LUNDI 4 OCTOBRE ABBAS IS A HOOLIGAN

Shah hooligan. La terre se dérobe sous les Bayat. Mogi aurait sa valise prête pour Monaco, même si l'intéressé nie farouchement : " Ma vie est ici, en Belgique. " Sauf que Tonton Abbas est toujours là aussi. Quoi qu'un peu moins : le président zébré est interdit de stade pour trois mois, la police de Genk l'avait verbalisé pour s'être frité, sur le terrain avec... ses propres fans. Oui, c'était juste après le premier C4 de Mathijssen. Tout rapprochement avec des événements récents...
...

Shah hooligan. La terre se dérobe sous les Bayat. Mogi aurait sa valise prête pour Monaco, même si l'intéressé nie farouchement : " Ma vie est ici, en Belgique. " Sauf que Tonton Abbas est toujours là aussi. Quoi qu'un peu moins : le président zébré est interdit de stade pour trois mois, la police de Genk l'avait verbalisé pour s'être frité, sur le terrain avec... ses propres fans. Oui, c'était juste après le premier C4 de Mathijssen. Tout rapprochement avec des événements récents... Full émotions. David Steegen pond son communiqué du lundi : " La Direction d'Anderlecht comprend l'émotion des supporters et s'engage à redresser très vite la situation ". Ça commence mal, l'équipe B perd aussi son Clasico (0-2) : Bokanga récidive et le Mauve De Greef marque dans son propre but - Lecjaks, également présent, aime bien partager. Une lueur venue des Diables : émotion en fond de gorge, Jelle Van Damme confirme qu'il veut revenir en janvier. Pas bien. Michel Louwagie compte les morts après le derby du Breydel. Duarte est out jusqu'en mars car le passage de Geraerts a tout détruit : adducteurs, abdos et... pubis, en douceur et profondeur. Le manager gantois tance aussi Coulibaly : le Sénégalais est mis à l'amende pour sa caresse à Hoefkens. Face au boss, le grand Elimane a tenu ses mains chez lui. Le poids des mots. Au Lierse, Van Meir vidange son noyau, cinq joueurs dont Timothy Dreesen sont priés de dégager. Il y a cinq ans, le bon Eric avait qualifié le garçon de " nouveau Kompany "... Diables, taille S. Balles magiques au stade Fallon : les Diables testent le synthétique, avec les farfadets Mertens et El Ghanassy en première ligne. Dries la joue fayot : " Leekens m'a connu à Gand, je n'étais pas bon. " Yassine la joue Brabançonne : " Gerets ne m'a jamais appelé, j'ai plus d'avenir avec les Diables. " Filip Daems ne la joue rien du tout : il renvoie sa convocation, il ne veut plus jouer les dépanneurs. Pocognoli, lui, veut bien. Le soir, Boyata et El Ghanassy passent au bizutage : Dedryck surpasse la belle Aretha dans Happy Day, Yassine passe derrière et assure le minimum avec son Petit Canard. Frankenstein rouche. Felipe reprend l'entraînement de groupe à Sclessin, mais interdiction de jouer les duels. Pas de danger, Mangala passe sur le billard pour sa triple fracture faciale et prend un mois de quille minimum. Coach Dominique relativise le carton face aux Mauves : " Il est trop tôt pour parler du titre mais c'est vrai, ce groupe est le meilleur en potentiel que j'ai dirigé. " Bienvenue chez Borat. Les Diables passent la journée dans la carlingue, direction Astana via Trébizonde. Pour meubler les dix heures de vol, Gillet passe des bas de compression, Lukaku ronfle, Witsel se mate L'Age de glace II, un choix judicieux vu la température sur place. Lombaerts rigole des 4.575 km à parcourir : avec le Zenit, il vient d'en faire... 16.650 en quatre jours, avec week-end de charme à Naltchik en République de Kabardino- Balkarie... Rangée 22, Mertens et Ogunjimi répètent leur bizutage lyrique : malgré son prénom hérité du grand Gaye Marvin ose Ik heb de zon zien zakken in de zee ; sans doute inspiré par le terrain d'Astana, Dries a choisi Laisse pousser le gazon. Crac, boum, hue. Le comité sportif vire Marché du Midi : on y va et vient, on hèle et on marchande, télé à l'appui. Nicaise (Lierse) prend deux matches pour son levage de coude, Martin (Courtrai) ressort tout blanc même si le Parquet voulait deux dimanches. Courtrai passera quand même à la caisse : 3.500 euros car le tunnel d'accès au terrain est trop court, et les refs prennent de la bière locale sur le sifflet. Pourtant c'est bon la Bavik. Respect pour nos aînés. A Beringen, le radioréveil de Marc Hendrikx (40 ans) sonne à 5 h 30 : le taulier eupenois a une heure de route pour être à l'entraînement de... 7 h décrété par Cartier. Avec le Brussels, Albert avait testé le temps mort en rond central, à Tubize la marche de nuit. Molenbeek s'était sauvé, pas les Teletubbies, concluez vous-même. Les ouvriers du Kehrweg sont à l'£uvre depuis 6h : ils sont 80, six jours sur sept et, oui, le stade sera prêt pour la venue de Saint-Trond. Tous aux Pyramides. Les contorsions de Meteb n'ont pas suffi, Lucien D'Onofrio rebranche le pilotage automatique sur Le Caire : première escale au siège de la Ligue locale pour récupérer quelques lires sur le dos du bel Emad. Entre deux narghilés, le boss rouche passe à Al Ahli causer du médian Ahmed Fathi, un pilier des Pharaons (72 sélections). Sans oublier Shikabala, à nouveau en vente ! Léger détail : le Standard offre 2,5 millions, Zamalek en veut le double, ça vous rappelle quelque chose ? A Bruxelles, Van Holsbeeck a effacé de son portable le numéro direct du service litiges de la FIFA : " Nous ne voulons pas de joueurs caractériels. " Astana Paradise. Dans les 27 caisses de matos, l'équipementier qatari a prévu les fripes d'hiver : Hazard & Co testent les moufles et la cagoule façon burka pour le décrassage en Kazakhie. Sauf trois : Legear et Simons dédaignent le bonnet, Deschacht, Flandrien pur jus, est même venu en short. Le soir sur le synthétique, Dries Mertens se blesse au pied, ça valait la peine de se farcir la mappemonde. Vermaelen et Dembélé (blessés) l'ont bien compris... même si leur bobine s'étale sur les murs d'Astana, en annonce du match. Jelle Vossen sera titulaire mais reste digne : son papa Rudi s'est fait virer comme coach de Zutendaal (P3). Entre les deux séances, les Diables changent d'hôtel et rejoignent leur cinq étoiles : chez Advocaat, Leekens n'a gardé que le meilleur. Welkom te Diegem. 402 jours après son duel cramponné, Wasilewski rejoue 45 minutes à Diegem, et porte même le brassard. Wasyl a réussi 17 passes sur 20, tenté deux fois sa chance au but et... signé beaucoup d'autographes. Le poignet aurait tenu le coup. Guerres des papyrus. Si le Standard est branché Shikabala, Anderlecht le serait sur... Jovanovic. Car Milan a repris la complainte du grand Jelle : " Je regrette la Belgique ". Entre-temps, il aurait changé de version : " J'adore Liverpool ". Sacré Bisou. L'enfer d'Eden. A Astana, Hazard voit vraiment l'enfer de près. Leekens l'explose en conférence de presse : " Eden ne joue que sur son talent, il est temps qu'il bouge son c..., je ne suis pas saint Nicolas ! " Et sur les surnoms, Long Couteau est très susceptible. Bolat l'est moins sur les passeports et les raisons du c£ur : ignoré par Hiddink, Sinan veut jouer pour les Diables ! Paperasse, suite : les sponsors de l'Union belge tirent la tronche, le fisc leur prépare un redressement fiscal car les voyages avec la Fédé seraient des avantages en nature. Vraiment ? Cherchez l'intrus. Grosse cargaison de coups fumants à Charleroi : Abbas Bayat dit qu'il contrôle la situation, Robert Waseige suggère Dante Brogno comme manager, et Olufade est en sélection du Togo - pour tester le nouveau kiné ? Les naseaux vont siffler : Tom Ritchie signe comme préparateur physique, l'Ecossais accompagnait déjà Laszlö à Heart of Midlothian. Hurlu ne meurt jamais. Péruwelz-Mouscron annonce un partenariat avec Lille : les gars du LOSC surnuméraires seront recasés au Canonnier. Avec objectif de retour en D1 dans le quatre ans. Ne vous emballez pas les gars, on a vu où ça vous a menés.... Profil standard. Match amical ou officiel, Eupen conserve la même recette : à Aix-la-Chapelle, les Pandas mènent de deux buts avant de s'incliner (3-2). Le Néerlandais Romano Denneboom (ex-Twente, une cap en Oranje) est testé. Sans club, il est présenté comme un gars difficile. Ben voyons. Ticket suivant. Le Standard creuse le trou de l'INAMI. Car au CHU Liège, le maillot rouche est de saison : après De Mul et Mangala, c'est Berrier qui passe son genou au scalpel pour la troisième fois. Retour prévu en janvier. Oui, 2011... On solde. Comme toujours le comité d'appel casse les prix : pour leurs coups de sang face à Malines, Dalmat et Geraerts prennent un match... de moins, seul le Français sera suspendu. Encore heureux qu'il n'y ait pas d'évocation. Das ist eine match truqué. La télé allemande passe à Namur : en plein procès des matches truqués à Bochum, l' ARD gratte les fonds de casseroles locaux. Cinq joueurs auraient mis le doigt dans la soupe. Encore de la pub pour la Wallonie qui gagne. Le bonheur... 1.052 jours, 25.248 heures, 1.514.880 minutes qu'on attendait ça : la Compagnie Leekens gagne à Astana, la phobie des déplacements est lourdée (0-2). L'effet Vercauteren porte jusqu'aux confins chinois, même dans des rôles inversés : Vossen sert les assists à son pote Marvin Ogunjimi qui, par deux fois, fait trémousser de son soul d'enfer les filets du comique local. Confirmation espérée pour le Belgo-Nigérian : parmi les autres néo-Diables ayant fait mouche tout de suite, citons Weber, Caluwé, Claeys, Roelandts et Claessens... Loin du complot belgo-belge Witsel sort son meilleur match en noir-jaune-rouge, Simons cimente comme au temps jadis, Legear ne se claque pas au moment d'entrer au jeu. Racing Pharaon. Pendant que Jelle et Marvin sniffent la moquette d'Astana, Genk hume l'odeur de la défaite en amical contre M'Gladbach (1-2). De Camargo rentre après blessure sur le terrain qui l'a vu naître, et Vercauteren fait tourner Vanden Borre sur plusieurs positions : " C'était dur, j'ai encore deux kg à perdre. " L'Egyptien El Balasy est testé : ce flanc gauche est le back up de... Shikabala à Zamalek. Décidément, ça tourne à l'obsession. Herman-on-web. Une vidéo fait le buzz sur YouTube : un fan mauve a capté sur son iPhone la diatribe entre Van Holsbeeck et les fans, l'autre dimanche à Sclessin. Le manager mauve tente son laïus, avant de s'énerver (" Toi, ta gueule ! ") puis de repartir la queue entre les jambes sous les quolibets. Et si on essayait la dictature du peuple ? T2, option frais réels. Après les refus d'Haydock et Bertinchamps justifiés par l'éloignement, Albert Cartier scrute un adjoint dans l'isotope germanophone : il sonde Olivier Doll. Avec Oli, originaire d'Eben-Emael, peu de risque de faire péter la note kilomètres. A Lokeren, Peter Maes tient son T2 : Peter Van der Heyden (4 caps en Diable) signe pour un an. Deux étages plus bas, le FC Liège poursuit l'opération vintage : l'adjoint de Nico Claesen sera Serge Kimoni (45 ans), le back volant de Seraing et du Club Bruges version eighties. Le bout du tunnel. Quinze jours qu'il réussissait à tenir sa langue, mais Mogi Bayat n'en peut plus : " Mes relations avec mon oncle sont malsaines pour le Sporting, et j'ai reçu des offres de service ailleurs en D1. " Selon la souris du lieu, le manager zébré aurait déjà vidé son bureau. Au même moment, Pierre-Yves Hendrickx assouvit sa vraie passion : il donne du Mambourg le départ du rallye d'ancêtres qu'il organise. Déjà reconverti, Dante Brogno a pris place au volant. Kuipje bio. Westerlo promeut la Semaine du commerce équitable : les célèbres sandwiches mous fromage/jambon de la salle de presse du Kuipje portent le label Max Havelaar. A la buvette c'est pareil pour le café et les jus - et pour les pintes ? Commentaire du responsable commercial : " C'est moins cher que les produits de marque. " Herman Wijnants ne fait jamais rien pour rien. Recyclage en vrac. Tournai teste Souleymane Youla, un avant guinéen passé jadis à grand frais de Lokeren à Anderlecht à la demande... d'Anthuenis. Le garçon avait marqué le but victorieux au PSV (2-3). Souley si tu veux renvoyer l'ascenseur, Aimé est dispo. Dender kifferait le boxeur anversois Sugar Jackson, actuellement suspendu : le coach Vital Borkelmans a été... bluffé par son niveau au ballon. De fait : c'était un canular. Notez, Vital brillait bien, patins aux pieds, sur les dance-floors de VTM. Un peu plus loin, Johan Vermeersch veut que l'on supprime la D2 : " C'est un mouroir, je préfère m'occuper des jeunes. " Refrain connu. A fond les boules. C'est dimanche pour tout le monde : Leekens zappe l'entraînement pour un sauna avant de renvoyer ses Diables pour le poulet-compote en famille. Juste le temps de dévoiler la tactique pour l'Autriche : " On va gagner, quitte à escalader les boules de l'Atomium. " Et ce caillou dans la chaussure à Deschacht : " Kompany sera titulaire ". Nicolas, tu reprendrais bien une pige à gauche ? Lukaku bis. Les scouts mauves ont repéré le clone de Romelu : ce grand noir monté comme un buffet joue à l'Espérance Tunis et répond quand on l'appelle Michael Eneramo (24 ans, 177 matches, 76 buts). Le Nigérian a loupé de peu la sélection pour le Mondial sud-africain. En janvier, il avait loupé tout court son test... au Standard. Une fois, mais pas deux. Ferrons le Frankie tant qu'il est chaud, Genk désire faire rempiler son coach, mais Vercauteren veut des garanties sportives en plus du salaire. Avec un £il sur les transferts, genre directeur technique ? Ne dites plus jamais ce mot-là au bon Frankie, ça le fait grimacer. Un mauvais souvenir sans doute. Pas vrai, Herman ? Loi des séries. Plus rien ne va à Charleroi : même les stewards veulent faire grève, ils ne sont plus payés depuis mai. Super Zèbre, surveille tes oreilles : certains pourraient en faire des porte-monnaie. Un bec dans le ventre. Le Canari ne chante plus au Stayen : pas très fiers de leur 0/15 les joueurs boudent la presse. Brepoels se ronge : " Certains ne s'inquiètent pas, mais moi, je ne veux pas revendre ma maison en fin de saison. " No stress Guido, l'an passé tes mômes t'ont passé un 0/21, avant de finir quand même en play-off 1. Jamais sans mon père. Neba Pavlovic, le nettoyeur courtraisien, resigne pour deux ans aux Eperons d'Or. Preuve que même sans les pistons de Papa Leekens, un avenir est possible. Do you speak English ? A sept semaines du vote de la FIFA, un bureau de consultance anglo-américain, ben voyons, coule le dossier belgo-batave pour 2018 : classé cinquième derrière l'Angleterre, la Russie, les USA et le Qatar, le Bidbook à Courtois manquerait d'originalité et aurait les reins financiers trop étroits. En revanche, il excellerait sur la mobilité, le logement et... les stades ! On passe à autre chose ? (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport) par erik libois