LUNDI 10 MAI LAMBRECHT REMET çA

Zinneke parade. Roger et Charles ne se quittent plus : quelques jours après le ruban de Neerpede, Vanden Stock Junior et ses ouailles passent au cabinet du Premier Bruxellois. Picqué hérite d'un maillot XL autographié par le noyau complet et, grand prince, lui offre un bronze... d'un chien qui pisse - allez piger. Au Parc, les anciens sont de sortie : Van Binst, Van Himst et Mulder animent la réunion annuelle, dans un coin Rensenbrink regarde ses pieds, comme d'hab Frankie et Hugo ont décliné. Futur membre, Zitka joue les maris soumis : " Ma femme voulait rentrer au pays, et j'obéis toujours à ma femme. " Daniel a une offre du Sparta Prague.
...

Zinneke parade. Roger et Charles ne se quittent plus : quelques jours après le ruban de Neerpede, Vanden Stock Junior et ses ouailles passent au cabinet du Premier Bruxellois. Picqué hérite d'un maillot XL autographié par le noyau complet et, grand prince, lui offre un bronze... d'un chien qui pisse - allez piger. Au Parc, les anciens sont de sortie : Van Binst, Van Himst et Mulder animent la réunion annuelle, dans un coin Rensenbrink regarde ses pieds, comme d'hab Frankie et Hugo ont décliné. Futur membre, Zitka joue les maris soumis : " Ma femme voulait rentrer au pays, et j'obéis toujours à ma femme. " Daniel a une offre du Sparta Prague. Votez Georges. Le pulsomètre chauffe avenue Houba : Courtrai veut plus de thunes pour lâcher son Leekens, lequel ne veut bien signer que s'il est payé en société. Et dans free-lance, il y a free... Le soir, Leekens ressort le Pepsodent pour la tournée des plateaux radio-télé, et à chaque question il répond à côté. No souci, Mac The Knife a déjà gagné les élections. Belgian Waffles. Wolverhampton opte pour le family pack made in Belgium : après le transfert définitif de Guédioura, les Wolves relouent Mujangi Bia pour un an. Prochaine cible, le Musclor flahute Jelle Van Damme : le black-blanc-beur sera complet. Dressez la potence. Anne-Marie Turtelboom est choquée par la conduite de Stijnen envers De Witte, menacer ainsi les petits vieux ça ne se fait pas. La ministre de l'Intérieur veut un geste fort de la... commission éthique de l'Union belge. Aucun doute : le 13 juin, c'est demain. Lokeren et le cache-cache. La nuit est déjà noire que Peter Maes signe pour quatre ans à Lokeren. Où le magnat Lambrecht, toujours en pétard avec l'éthique, ne confirme rien : le contrat malinois de Maes prévoit un an de dédit, et Roger Dupneu a déjà assez d'embrouilles avec ces teignes de Courtrai. Et il faut garder quelques piécettes, car Maes réclame déjà Sonck... Même que Lambrecht convoitait aussi Fi Van Hoof comme DT. Et Malines sans son Fi, c'est impossible. Fini le SMIC. Le syndicat des blonds-rouquins respire : le contrat-minimum de Kevin De Bruyne est surmultiplié, le Beckham genkois rempile jusqu'en 2013. Candidats-acquéreurs, à vos tirelires. Risque limité avec l'autre blond du jour : Olivier Deschacht resigne un plan quinquennal en mauve, il est couvert jusqu'à 34 ans. Un an avant le statut de retraité. Le Georges est ferré. Courtrai consolé pour 275.000 euros, De Keersmaeker pique le stylo magique de Leekens : le temps de remplacer l'encre éphémère par de l'indélébile, le contrat 2+2 est signé devant les photographes - les clichés serviront de preuves à charge. Wilmots sera encore T2 face aux Bulgares, puis on verra. Collin le jure la main sur le c£ur : " J'ai consulté Marc pour le poste de T1. " Willy, un commentaire ? Tût, tût, tût... Sexy Duivel. Pour sa première sélection, Leekens n'oublie ni les amis ni ses bases habituels : Ciman et Benteke dorent la pilule courtraisienne, les Gantois Thijs (retour depuis 2003 !) et Lepoint fourniront le muscle indispensable aux écrans pour Kevin De Bruyne. Foi de Leekens, Stijnen peut rester chez lui, et pareil pour tous les Brugeois. " On a du talent mais il faut le montrer : je veux des Diables sexy ", relate le coach. Exhibi maintenant, Giorgio ? En tout cas premier de classe : terminé le Conrad chic et cher à Advocaat, Georges-le-bouseux opte pour un super-motel de l'aéroport. Demi-Witsel. Mbokani est puni de quatre matches pour sa semelle au tibia de Wanyama. Cela fait quatre de moins que Witsel, mais la jambe de Wasyl était trop molle. Maître Denis va en appel... pour la forme puisque Dieu va s'exiler. Confirmé : le comité sportif a aussi un £il sur les transferts. Affaires courantes. Anderlecht boucle au Lambermont sa tournée des cabinets : la visite tourne au calvaire pour le Premier Leterme qui doit revêtir une vareuse du Sporting et supporter les bravades mauves. Jelle Van Damme a même osé un Le Standard est champion... tous les 25 ans. Cela vaut minimum une plainte à la commission éthique. De chez le Premier, le Sporting file pour son traditionnel déjeuner étoilé, chez son plus célèbre fan à toque Pierre Wynants. Et sans Zahia. C'était l'Arlésienne de chaque mercato : Frank Berrier signe enfin au Standard, qui aurait cassé son cochon pour trois millions d'euros. C'est le prix du pardon : c'est face aux Liégeois que le Ribéry du Gaverbeek avait explosé son genou. Le Panathinaikos est bleu de Sarr, et le tuyau pourrait bien être signé Djibril Cissé, pas encore remis de son régime rouche du mois de mars. Limite désagréable, Momo ne dit pas non : " Le Pana, lui, la joue, la Ligue des Champions. " Prosit, Aimé. L'ombre de Sollied hante le Lisp : Maged Samy veut un coach audacieux, et Anthuenis serait profilé trop prudent, tout juste bon pour viser le maintien. Même offensif sur son flanc, Eric Deflandre se fait couper : malgré une promesse de prolongation, il est prié d'aller voir ailleurs. Tout petits os. A Saint-Trond, Guido Brepoels décline une offre du club grec de Giannina. On a déjà donné : en un an, Broos, Ferrera et Cartier ont tâté des m£urs locales. Notamment le C4. J-1 avant le barrage aller à Genk : fin motivateur, le roi Guido projette le DVD de Barcelone-Inter. Pas pour jouer comme Mourinho, non : pour dire que le petit a aussi ses chances. Cela marche... dans l'autre camp : " Genk, c'est mon Real Madrid à moi ", clame le gardien Köteles qui, on l'aura compris, chasse un nouveau contrat. Béni, Seigneur. Veille d'Ascension, l'Antwerp monte déjà au Ciel : il obtient sa licence pour la D2 -et même pour la D1. Mouscron est déjà loin. Moins de veine pour le Brussels et Dender, qui doivent revoir leur bulletin. Sortez le papier à fleurs. Ivan content. La Ligue pro se la pète, ses chiffres de fréquentation sont formels : les clubs ont vendu 15 % d'abonnements de plus (8.649 en moyenne par club), et la vente de tickets file à +18 %. Ivan De Witte boit du lolo : " La réforme est une réussite, on repart pour un tour. " Salut, petit. Anniversaire sympa pour Lukaku, qui fête ses 17 ans en voyage scolaire à Londres et passe la tête à l'entraînement de Chelsea. Un maillot de Drogba sur les épaules, il tient une fausse conférence de presse : Rom prend ses marques pour plus tard. Transferts out. Akpala en a marre, il veut jouer et donc quitter Koster, pardon Bruges : l'antilope est annoncée à Feyenoord où il faut remplacer le raton délavé Makaay. L'architecte du boost brugeois s'en va : le directeur général Filips D'Hondt a fait le tour après neuf ans. Sous sa férule, les abonnés ont triplé et les recettes commerciales explosé, on ne parle plus de faillite. Mais D'Hondt était aussi le lieutenant de Michel D'Hooghe, et le nouveau président veut poser sa griffe... Le blues des adjoints. 40 cv s'empilent derrière les ex-Casernes mais, entre Jos Daerden, Franky Vander Elst, Marc Brys, Dennis van Wijk et Bart De Roover (Waasland), Malines aurait un faible pour Marc Wilmots, ex-kid de la maison. Reparti du Parc, Johan Walem brise le silence : " Dans le staff du noyau A, certains craignaient pour leur place et dénigraient mon travail. " Pour le nom des coupables, on repassera. Walem file s'occuper des U19 de l'Udinese. Avec le soleil en prime. Qui veut monter en D1 ? Journée 2 du barrage pour l'élite, chacun tient sa victoire. Mons traverse la Belgique mais repart de Lommel avec un but et une défaite (1-0). A Eupen, l'avant Lepiller met Roulers à sac : un hat-trick, et puis s'en va (3-0). Europe, quel thriller. Mignolet poursuit son festival et Sidibe remarque enfin, mais c'est Genk qui prend la main en barrage contre Saint-Trond (1-2). Ogunjimi a placé son pion, et des Canaris Camus a précipité la chute. Du vélo sans les mains. On se bouscule chez Blatter : chaque candidat au Mondial 2018/2022 remet son BidBook, la délégation belgo-batave a pondu un pavé de 800 pages avec quelques images quand même. Le trio Gullit-Van Himst-Cruijff croise Beckham pour l'Angleterre et Poutine pour la Russie, mais ouf ! Nicole Kidman est restée en Australie. Encore un peu, et notre Swâ votait Down Under... Nos délégués ont pédalé pour venir, promesse d'un Mondial vert, avec deux millions de bécanes rien que pour les fans. Pour les huiles de la FIFA, on garde les limousines. Décision le 2 décembre, plus que 202 nuits blanches pour Alain Courtois. Cercle pas rond. A 24 heures de la finale de Coupe, le Cercle part en retraite mais De Boeck est bougon : il voulait s'entraîner au Heysel, la Ville de Bruxelles a refusé. En plus, l'Union belge lui a filé un règlement bizarre : " En cas de match nul, prolongations suivies de tirs au but... puis de penalties. " Le comité a encore confondu avec la mort subite. Ou la Mort Subite ? Glen perd aussi son plus grand fan : Jean-Pierre Van Rossem, ex-chantre du bidouillage fiscal et fada du Cercle, prédit une défaite de cinq ou six buts. " L'équipe est crevée, De Boeck est un dictateur. " Nom d'un cheveu. Chaud devant. Zulte plie sous les coups : peu après la fuite de son cerveau Berrier, c'est son buteur-galopeur Teddy Chevalier qui sent le faisan. Pris dans l'incendie de son auto, le Français est brûlé aux jambes au deuxième degré. Passé par la case hôpital, il est libéré en fin de journée et sera prêt pour la reprise. Boxon, le retour. Cela faisait longtemps : le Racing Malines gagne en évocation, et l'Union belge fait stopper le tour final inter-promotionnaire. Les Malinois réclament des points pour un joueur non-affilié de Willebroek - ce n'est pas chaque fois Péruwelz. Et on ne vous cause pas du nombre de montants, toujours inconnu. Bientôt les vacances, on avait peur de s'ennuyer. Tous en Eurostar. La perfide Albion a encore frappé : Van Damme file à Wolverhampton, Alcaraz à Wigan. Anderlecht palpe 3,5 millions d'euros de transfert, Jelle un million net annuel durant quatre ans. Bruges ne va rien palper du tout, et Alcaraz a intérêt à retrouver ses fondamentaux défensifs : la dernière sortie de Wigan, c'était le 8-0 à Stamford Bridge. Deux doigts de Preud'homme. La presse portugaise embraie : Porto est chaud pour MPH, malgré son passé chez l'ennemi benfiquiste. Seul souci, le coach en place est encore sous contrat. Monsieur Luciano va arranger ça. Effet domino à Sclessin : frangin Dominique y rempilerait comme coach. Avec Tchité en pointe ? En attendant, les Rouches signent le Congolais Eric Bokanga (21 ans, attaquant de couloir) : " Mbokani m'a vanté le Standard. " Si même Dieu le dit. Kuipje-Maracana. Court sur pattes, mais vif à la détente : Liliu, le Romario de Westerlo, resigne pour trois ans, en sept matches le bougre a trempé cinq pions en fond de gamelle. " J'ai vu sur le web que le Kuipje est une terre de buteurs, j'en mettrai vingt l'année prochaine. " C'est noté. Daknam, terre brûlée. A