 sont Asare, Boussoufa, Copa, Mbokani et Sarr. Dieumerci est favori. S'il échoue le 11 mai, il parlera sûrement de racisme. Néén, néén en néén. Les clubs néerlandais rejettent le projet de BeNeLigue. Pas bon pour le petit c£ur de Michel Verschueren. Péché d'Israël. Salim Toama dit à Dominique D'Onofrio qu'il est sélectionné pour Israël, et passe sa semaine à la plage. Pour qui l'ignorait encore, il n'a plus d'avenir à Sclessin. Mais l'amende va péter les plafonds de Mbokani. Le Rits, c'est ici. Mats Rits, ça ne vous dit rien. C'est le Zidane anversois, l'Eden Hazard flamand. Le gamin n'a que 15 ans, et est déjà harcelé par le Real et l'Ajax. Il restera finalement au GB. Hosanna ! Qui veut ma troisième place ? Jacky, l'ancien, bat John, le nouveau : Charleroi perd à la dernière minute à Bruges, Akpala est passé par là. Genk poursuit le yo-yo est s'écrase face à Westerlo et ses anciens Genkois Cortsjens et Scheelen (1-4). Le Ruiz campinois (deux buts) va mieux que le Ruiz gantois (1-1 à Dender) : Michel Preud'homme gaspille le 15 sur 15. Plus que six matches. Tubize perd face à Roulers le match de la dernière chance (0-1) : neuvième revers de rang ! Ten Heuvel démontre l'utilité d'un mercato ; Louis Derwa n'y croit plus, il est resté en tribune. Comme toujours, Mons court derrière les événements à Mouscron (3-2), l'effet minceur de Vittel ne marche que côté points. Les tondus emmenés par Baseggio et Ouali, ont dit " merci " à leur public. Cherchez l'erreur. Bruges gagne, alors que Mathijssen va partir. Van Haezebrouck va quitter Courtrai pour Genk : Genk se crashe, et Courtrai grappille à nouveau. De Boeck jure fidélité au Cercle, qui continue à perdre. A quoi servent les coaches ?l Compromis à la brugeoise. Le politique a tranché : Michel D'Hooghe aura son stade post-mortem sur la zone mixte Loppem-La Chartreuse, histoire de ne vexer personne. Un stade multifonctionnel, avec espaces commerciaux. Pour la date, c'est une autre histoire... Awel, Bert ? Herman Wijnants est tout penaud. Le manager de Westerlo, qui préside la nouvelle aile flamande de l'Union belge, épluche le plan Anciaux. Mijnheer de minister avait promis 50 millions d'euros pour les stades et surtout un taux d'emprunt préférentiel de 2.5 %. En fait ce sera 7.5 %. Et tout ça à deux mois des élections. Comment dit-on " arnaque " en flamand ? La baraka du champion. En plein rush final, la qualité offensive et le coup de pouce arbitral peuvent peser lourd. Face au GB Anvers (3-1), le Standard a pu compter sur son trio Witsel-Jovanovic-Mbokani, et l'arbitre Virant, qui a bidonné un penalty et l'exclusion de Dheedene. Bolat entame son ère en cage, sur le banc Espinoza médite sur Benfica. Et même sans Leekens, Lokeren cultive le partage blanc : sans Polak, Anderlecht y a torché sa chasuble (0-0). Les deux sont à égalité avec un Standard à l'aube d'un calendrier favorable. par érik libois (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport)