LUNDI 30 AOÛT MEHDI KIFFE LES ESPOIRS

Restons groupés. Defour et Witsel améliorent le record de vitesse du point-presse : 4 minutes 29 secondes pour dire qu'ils ne regrettent rien de leur tour d'honneur avorté sauf auprès des enfants meurtris et que, non mais des fois, " quand on attaque le club on attaque aussi les joueurs ". Sors de ces corps, Sergio. Un expert en com explique qu'une boîte qui engueule ses clients mécontents, il n'a jamais vu ça. Même pas dans le secteur des savonnettes ? Au même moment, De Mul file à Barcelone consulter son médecin : pas de stress, Tom n'est pas de la famille Meteb.
...

Restons groupés. Defour et Witsel améliorent le record de vitesse du point-presse : 4 minutes 29 secondes pour dire qu'ils ne regrettent rien de leur tour d'honneur avorté sauf auprès des enfants meurtris et que, non mais des fois, " quand on attaque le club on attaque aussi les joueurs ". Sors de ces corps, Sergio. Un expert en com explique qu'une boîte qui engueule ses clients mécontents, il n'a jamais vu ça. Même pas dans le secteur des savonnettes ? Au même moment, De Mul file à Barcelone consulter son médecin : pas de stress, Tom n'est pas de la famille Meteb. Les cornes ou les sables ? Capuche et lunettes noires, Carcela est bien une reality-star : il prend la porte arrière de l'Académie, expédie l'entraînement puis une interview planifiée pour un journal... pour enfants. Pour la presse foot, c'est no comment. Sacha Daout fait le boulot : " Mehdi est disponible... pour les Espoirs. " Leekens tranche la question : " La vie c'est simple, c'est oui ou non, pour moi l'affaire est close. " Yves Ma-Kalambay, lui, a choisi, ce sera le Congo. Il était sans doute moins sollicité. Full imperméables. Les Diables travaillent l'explosivité : c'est réussi, l'entraînement dépasse à peine la demi-heure, la faute à la drache. Ça tombe bien, les nouveaux équipements sont waterproof, et ce soir chacun file essayer son costume. Proto, Lombaerts, Van Damme et évidemment Legear sont déjà blessés : c'est bête, ça tombe toujours les semaines de Leekens. Simons, cette vieille branche, est de retour : " Je suis un ancêtre au milieu des jeunes, mais on peut battre l'Allemagne. " Timmy déjà sénile ? Hazard demeure précoce : fin d'année, il sera papa. Atlas 2010-11. Grâce au mercato, redécouvrons notre planète bleue. Le Lierse signe le back sud-africain Gaxa et l'Angolais Gilberto (Al Ahly, Egypte). Gand assure pas mal non plus : bienvenue au flanc croate Baric et à l'avant équatorien Angulo. Et que ferions-nous sans Eupen ? Place à un... onzième transfert, Abdelrazak Jadid est italo-marocain et vient de Parme. " J'ai joué avec Baggio et Conte, mais ici je fais le choix du c£ur. " C'est donc ça, Abdel aime le carnaval. Charleroi fait dans le classique, un petit gars de la France d'en bas : il s'appelle Romain Elie (Arles-Avignon) et est le meilleur back gauche en L2 depuis trois ans (sic France-Football). Massimo Moia peut déjà (re)préparer son baluchon. Tout le monde sourit. Photo de groupe chez les Diables, sauf que les équipements sont trop larges et griffés... Wolverhampton - les définitifs arrivent... en mars 2011. Verbauwhede est deux fois content : il est rappelé comme troisième, et pour la taille XXL, le roi du cheeseburger n'a pas de souci. Fais gaffe quand même Glen : Peter Hespel, spécialiste en diététique, rejoint le staff diabolique. Mais pas de stress si tu crois voir Sven-Goran Eriksson : c'est le nouveau préparateur physique Eric Roex. En bord de piste du Heysel, les frères Borlée expérimentent la relativité des choses : venus pour leur entraînement, on leur demande leur... carte de presse. Couleur saumon. Cet été, le Nord est de saison. Charleroi et le Lierse embauchent deux buteurs tout froids. Au Pays Noir, Hermanni Vuorinen (Honka, 25 ans) débarque comme ex-pichichi finlandais et avec le surnom de Van Nistelrooy du Nord, bonjour la pression. Notez ses stats sont pas mal : 31 buts en 62 matches, pareil que... Meteb - ouille. Et l'an dernier, le garçon a été recalé à Genk... Au Lisp l'élu Peter Kovacs est un géant hongrois (1,98 m) dont la madame norvégienne est aussi footballeuse pro ! Tendance fjord itou à Gand qui chipe Fernando Perreira, un back gauche brésilien (Frederikstad), et à Lokeren avec Geir Ludwig Fevang, un nom à jouer chez Bergman mais qui ne l'a fait qu'à Start. Dans l'autre sens, Van Holsbeeck envoie Saré réviser la discipline à Rosenborg. Moins au nord mais quand même, Herman place Iakovenko à Westerlo, mais respire pour son Boussoufa : aucune offre n'est arrivée sur le fax. Agatha Christie, m'fi. En soirée le site du Standard bat son record : 75.000 visites ! Il y a de quoi, les Rouches achètent une artillerie complète : Nong, Tchité et Leye. Benteke est sacrifié façon Dix petits nègres, il ira se faire voir à Malines. Sauf que le garçon l'apprend chez les Diables de la bouche des journalistes ! Pierre François loupe l'occase de remonter sa cote chez les fans : " La grève n'a eu aucune influence sur nos choix, un transfert ne s'improvise pas. " Juste avant les douze coups, Sclessin tente encore le rapatriement d'Onyewu, sans succès. Au troisième top... A Anderlecht, Vanden Borre arrivait toujours en retard : cette fois c'est Genk et Genoa qui tournent à l'heure d'hiver, le transfert tombe à... 0 h 30, le passage se fera donc en janvier. Vercauteren prépare déjà l'accueil pour son enfant terrible. Un truc de réglé quand même : Huysegems dégage enfin, il s'en va à Roda. Durwael et surtout Ogunjimi prolongent jusqu'en 2015. Cinéma Paradiso. Comme sur la pub des Diables, Leekens compose son puzzle. Bailly sera n°1, Alderweireld et Vermaelen prendront les flancs. Les réactions sont diverses : " J'espère qu'on me pardonnera mes erreurs " (Bailly), " Je préfère jouer dans l'axe " (Vermaelen) et " J'ai bouffé Shevchenko, alors Podolski... " (Alderweireld). A l'entraînement Lukaku est testé avec l'équipe B, mais c'est pour déjà bouffer du muscle allemand façon Van Buyten. De Bruyne est forfait et cède sa chasuble à Haroun, oublié depuis un an. Turnover. Aloys Nong est très sûr de lui : " Avec nous le Standard va jouer le titre. " Tchité débarque à Zaventem, la casquette visée et le froc taille basse : Mémé n'a pas changé, reste à voir face aux filets. Informé, Pieroni marque encore, mais à... Tournai (0-1). Et sur assist de Carcela... De Mul rentre au pays tout penaud : une nouvelle opération aux adducteurs menace. Au cas où, Charles Chapelle n'est plus dispo : le coach-doc du White Star file pour un an à Al-Hilal. On lui a dit que Gerets était parti ? Pardon à tous. Luc Devroe fait profil bas : devant la commission éthique, il reconnaît avoir exagéré sur le cas Verbist. Le DT brugeois a déjà le respect des aînés : derrière la table se trouvaient Paul Van Himst et Alex Ponnet. Ce n'est que du foot. La DH révèle les primes pour les truqueurs de la filière Ye : la galette des rois atteignait 826.500 euros, avec mention au trio de tête Laurent Fassotte (140.500 euros), Laurent Delorge et le gardien Yves Vanderstraeten (120.500 euros). Comme à la foire, chacun aurait monté sa cote de match en match. Sauf que maintenant, va falloir rembourser... En cas de résistance les sbires de Ye se montraient assez fins dans leurs menaces : le viol, la décapitation ou " les yeux crevés " (sic). C'était donc que du foot. Sportschau. Dernière séance avant la Mannschaft, Leekens tient briefing avec ses Diables : chacun est invité à simuler les situations de match. Conclusion : en 35 minutes, tout est bouclé. Les télés allemandes harcèlent Van Buyten qui confirme, double passeport à la main : " Oui, la DFB m'a proposé jadis de jouer pour l'Allemagne. " J'dis ça, j'dis rien. A Lisbonne, la FIFA termine son tour d'Europe pour 2018 : pressé par Mourinho et CR7, le porte-parole parle de dossier " idéal ". A Bruxelles, Herman Van Rompuy répète qu'il adore le dossier belgo-néerlandais. Même si sa fonction européenne lui interdit de le dire... A chacun son teambuilding. Toute l'équipe de Saint-Trond file à Sterrebeek faire un... foot-golf. Le parcours fait dix-huit trous (diamètre 55,5 cm) à charge de travailler sa précision au pied. Wagemakers boucle en 30 coups et égale le record du lieu, talonné par son capitaine Delorge (31 frappes). Calibre à ressortir au prochain match face à Proto. A Westerlo, le noyau se remet du traditionnel tournoi de... pêche : le duo vainqueur Delen-Van Hout a ferré 17,9 kg d'écailles, seulement 100 g de plus que le tandem dauphin De Petter-Van Audernaerde. En plus, vraiment râlant, ce dernier n'a rien tiré, et c'est De Petter qui a fait tout le job. Allez Steven, tu auras deux portions de carpe au barbecue. Very Important Plafond. L'Olympic n'est pas verni ces derniers temps : après les pylônes électriques pourris, c'est le plafond de l'Espace VIP qui s'effondre, quelques minutes après la tenue d'une réunion de chantier. Coach Czernia n'est pour rien dans la main d'£uvre fournie. Swâ extra light. Notre président a réussi son régime estival : lesté de dix kg (!) François De Keersmaeker tient conférence - profitons-en, Swâ ne s'exprimera que deux fois par an, parole de conseiller com. Le résident de la séniorie Houba veut une qualif pour 2012 ou 2014 (au choix), il assume le C4 de Philips, n'a plus de news de Dick et ses implants, et se prépare à rempiler l'an prochain. Argument : " Il n'y a personne d'autre pour le faire. " Imparable. RIP Wauters. Ça pue toujours pour l'Antwerp : le procureur du tribunal civil d'Anvers plaide la dissolution du matricule, les dettes du Great Old atteignent 3,7 millions d'euros. " N'importe quelle autre entreprise serait depuis longtemps mise en faillite ". Eddy Wauters s'y connaît dans le secteur, non ? Ramadan flamand. 138 jours, 3 heures et 46 minutes qu'il jeûnait : Sonck retouche le cuir avec le Lierse en amical à Venlo. Non seulement le SK perd (1-0), mais en plus Wesley doit jouer en décrochage. Promis : au prochain coup il marquera. A Lens, Courtrai gagne et confirme ses débuts euphoriques (1-3). Même que Benko a marqué, c'est dire. Le Cercle perd à Arnhem (1-0), et Iachtchouk repasse à travers après dix-sept minutes : c'était sa rentrée après trois mois et demi sans match... Les Jeux, c'était bien. De Sart aurait bien aimé voir Londres en 2012, mais c'est râpé : malgré deux buts d'avance, les Diablotins vendangent en Slovénie (2-2). Westerlo râle sec : Brüls revient avec l'orteil fracturé et est out pour plusieurs semaines. Gary a toujours raison. Le syndrome Lineker a encore frappé, pareil pour le poulpe du Sea Life (Blankenberge), qui avait misé sur les Allemands. Les Diables poussent, les Diables pressent, les Diables bousculent la Mannschaft, mais à la fin c'est quand même perdu (0-1). Fellaini, Vertonghen et Dembélé sont énormes, mais Van Buyten aussi... dans la lose : Big Dan ne l'est pas sur son simili-dégagement, ses potes bavarois Schweini et Klose disent Danke schön et Van Blunder ajoute une floche à sa liste diabolique. " C'est la faute à Marouane qui m'a fait une passe pourrie ! ", clame notre expat teuton. Malgré le marquoir, les Belges ont retrouvé un collectif... quelques heures après le nouveau binz du gros De Wever, et n'en déplaise à Madame Hoefkens. Pourvu que ça dure. Sauf que, fichu calendrier, on est reparti pour la course-poursuite. Question d'habitude. Prière de démissionner. A Eupen, la moulinette Imborgia lance la grande série des C4 : Dany Ost en tête, le staff technique au complet est démissionné. La direction se déclare surprise... alors que l'Italien Eziolino Capuano (45 ans, ex-Messine), pressenti comme successeur, confirme des pourparlers depuis plusieurs jours. L'amour fou, c'est torride mais ça passe aussi très vite : l'éternel sourire du brave Dany s'est fait grimace. A l'attaque. D'un mercato à l'autre : France Football annonce Lukaku à l'Inter en janvier, Tuttosport à la Juventus, The Sun parie sur Arsenal, avec le frangin Jordan dans les bagages. Boussoufa a retrouvé le moral et remercie les moqueurs de Facebook : " Les blagues sur les pénos ratés m'ont bien fait rire ". Roger et Herman aussi ? Sans Champions League Anderlecht reste d'attaque en Superformula League : son pilote Davide Rigon remporte la manche italienne et est troisième au général. Et à la fin, pas de shoot-out. Vivent les partenariats. Mathijssen a retrouvé le moral et, soulignons-le parce que c'est rare, ce serait grâce aux... journalistes : " Avec Elie et Vuorinen, j'ai reçu deux bons joueurs pour deux positions-clés, je remercie la presse pour ses tuyaux. " Et à Charleroi, on sait ce que partenariat-média veut dire. L'après-midi, le Sporting joue à Dudelange chez Marc Grosjean (1-1) : Vuorinen boucle 90 minutes sans marquer, Elie sort victime d'un coup au pied. Chassez le naturel... Glen De Boeck est de méchante humeur : du fond de son lit cloué par la grippe, il taille ses dirigeants en pièces. " On m'avait promis des renforts offensifs au mercato, et là je n'ai rien, au premier blessé tout s'écroule. " DT-coach au Cercle, c'était quand même mieux. Maso un jour... Chahuté par Luc Devroe, Johan Verbist en redemande sans doute : le ref anversois (44 ans) stoppe sa carrière internationale pour s'en tenir aux terrains du Royaume. Verbist en avait marre de sacrifier ses congés, sa dernière mission restera pour l'éternité un alléchant Atyrau-Gyor de préliminaire d'Europa League au Kazakhstan... La septième compagnie. Cédric Collet, qui avait refusé de casser son contrat au Standard, voit débouler quelques potes : poussé dans le dos par la triplette Tchité-Nong-Leye, le trio Dufer-Daerden-Kabamba est renvoyé vers le noyau Espoirs. A quatre, on a le choix : whist ou belote ? Réginal Goreux reste en A et garde la confiance : " Comme flanc droit en Belgique, seul Legear est plus fort que moi. " Poste pour poste. En hommage à Belgique-Allemagne, Saint-Trond traite en allemand : le défenseur de Kaiserlautern Sascha Kotysch signe au Stayen. Cet ex-international Espoir est chargé de remplacer Buysens, cheville brisée. Ça ne s'invente pas : au Betzenberg, Kotysch avait perdu sa place suite à une... fracture du péroné. Encore du vieux. Au Lierse, on aime compter large : les deux recrues défensives, Mario Notari (ex-Milan) et Kurt Van Dooren (ex-GBA), portent le noyau à... 34 joueurs. Et à l'hospice Chez Aimé, la moyenne d'âge est confortée : les petits nouveaux ont 32 ans. Maged Samy jubile : " Le groupe abrite 15 nationalités, c'est le pied pour le marketing. " Ça percute peu auprès des fans : le forum web du club est fermé suite au déluge... d'insultes. Du yaourt. En quittant Virton pour Genk, Moussa Koita ignorait sans doute qu'il se destinait à la mine : le grand échalas français quitte le Limbourg pour la steppe... bulgare, il signe à Chernomorets Burgas. Courage, gros. (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport) par erik libois