Lokeren, on ne tond pas que les coaches : la pelouse est tractée, on installe le chauffage au sol. Aucun effet sur Mario Carevic, le roi du coude annonce son départ, car Peter Maes veut placer son Koen Persoons de Malines. Sigmund von Limburg. Veille de retour limbourgeois pour l'Europe, chacun dévoile son âme. Sur le divan de Genk, le jeune président est déchiré entre un père fou du Racing et une mère bleue... des Canaris. Sûrement l'habitude du politiquement correct : maman est l'ex-gouverneure de la province. A Saint-Trond, la souffrance du président Duchâtelet est statistique : " On n'a jamais battu Genk au Stayen, ce match sera notre thérapie. " 60 euros, svp. Et un, et deux,... Les Buffalos clôturent leur semaine euphorique en raflant la Coupe, un premier titre depuis 1984 et la finale gagnée face au Standard B, affaire Waterschei oblige - le joueur Preud'homme était en tribune... Le commando black étouffe le Cercle : Coulibaly percute, Leye creuse la note, Grondin assomme ses ex-potes dans les ajouts (3-0). Thijs le poissard (deux finales perdues) peut lever sa vasque et cède son chat noir à Foley, déjà battu avec... Gand en 2008. " Nous sommes la vraie équipe de l'année, cette Coupe vaut bien mon titre avec le Standard ", explose MPH. Comme un au revoir ? Pour Paul Allaerts, c'est un adieu : le play-boy range son sifflet. Haut/bas. Van Holsbeek est en Argentine pour le transfert de Pablo Chavarria, attaquant de Belgrano, l'ex-club de Suarez. Par chance, il a pris sa calculette : Anderlecht veut la moitié du joueur, lui-même déjà copropriété du club et d'une agence. Alors Herman, tu prends la tête ou les jambes ? Crooner et compagnie. Le Club Bruges prépare la révolte : la piste Bjorn Vleminckx est activée, et Wilfried Dalmat pourrait débouler de Sclessin. Les Gazelles étoffent leur coffre, avec Patrick Orlans, ex-manager de Lokeren. Ambiance assurée : à Daknam, l'intéressé assurait les clôtures au micro en singeant Sinatra. A vot' bon c£ur. Le Standard écume les fonds de placement : il cherche des investisseurs pour cofinancer son futur stade (budget total : 60 millions). Dèche, suite : le rival mauve est convoqué à la Fédé pour voir si son passage en SA est bien net. Attention Herman, au pire ça peut valoir la D2. Oui, celle du Brussels et de Vermeersch. Au Kiel, les supporters veulent changer la direction : comme à Man. Utd naguère, 300 d'entre eux plaident sur Facebook pour relancer un GB Anvers bis en quatrième provinciale. Glory, glory, Germinal... Ici, on cause français. Zulte-Waregem creuse son sillon hexagonal : Dury engage deux médians de National, le Sénégalais Zakaria Gueye (Pacy) et le Français Jonathan Delaplace (Fréjus), un petit format censé cloner Berrier. Au Gaverbeek, rien n'est laissé au hasard : le précontrat était signé depuis janvier, à n'activer qu'en cas de départ du Frank local. Walt is back. Il est prêt : Baseggio vire les perfusions et rechausse les boots, il signe à Tubize. Rien de tel que son propre jardin pour refaire ses gammes et oublier cette maudite saison percluse de crabes en tous genres. L'Europe du onze. Le syndrome genkois se prolonge pour Saint-Trond : malgré la quinzième rose d'un Sidibe tricheur, le trio doré Ogunjimi-Barda-Buffel percute à tout rompre (2-3). Quatrièmes de la saison régulière, les Canaris perdent leur 19e derby sur 22 au Stayen, et clôturent les pattes vides et le bec dans l'eau une saison euphorique. Le visa pour l'Europe glisse au... onzième classé : retour de nulle part réussi pour Frankie et son band. Eupen über alles. Le tour final réveille Eupen qui, vainqueur de Lommel (1-0), prend la tête après un nouveau casse signé Lepiller. Le duel des cadors Mons-Roulers accouche d'un partage, Roussel a loupé un penalty (2-2).l par erik libois (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport)