LUNDI 26 JUILLET METEB EN DISPENSE

Dites Emad.Love Parade à Sclessin, pour une fois Mbokani boucle l'entraînement avec le sourire : à Monaco son transfert se négocie plein pot, et son clone égyptien Meteb est présenté à la presse ravie. Ce bon Emad a retrouvé son passeport. Reste à le brancher sur la clubman attitude et les partenariats madrilènes : " Le Standard est un tremplin vers l'Espagne, je rêve de jouer à Barcelone. " Dom D'Onofrio relaie Paul le Poulpe : " Meteb est le meilleur transfert de D1. "
...

Dites Emad.Love Parade à Sclessin, pour une fois Mbokani boucle l'entraînement avec le sourire : à Monaco son transfert se négocie plein pot, et son clone égyptien Meteb est présenté à la presse ravie. Ce bon Emad a retrouvé son passeport. Reste à le brancher sur la clubman attitude et les partenariats madrilènes : " Le Standard est un tremplin vers l'Espagne, je rêve de jouer à Barcelone. " Dom D'Onofrio relaie Paul le Poulpe : " Meteb est le meilleur transfert de D1. " Jan n'est pas Jelle. Anderlecht gagne Wrexham via Liverpool, mais sans Polak resté à Bruxelles sur demande de Galatasaray : le club turc offre deux millions pour le box boiteux, à condition de ne pas déflorer sa virginité européenne chez les New Saints. L'an dernier face à Sivasspor, Herman était plus chiche pour son grand Van Damme. Madame Kanu envie Madame Polak : même enceinte jusqu'au cou, elle voit filer son chéri faire banquette au pays du rugby, car (sic) " le boulot, c'est le boulot ". A propos de travail, la petite Jandara pointe le bout du museau à 23 h 30 : Monsieur a suivi tout l'accouchement depuis l'hôtel... sur son iPhone. Appelez ça le néoromantisme. Consolation : papa a déjà fait tatouer le nom de la petite sur son bras... il y a six mois. Lilliput-on-Thames. Frank Arnesen a un truc qui gratte au cou, là, juste à droite : c'est Manfred Theissen, le manager... d'Eupen, venu à Stamford Bridge pour voir les installations de Chelsea. A Eupen, on ose décidément tout. Reste la vraie question -A quoi bon ?Bis pas repetita. Koster fait mieux qu'en 2009 : après la zéro pointé de l'été précédent, le Club Bruges clôture invaincu sa préparation à Deinze (1-3). On fait les comptes en fin de saison ? Réunionite aiguë. Venez à moi les petits enfants : Robert Jeurissen reçoit les coaches de D1 pour leur transmettre la nouvelle religion arbitrale. Le trio Ceulemans-Brys-Vanhaezebrouck est le premier à noter que, promis-juré, cette fois les refs seront sans pitié. Parmi les nouveautés : le tireur de péno pourra interrompre son élan, et le quatrième arbitre verra son pouvoir élargi. Pigé, Hein ? Say Steven. La planète rouche vire écarlate : The Sun dit que Manchester United prépare 18 millions pour Defour, mais Steevie ferait même rougir Liverpool, orphelin de Mascherano. Bravo Steven : pour Romelu de Bruxelles, et toujours selon la presse britonne, Arsenal ne propose que 14 millions, c'est vraiment nul. Notez, la corrida se prolonge du côté de Séville : le FC local kiffe aussi le petit Van Moer. Avec Tom De Mul en monnaie d'échange ? Tom-le-furet a changé d'avis après son refus de 2008 : " Le Standard est ma priorité. " Gentil toutou. El(r)io, objectif préformation. Faire du neuf avec du vioque, c'est sympa mais très risqué : Jan Ceulemans se souvient d'Elrio Van Heerden à Bruges, et rapatrie le SudAf à Westerlo. Le doute reste patent : " Je n'ai jamais passé autant de tests médicaux. " Vieux ossements, suite : Joris Van Hout se prend six mois de salon, le scanner confirme sa rupture des croisés du genou. Joris a 33 ans, l'âge du Christ, et va aussi porter sa croix. Oh, when the Saints... Aucun respect : Anderlecht jazzote et marche sur les New Saints (1-3), au pire les poules de la C2 sont assurées jusqu'en décembre. Sauf, bien sûr, pour Jacobs : " Rien n'est fait. " Décidément, ce virus BATE est coriace. Féru d'histoire Boussoufa arpente le Racourse Ground (plus vieux stade du monde, labellisé 1877), Kljestan plante sa première graine, Legear pilonne, Suarez découvre le jeu de tête et sur le banc de touche commun aux deux équipes (!), Mika Cordier feuillette le programme du match qui le décrit comme... attaquant argentin efficace. Merci d'être venu et Croeso i'r cae ras - Bienvenue en idiome de Llantsantffraid. Dur, le Francky. Irradiation fatale à Kiev pour La Gantoise, qui peut déjà préparer l'Europa League (3-0) : les Buffalos tenaient encore le 1-0 à la 80e, mais l'ami Shevchenko a passé son vieux pointu. Ça grenouille déjà dans l'équipe : Coulibaly refuse de monter au jeu, d'autres critiquent déjà les méthodes de l'inspecteur Derrick, pardon Dury. En plus, Rosales négocie avec Twente, MPH lui manque déjà. Chèque tchèque chic et cher. C'est compliqué entre Polak et Galatasaray : le grand Jan veut le même salaire que son ami Baros, déjà sous contrat turc sur place. Comme à Lyon, Milan fout toujours le bordel. Eupen, c'est chouette. Avec Eupen, réhabilitons Exploration du Monde : l' Imborgia Factory signe le défenseur suisse Daniel Panizzolo, actif à Prato en... D4 italienne. Encore heureux qu'on a Wikipedia. Le site du club souligne le succès du Fanday, qui a réuni 300 supporters au garage Centracar de la cité rédimée. La D1, c'est chaud. La preuve : le soir pour son mariage, le centre-avant Mombongo invite tout le monde à la pizzeria. Mauvais présages. Sur le chemin de l'aéroport vers Turku, le président de Genk se fait cartonner sa belle auto. En plus, Herbert Houben le dit lui-même : " Le prochain tour européen n'est même pas prévu dans le budget ". Diriger le Racing, ça rend fataliste. Grand prince, Kevin De Bruyne rassure son président : " Je reste au moins jusqu'à la trêve hivernale. " Belge ou finlandaise ? L'enfer hurlu. Y a des jours comme ça : tandis que Capitalium Consult est dans la mire de la justice dans le dossier Mouscron (voir par ailleurs), la commission belge d'arbitrage du sport rejette l'ultime recours de Peruwelz sur ses 24 points perdus. Vincent Martin, nous ne t'oublierons pas. Cercle carré. Le Cercle Bruges est d'humeur belliqueuse. Il dénonce les lenteurs de la fédé, car son transfuge Owusu n'est toujours pas qualifié et doit faire l'impasse sur Famagouste. Et évite de peu l'incident diplomatique avec l'ambassade de Chypre, car les Vert et Noir avaient prévu une tour de ville à Nicosie... dans la partie turque de l'île. Encore une blague à Bob ? Rood-oranje. Ne dites plus hommes en noir : en plus du black, du bleu ciel et du jaune fluo, nos refs reçoivent aussi du rouge et de l'orange, désir du sponsor. Moins flashy, le nombre de sifflets a encore baissé, seulement 6.076 en 2010 pour 10.000 voici 20 ans. Jamais avare d'idées, la CCA sort son joker : chaque nouvel affilié recevra... un set de table. Façon subbuteo ? Dieu radieux. Entre Principautés, c'est affaire de gens classieux : le Standard et Monaco concluent le deal Mbokani autour de 7 millions d'euros, avec bonus sérieux en cas de perf en Europe. Sauf que l' AS Présipauté n'est pas européen cette année - tiens, comme le Standard. Sacré Dieu, qui ne disait viser que le top du top... Avec Meteb, la transition est assurée : le garçon brosse déjà la séance... car il a mal au dos. Et au coeur, car sa fiancée ne peut le rejoindre : encore un souci de visa, c'est de famille. Au grattage, le Standard gagne au Win for Life : la Loterie Nationale fera sa pub sur le maillot, et subsidiera l'Académie. Fils de. " On n'est pas un CPAS ", avait lâché Van Holsbeeck à son copain Mogi, qui voulait prendre Losada... mais sans le salaire. Mais comme Anderlecht est plutôt une SA familiale, il lâche son Argentin pour un an au Pays Noir. Hernan n'a pas d'enfant déclaré, Charly Musonda si : ses rejetons Tika (16 ans) et Lamisha (18 ans) signent pros en mauve. Contrairement à Papounet qui faisait dans l'épandage, les petits sèment les buts à la pelle. Fils de, suite... Après seulement 22 jours de soins, Romelu Lukaku reprend l'entraînement de groupe. Chacun remet ses jambières. Galaxie light. Le Kiel s'offre un petit gars de Chamartin : Gary Kagelmacher (défenseur, 22 ans) a des grands-parents allemands émigrés en Uruguay, voyez-vous ça... Mais son CV est certifié authentique : il vient du Real Madrid B, et n'a côtoyé Casillas, van der Vaart et Higuain que pour une pige à Osasuna l'an passé. Mais comme De Boeck a bien aimé l'été bafana, il tient son Uruguayen : le garçon a fait 2e du Mondial -17 et 3e du Mondial -20. Cocorico. Genk et le Cercle Bruges soignent leur avenir européen, et l'indice belge au passage : le Racing tricote à Turku (1-5, deux pions du joker Vossen) et le Cercle étrenne sa pelouse en festoyant face à Famagouste, et encore merci à Foley (1-0). Pourtant l'alcool était interdit dans le stade. Sauf bien sûr dans les VIP. Quand même. Vuvus non-non. Sale temps pour la vuvuzela : après Anderlecht, Bruges, le Standard, Genk, Gand et Lokeren, Malines et Courtrai à leur tour publient un règlement anti-trompette de la mort. Finalement seuls Eupen et Zulte sont pour : la Ligue pro a bien fait de l'autoriser... Deux petits coups. Encore un mois de mercato, mais le Standard bouge déjà, bienvenue à De Mul et... Pieroni. Luigi retrouve sa maison Sclessin après huit clubs en dix ans : saluons donc l'efficacité de son agent. De Mul compte ses minutes sévillanes : 600 en trois saisons... promis à Sclessin il fera mieux. En plus, Tommeke est pressé de croiser Conceiçao : " Il a joué à ma place et va m'apprendre plein de choses ". Meteb retourne une deuxième fois au pays pour régler des trucs. Au revoir ou... adieu ? Libérez Laszlo. Genk obtient devant le tribunal de Tongres le droit d'aligner son gardien Köteles, dont le club hongrois d'origine bloque toujours les papiers. La dernière fois, le même juge avait tapé 880.000 euros sur la tête à Dahmane. Ils sont fous, ces Nippons. 25 journalistes bridés brimés squattent l'espace presse du Lierse, Kawashima va enfin parler. Ça vaut la peine : ce cher Eiji promet d'apprendre le flamand, va acheter un GPS pour découvrir la région, et adore les frites, même si les portions sont trop petites. Le garçon fait le buzz : des voyagistes nippons prévoient d'inclure un match au Lisp dans leur tour d'Europe en deux jours. Le Lierse traduit en jap son site web, car le potentiel est prometteur : pour la seule vidéo de l'amical à Heist (!) on a compté... 180.000 clics. Retour au taf pas tof. Les bêtes noires, ça existe vraiment : Zulte Waregem revient brouiller les cartes à Sclessin (1-1). Le Standard new look fait dans la poule sans tête en bredouillant son jeu, tandis qu'en face, l'héritage Dury rayonne encore. Souverain au milieu et réaliste en contre, Hyland marque son premier but belge, avant que Sir Defour ne sauve la mise sur la toute fin. Toujours inspiré par les lieux, Stijn Meert se fait sortir, victime du délit de sale gueule : le deuxième carton était forcé, mais on a aimé le mime du jet de maillot à la tête du ref. Sur le banc, T2 Sergio n'a pas bronché. Le Standard reste à quai, ce soir-là Kevin Borlée courait plus vite. Saga etcetera. Chuchotements et portes qui claquent dans le dossier Mbokani : Liverpool, en réveil tardif, aurait dix millions pour le grand Congolais. Pas sûr pourtant que ce soit Jova qui ait appuyé le dossier de son pote (?) Dieu... Les fleurs, c'est périssable. Le jumelage Gand-Enschede est en bonne voie : Michel Louwagie vend Roberto Rosales à Twente pour trois ans, Dury apprécie moyen. Entre Gand et MPH, ça restera décidément l'amour à vie. Info-service. Lu dans La DH : Charleroi cherche un logement pour Olufade et Tibi. Pour l'Israélien un appart deux chambres sur l'axe Nivelles-Charleroi conviendra, pour le Togolais on monte à quatre chambres sur l'axe Mons-Charleroi. C'était quand même plus simple avec Despi. Le trou est fait. Retour aux affaires et break immédiat en tête : Anderlecht déboîte Eupen (4-1) et Bruges bute sur un l'éperon courtraisien (1-0), le Sporting prend déjà du champ sur ses rivaux du nord et du sud. Mais face au promu germanophone, ce sont les Mauves qui peinent : Lepiller, le Baseggio visiteur (gabarit et pied), décoche de loin et Alex cadre, le trio Legear-Boussoufa-Suarez (deux buts) sauve le Parc du naufrage avec le concours d'un Werner pas verni. Epaule aplatie, Biglia teste le billard de l'hôpital voisin : trois semaines d'arrêt et pré-tours de la C1 au bac ! A Courtrai, Bruges bute sur sa succursale : Mboyo joue les petits Pelés, De Beule place sa semelle, Coach Hein réussit son retour. Avant le match Adrie Koster avait confirmé : " Nous sommes plus forts que l'an dernier ". A voir. Les circuits sont vraiment bouchés : au même moment, avec les Espoirs, Specovic reste bloqué... dans les toilettes du stade d'Hekelgem. Touché-Couli. Le mécréant joue les sauveurs : tête de lard à Kiev, Coulibaly attend la fin de match pour servir aux Gantois leur premier succès, mais Westerlo ne méritait pas ça, car l'arbitre Vervecken a déjà foiré (0-1). A Malines, l'accueil n'est plus ce qu'il était : l'ex-T1 Peter Maes prend la poussière avec Lokeren, ses anciens barons Gorius et Nong sont passés par là (2-0). Lokeren reste muet, au même moment avec les Espoirs ? Malki en cale... dix face à Terneuzen (10-0). Coup de chapeau à Koen Persoons : il preste ses 90 minutes malgré le deuil de son enfant mort-né l'avant-veille. Le duel des deux derniers champions de D2 bascule en canari : animé par Christ ressuscité et Euvrard buteur, Saint-Trond accueille le Lierse en D1 (1-0). Coincé au contrôle dopage, Kawashima doit rentrer chez lui en stop, le bus est parti sans lui. Aucun respect pour les stars. Flanc pas gauche. Preud'homme poursuit sa tournée au Bar Jupiler : il arrache Bart Buysse à Zulte Waregem, l'ex-flanc gauche jugé trop court par le Club Bruges va jouer la C1 avec Twente ! Pendant ce temps, les Gazelles libèrent Cleber : leur gaucher brésilien, présenté voici un an comme la huitième merveille du monde, est prêté à... Roulers (D2). Le foot façon Poujade. Genk et Zulte pratiquent le populisme de masse : sur les drapeaux face au Fenixstadion, le Racing remplace ses joueurs par la bobine de ses fans les plus méritants, et le Essevee offre un abonnement à vie au désormais célèbre Xavier Delmeiren, tiré au sort lors du Fan-day. Flattons l'adepte, ça pourra servir lors des premiers crashes. La percussion au masculin. Il a mis du temps, mais Gillet percute enfin : " Oui, je vois mon avenir au back droit ". Une sixième opération pour Wasyl, et Papa Leekens qui reprend les Diables Rouges, ça fait des arguments. Les modèles à suivre ? " Sergio Ramos, Maicon et Lahm " - fallait bien un gars du Bayern. Rayon tif, ça le fera plutôt façon Ramos. Zèbre de combat. Le nouveau Sporting est en marche : mené au Cercle, Charleroi exhibe du collectif et de l'esprit pour revenir au score via le joker Gueye (1-1). Pas sûr que la saison dernière, le Zèbre aurait lutté pour ce point du partage. Reste à mettre du rythme et du poids devant, et la potion façon Jacky pourrait reproduire ses effets... Vercauteren, an II. Au ratio efficacité/reconnaissance, Jelle Vossen est bien le buteur le plus sous-estimé de D1 : le Limbourgeois frappe deux fois pour gommer l'avantage du GB inscrit par ce félon d'Haroun. Pour une fois, le Racing réussit son entrée en compétition, Vercauteren sème toujours sur le terreau des derniers play-offs 2. Nzolo mitraille : sept cartons, dont deux pour Mikulic, comme chaque fois la sévérité des prémices fait débat. Le retour vers Anvers est plus digeste : le Beerschot étrenne son nouveau car, avec cuisine équipée, wasserette et fauteuils doublure cuir. Au fond, un joueur aurait dit : " Même Eupen va sembler proche ". l (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport) par érik libois